Chapitre 37 : en cours avec le Duc

61 7 4

Alexia suivit quelques instants le duc d'Astaroth sans mot dire, puis finit par poser la question qui lui taraudait l'esprit depuis quelques instants :

-- Vous étiez sérieux quand vous disiez que tous les peuples de l'Univers avaient les humains comme ancêtres ?

Le duc écarta d'un geste des élèves qui venaient face à eux dans le couloir puis, sans ralentir son pas, répondit à l'adolescente :

-- Tout à fait sérieux. Ta planète a connu de nombreuses civilisations au cours des siècles. L'une d'elles avait de très bonnes connaissances en mathématiques. Ces gens avaient découvert les principales règles qui font partie des lois de la Nature, en particulier ce fameux nombre d'or qui détermine la géométrie des cellules et que l'on retrouve dans toute votre architecture.

-- "Le nombre d'or" ? Vous voulez parler du nombre PI ?

-- Non, le nombre d'or est autre chose. Pour les mathématiciens, il est la seule solution à l'équation x2 = x + 1. Pour les architectes, il permet de déterminer un pentagone régulier. On le retrouve avec précision dans toutes les proportions de la grande pyramide d'Égypte. La civilisation dont je te parle l'avait également transmise aux anciens grecs, en particulier à Euclide.

-- Oh là là ! C'est trop compliqué pour moi.

-- Je le sais bien, jeune terrienne. Je veux juste te parler de cette civilisation disparue qui existait sur Terre bien avant les égyptiens et les grecs de votre antiquité. Quand ils se sont rendus compte qu'ils ne pourraient plus continuer à vivre sur votre planète, à cause des guerres incessantes entre chacun de vos peuples, ils ont préparé leur départ. Leur dernière retraite était dans une ville souterraine construite en Méditerranée. On en trouve des traces dans votre mythologie avant qu'elle n'ait été engloutie par un raz de marée.

-- Sans blague ? Vous voulez parler de "l'Atlantide" ?

-- C'est cela. Vos scientifiques commencent seulement à comprendre l'utilité réelle de la grande pyramide de Gizeh : elle est une représentation en trois dimensions de votre planète et de sa position exacte dans la Galaxie par rapport à celle où sont allés se réfugier les survivants de cette civilisation. Tu les connais maintenant sous le nom de "Sages". Ce sont eux qui vous ont envoyé des pierres des étoiles au cours des siècles, ceci afin de vous aider à progresser intellectuellement.

Alexia poussa un sifflement incrédule. Les pièces du puzzle commençaient à se mettre en place.

-- Vous êtes en conflit avec eux ?

-- Personne n'est en conflit avec les Sages. Leurs connaissances sont infinies et la notion même de conflit ne correspond plus à rien chez eux : ils sont immortels.

-- Dans ce cas, pourquoi cherchez-vous à nous reprendre ces pierres ? Vous agissez contre leur volonté.

-- Disons que mon peuple a une autre idée de la façon dont les terriens pourraient avoir leur mot à dire dans la galaxie. Mon peuple pense que si nous laissons faire les Sages, vous resterez encore des siècles au ban de la Galaxie, alors que vous avez une place majeure à prendre, à condition de vous allier à nous. Mais, nous voici arrivés à ma salle de classe. Je vais pouvoir t'expliquer cela plus en détail.

Alexia se retrouva face à une sorte de homard géant à la carapace d'un orange fluorescent. L'énorme individu, haut d'environ trois mètres,  avait de tous petits yeux accrochés au bout d'une tige telles les fruits d'une plante inconnue. Il les darda sur elle sans aménité. Le duc intervint pour qu'il s'écarte et les laisse passer.

-- Du calme, Tersla ! Alexia vient seulement nous rendre une petite visite. Je l'ai convaincue d'assister à l'un de mes cours afin qu'elle se rende compte par elle-même que je ne suis pas l'horrible personnage que l'on veut bien croire.

Pierres d'étoiles (Prix Wattys 2016)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !