Chapitre 14

31 5 0

Il est 23h. John reste finalement au travail et Alex dort chez un ami. Cameron a donc gentiment proposé de me tenir compagnie jusqu'à ce que je m'endorme. J'aurais eu du mal à être seule, après ce qui c'est passé.

Cameron : Je ne resterai pas. Juste le temps que tu t'endormes. Je ne veux pas qu'il y est de mal entendu entre nous ou avec ton oncle.

Moi : Je comprend, ne t'inquiète pas.

Je suis sous la couette, lui, assis sur la chaise de mon bureau. C'est une situation embarrassante. Surtout que je ne suis pas spécialement sexy quand je dors, d'après mon frère.

Moi : Je peux te poser une question ?

Cameron : Tu viens de le faire.

Moi : Pourquoi tu fais tout ça ?

Cameron : De quoi ?

Moi : M'aider ? C'est mon histoire, mes parents qui sont morts. Pourquoi tu es si gentil avec moi ?

Cameron : C'est beaucoup trop long à expliquer. Contente toi de savoir que si je suis là, c'est pour accomplir une mission : détruire Weakness.

Moi : J'ai tout mon temps.

Cameron : Il est surtout temps que tu dormes. T'es une grande fille maintenant, tu n'as plus besoin d'un conte de fée pour t'endormir.

Moi : Je suis sérieuse...

Cameron : Et moi aussi. Demain la journée va être longue.

Je me retourne dans mon lit pour me retrouver dos à lui.

Moi : J'ai tellement de questions qui restent sans réponses.

Cameron : Tout ce que tu as besoin de savoir, tu le sais déjà.

Moi : De quoi tu essaye de me protéger ? Qu'est ce que tu me caches ?

Cameron : Jessica, tais toi et dors. Je suis gentil mais y a des limites. J'aimerai me reposer aussi.

Je souffle. Ça m'énerve, d'être mise à l'écart comme ça. Pourquoi tout le monde se sent obligé de me cacher des choses ? Je suis grande maintenant, je peux encaisser la vérité. J'ai plutôt bien réagis à l'annonce de ma vrai nature. Peut être trop bien même... Je suis différente, mais pourquoi ?

Moi : Bonne nuit Cameron.

Je n'ai pas de réponse. Mes questions l'ont embêté, voir déstabilisé. Pourquoi ce sujet le rend-t-il si froid ? Cameron a vraiment une personnalité particulière. Un côté gentil et un côté méchant. Tel un ange ou un démon. J'aimerai tellement en savoir plus sur lui, sur ses intentions, sur son passé. En étant aussi mystérieux, j'ai du mal à lui faire confiance. Une partie de moi me dit de faire attention, de me méfier. On ne sait jamais qui est vraiment une personne avant d'avoir découvert son véritable visage.

***

[ PDV de Cameron ]

Qu'est ce qu'elle peut être chiante ! Elle et ses fichus questions. Je n'ai pas d'autres moyens que de l'envoyer boulet. Il faut toujours que je montre les crocs pour qu'elle arrête de fouiner son nez partout. Sa curiosité est dangereuse pour mon plan. Je ne peux pas la laisser tout gâcher. J'ai intérêt à me montrer prudent. Si elle a d'autres questions, je dois pouvoir y répondre sans être dépassé par mes émotions. Décidément, elle me fait tourner la tête. Trop de choses sont en jeu. Elle ne dois pas m'éloigner de ma mission. Je dois prendre mes distances, cesser d'être aussi gentil avec elle, ce n'est pas la bonne méthode. Je ne dois pas m'attacher, pas cette fois.

Il est 01h00. Je n'arrive pas à fermer l'œil, contrairement à Jessica qui dort comme un bébé depuis 1h. Elle est mignonne, avec sa bouche légèrement entre ouverte pour laisser passer l'air dans ses poumons. Son ventre fait des mouvements de haut en bas, sa respiration est normale. C'est étrange mais j'ai l'impression de déceler un léger sourire sur ses lèvres. Elle doit sûrement faire un rêve agréable. Je pourrais comparer Jessica a une rose blanche. Sa peau est si pâle. On dirait une fleur parfaitement inoffensive. Mais les roses ont des épines. Je me demande quel est son venin ? Peut être la tentation. Même si elle ne le fait pas exprès. Quelle créature ensorcelante.

J'arrive chez moi. Il ne me reste plus beaucoup de temps pour dormir un peu. Contrairement à d'habitude, ma femme de chambre n'est pas là pour m'accueillir. Elle dort à cette heure-ci. Soudain, j'entend une étrange mélodie provenant du salon. Je me dirige dans la pièce. Une force invisible joue au piano. Je vois les touches s'enfoncer les unes après les autres. Elle joue l'air préférée de ma mère, du Mozart. Écouter ça est une torture. Tellement de souvenirs refont surface avec ces simples notes de musique.

Moi : STOP !

La musique cesse, instantanément. Un silence s'installe, avant d'être brisé par une vois féminine.

Voix : Depuis quand est ce que tu me donnes des ordres ?

Je me retourne en direction du grand miroir, accroché au mur. Comme tout le temps, elle est vêtu de noir et de rouge. Le noir pour l'obscurité, et le rouge pour le sang.

Moi : Pourquoi est ce que tu me tortures ?

Voix : Il faut bien que je prenne des forces.

Moi : Je ne suis pas ton jouet ! Alors va embêter quelqu'un d'autre !

Voix : Je te défend de lever la voix sur moi ! N'oublies pas à qui tu t'adresses, misérable créature.

Moi : Pourquoi es-tu allée chez Jessica ?

Voix : Juste pour lui faire un peu peur. Il faut bien que je m'amuse, le temps qu'elle décuple ses pouvoirs.

Moi : Si tu l'effraie, elle ne voudra plus rien faire, elle laissera tomber, crois moi.

Voix : C'est pour ça que tu es là Cameron. Occupes toi de ta mission. Moi, je sais ce que j'ai à faire.

Moi : Tu es vraiment obligée de faire ça ? Il n'y a pas un autre moyen ?

Voix : Ne me dis pas que tu veux changer d'avis ? C'est une proie comme les autres. Rappelle toi ce que je t'ai promis, si tu manques de motivation.

Je baisse la tête. Je suis pris au piège. Mais je n'ai pas le choix.

Moi : Je remplirai la part du contrat. À toi de tenir ta promesse.

Voix : Je t'ai connu plus colérique. J'espère que cette fille ne te retourne pas la cervelle !

Moi : Ne t'inquiète pas. Je suis juste épuisé. J'ai du rester avec elle, puisque tu l'as effrayé.

Dans un tourbillon et un rire maléfique, elle disparait. Le miroir redevient normal. Je dois me concentrer et aller dormir. Une longue journée m'attend demain.

The Witch (EN PAUSE)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !