Chapitre I - Partie 1

80 2 3

2 Septembre 2177 après Theobran

Dans la forêt de Kaher-Logias, on pouvait parfois apercevoir l'étrange spectacle de ces hommes juchés sur des loups qui parcouraient la forêt à toute allure. C'est ce que faisait Gaerald aujourd'hui. Il faisait partie du très célèbre ordre des loups. Cette confrérie fondée par Theobran, celui qui, selon la légende, aurait combattu un ours géant, créant ainsi le monde. En réalité, il est le nain alcoolique épris de juste qui anéantit les Rénégats pour asseoir son pouvoir. Lorsqu'il est mort, ses fils se sont partagés le territoire de leur père et fondèrent les royaumes que l'on connaît actuellement.

Gaerald montait un puissant loup mâle adulte au poil gris et souple. Gaerald était né à Kaher-Logias et avait reçu très tôt son loup, qu'il avait très vite baptisé Lyn. Sous l'injonction de son maître, Lyn courait au milieu des troncs. En ce début d'automne, les feuilles des arbres se coloraient déjà de pourpre. Un épais tapis de celles-ci recouvrait déjà le sol. Lyn parvenait à courir à une vitesse folle sans écraser les nombreuses pousses qui perçaient le tapis de feuilles. Gaerald avait les cheveux d'un blanc pur. Il les avait laissés au vent. Ses yeux étaient gris, comme deux pierres éteintes et ternes. Il n'était pas particulièrement fort mais, du haut de ses dix-sept ans, il se débrouillait assez bien, à mains nues, contre les doyens.

Sa discipline préférée restait l'escrime. Gaerald ne se sentait bien que lorsque ses deux épées aux lames de platine étaient accrochées dans son dos. Les deux épées d'un mètre quinze chacune avait des runes incompréhensibles gravées sur le métal. Les lames translucides émanaient d'une aura blanche. Leurs manches de cuir noir se terminaient par un médaillon d'argent sur lequel était gravé un triangle stylisé, pointe vers le haut de la lame.

Gaerald portait une cotte de mailles en platine bardée de cuir sombre ainsi que des grosses bottes de chasse, assorties à ses gants de mercenaires. A son coup pendait une effigie de Lyn en argent, symbole de leur lien. En effet, un membre de l'ordre était lié à son loup jusqu'à la mort. Celui qui le rejetait se privait de la majeure partie de son âme et souvent, accablé de douleur, il mettait fin à ses jours.

Après quelques heures, Gaerald décida de rentrer à la citadelle. Il passa les premières murailles puis avança doucement au milieu des rues pavées. De part et d'autre de la rue, les bâtisses de pierre aux étroites fenêtres bouillonnaient de vie. Dans les tavernes, la bière et les rires coulaient à flots ; les commerces florissaient. Soudain, Gaerald prit une ruelle sur la droite puis une autre sur la gauche. Il arriva dans une cour sale et exigüe Le jeune homme mit pied à terre et ordonna à Lyn de rester dans la cour.

Il prit la porte de droite et se retrouva dans une salle voûtée aux alcôves sombres dans laquelle de nombreuses personnes vendaient des plantes alchimiques illégales ou proposaient des services plus...charnels.

En parfait habitué, Gaerald salua quelques connaissances et se dirigea vers le fond de la salle. Là, un comptoir de bois usé tenait bon face aux assauts des consommateurs d'Uggr. L'Uggr était une drogue hallucinogène fabriquée avec un mélange de tabac et d'iboga séchés et de plantes aromatiques. Ce mélange était ensuite plongé dans de la liqueur de groseille avant d'être consommée sous forme de vapeur par les adeptes. Gaerald se dirigea vers la gauche et s'enfonça dans un escalier exigu seulement éclairé par de très rares chandelles de cire noire.

En bas régnait une odeur âcre de plantes séchées. Derrière un bloc de roche croulant sous les herbiers et les mortiers, une vielle femme voûtée aux cheveux grisâtres mélangeait différentes substances dans un chaudron de verre. Ses yeux bleu marine fixèrent le nouveau venu avec une attention toute particulière. Ce fut Gaerald qui ouvrit la conversation :

Chroniques de la Mâ - Partie 1/Les paladins de BhaldërusLisez cette histoire GRATUITEMENT !