Chapitre 35 : le sens télépathique

51 9 3

Après plusieurs heures connectée au réseau de l'Université Galactique, Karine éprouvait le besoin de prendre l'air. Elle s'avança vers la porte végétale de sa chambre et fit le geste de passer la main au travers. Instantanément, les lianes tressées se rétractèrent en craquant et lui laissèrent le passage.

Une fois dans le couloir, elle hésita un instant, cherchant à se repérer. Soudain, elle entendit des pas derrière elle. En se retournant, elle découvrit la silhouette familière  de Kardilia, petite humanoïde à la peau bleutée déjà vue sur les bancs de l'université. Son crane très allongé et dépourvu de cheveux lui conférait une étrange beauté, encore rehaussée par ses yeux d'un vert très sombre et en demi-lunes.

Elle fit une grimace à Karine, révélant deux rangées de petites dents blanches très pointues, semblables à celles des dauphins terrestres.

-- Tu es perdue ?

Karine lui sourit en réponse. Elle se sentait comme une géante face à elle mais se rendait bien compte que cela ne lui conférait aucun avantage.

-- J'en ai marre d'essayer de tout apprendre avec ce terminal. Je voudrais rejoindre mon amie Alexia, mais je ne sais pas dans quelle chambre elle se trouve et elle ne répond pas via le terminal.

-- Alexia, c'est celle qui a eu le crâne abimé ?

-- C'est ça.

-- Je l'aime bien, ta copine. Comme vous dites sur Terre : 'elle n'a pas sa langue dans sa braguette".

-- Euh... L'expression exacte c'est : "elle n'a pas la langue dans sa poche". Où as-tu appris nos expressions ?

-- Je suis spécialisée dans l'étude des langues extraterrestres. Je prépare un doctorat sur cette spécialité. Cela me permettra de voyager dans des tas de mondes Je connais déjà soixante langues ! expliqua fièrement la petite extraterrestre.

-- Ouah ! Dire que j'ai déjà du mal à apprendre l'anglais à l'école !

-- Oh, cela n'a rien d'exceptionnel. Sur Shaulia, ma planète, nous avons toujours eu beaucoup de facilités avec les langues des autres mondes. Cela tient à la nature de nos cerveaux, parait-il. Nous avons trois globes cérébraux entièrement dédiés au langage. C'est d'ailleurs pour cela que notre planète s'était proposée pour venir en aide à la votre...

-- Ah oui. Je me souviens que le professeur Daniel l'avait expliqué.

La jeune extraterrestre fit un large sourire à Karine tout en la précédant dans le long couloir.

-- En parlant de Daniel : il ne t'a pas demandé de rester dans ta chambre ? Il parait que les terriens ne sont pas les bienvenus, par ici...

Karine s'arrêta net, inquiète de la remarque de Kardilia, mais celle-ci la rassura aussitôt.

-- Ne t'inquiète pas, je ne lui dirai rien. Tiens, nous sommes arrivés devant la porte d'Alexia. Je crois qu'on ferait mieux d'entrer avant que quelqu'un ne nous ait vues...

Elles se placèrent devant la porte végétale et Karine s'approcha pour appeler son amie. La porte s'ouvrit presque aussitôt, mais Alexia n'était pas dans sa chambre. Karine fit rapidement le tour des lieux et revient vers Kardilia, réellement inquiète cette fois.

-- Ce n'est pas normal. Elle m'aurait prévenu si elle avait voulu aller faire un tour dehors...

-- Tu n'as pas essayé de la joindre mentalement ?

Devant l'expression de la jeune humaine, Kardilia réalisa sa bourde.

-- Oh, excuse-moi ! J'avais oublié que les humains ne savent pas encore gérer leur télépathie. Veux-tu que j'essaie de la localiser mentalement ?

Pierres d'étoiles (Prix Wattys 2016)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !