03.

25.9K 2.8K 282


~~ NÉANT ~~

Il venait de se réveiller ce dirige vers la fenêtre torse nu il regarde à travers son balcon et aperçois Islem il fit un petit sourire au coin de la bouche il l'a trouvait jolie avec sa belle peau bronzé et ses cheveux et ses beau yeux bleu mais réserver il aimerait faire plus ample connaissance avec elle mais il a l'impression qu'elle est timide

Sa fait maintenant une semaine que Nahil avait déménager dans cette cité il voulait s'éloigner de tout de l'entreprise de ces parents il n'a informé personne sur son retour il ne veut plus être l'enfant gâter mais vivre seule par ces propres moyen pour lui c'est trop facile de revenir et d'être nommé directeur d'entreprise et gagner des milliers d'euros facilement

Non malgré qu'il vienne d'une famille riche Nahil a toujours été débrouillard il a toujours voulu faire comme les autres qui sont plus pauvre gagner sa vie grâce au fruit de son dur travail il le sait que tôt ou tard il devra reprendre cette entreprise il n'en a pas le choix mais avant de la reprendre et être persécuter par les journalistes il veut vivre la vie d'un simple jeune qui travail en tant que vendeur afin d'avoir de quoi se nourrir
**********************************

Je monte les étages lorsque je croise mon voisin ce jeune homme en regardant bien il s'agit d'un bel homme une peau assez bronzé des yeux noir je dirait un corps musclée un homme banal mais son sourire faisait craquer n'importe quel femme il avait son charme

Lui : Salem (sourire)
Moi : Aleykum Salem (baisse la tête)

Il descend mais ne dit rien je continue de monter arriver à la maison je dépose mes affaires avance sous la douche rattrape mes prières puis mange ce que j'avait préparer hier et m'allonge devant la télé il n'y avait rien d'intéressant depuis l'autre fois je n'es pas revu cette Alexandre j'ai beau eu le chercher dans l'entreprise rien


16h00

Ramata était de retour elle m'avait l'air fatiguer elle va dans la chambre puis revient au salon au bout d'une vingtaine de minutes

Ramata : les cours c'est fatigant il n'arrête pas de nous prendre la tête avec le bac c'est dans 3ans
Moi : sûrement mais c'est important tu a choisis ta spécialisation
Ramata : oui je vais faire un bac S j'aime bien les math ça va et je m'en sors bien en svt et physique chimie
Moi : tant mieux
Ramata : je peux aller voir Aïcha
Moi : oui vas y

Elle enfile ces chaussures et s'en va toute innocente la petite elle sait dans quel situation nous sommes mais a de l'espoirs j'en avait mais cette espoirs c'est envoler je prends mes clefs enfile mon manteau mes bottes puis je sors

En bas il n'y avait personne dans mon bâtiments les jeunes ne traînent pas j'avance pour aller à mon lieu habituel mais manque de peau les filles étaient assise sur un banc je n'avais pas le choix que de passer devant elle je baisse la tête et passe elle s'arrête de parler lorsque je les dépasse elles reprennent

Malia : elle fait pitié quand même
Amel : ouais mais tu nous voit trainer avec elle ficha
Malia : j'avoue

Sa ma fait mal mais qu'est-ce que je peux faire ? J'avance jusqu'au lieu où j'ai rencontrer Malia la dernière fois j'aime bien m'isoler sur ce banc personne ne vient me déranger je m'assois et regarde dans le vide

Est-ce que un jour une personne m'acceptera comme je suis ? Une femme de ménage à a peine 20ans ? Je repense à ma vie avec mon père tout était si bien j'étais sa petite princesse pourrie gâtée et ma mère un rayon de soleil depuis qu'il est partie les problèmes ont commencer à arriver je ferme les yeux des larmes coulent mon papa mon petit papa j'essaie d'être forte j'essaie d'aider maman j'essaie de la satisfaire comme je peu mais je ne suis encore qu'une enfant c'est difficile mais il faut que je tienne

... : je te l'es dis la dernière fois les princesses sa ne pleurent pas

J'ouvre les yeux tourne la tête il avait un léger sourire doux II me surprend une deuxième fois j'essuies mes larmes

Lui : quand je te croise tu pleure sauf tout à l'heure
Moi : oui
Lui : sa ne va pas
Moi : si merci
Lui : pourquoi tu pleure alors
Moi : j'ai juste repensée à mon père (léger sourire)
Lui : ah ton père il n'est pas avec toi ?
Moi : il est mort Allah y rhamo
Lui : ah scuz Allah y rhamo
Moi (sourire) : ce n'est rien

Un silence je regarde le lac on voyait le reflet du ciel avec des étoiles la lune j'ai du mal à parler avec les gens que je ne connais pas je suis plutôt réserver et timide

Lui : en faite tu t'appelle comment
Moi : Salimata (doucement)
Lui : ah ouais enchanté moi c'est Nahil

Il me fait un grand sourire ces yeux ce plissent qu'est-ce qu'il est beau il ne m'avait pas l'air méchant c'est vrai que sa doit être la 3/4ème fois que je le croise

Lui : tu es malienne ? Sénégalaise ?
Moi : malienne et somalienne
Lui : sérieux je n'avais jamais vu
Moi : oui
Lui (sourire) : faut croire que le mélange sa rend bien

Je baisse les yeux et rougis il fait un petit rire puis bouges son doigt

Lui : tu ne veux pas savoir pour moi ?
Moi : tu es de quel origine
Lui : devine
Moi : Heu je ne sais pas algérien ? Marocain espagnol ? Libanais ?
Lui : non non non déjà j'ai deux mélange
Moi : Heu algérien marocain ?
Lui : non Europe et arabe
Moi : tunisien italien ? Marocain espagnol ? Al...
Lui : ouais déjà je suis italien de ma mère mais je ne pense pas que ma deuxième origine tu l'a trouvera
Moi : qu'est-ce que c'est
Lui : Qatari, italien Qatari
Moi : Ma Sha Allah je n'avais jamais vu
Lui : c'est rare
Moi : oui
Lui : t'es timide comme fille

Je ne dis rien et baisse légèrement ma tête il fait un petit rire

Lui : il ne faut pas
Moi : ...
Lui : hm et pourquoi tu reste toujours toute seule et tu viens ici

Je relève la tête le regarde puis détourné les yeux comment le sait il tout sa ? M'a t'il observer ? Lui dire que je reste seule parce que je n'es pas d'amis ? Ma situation est médiocre donc personne ne veut de moi ? Je fou la honte ? Sa ne sert à rien soit il me prendra par pitié ou lui aussi ne m'adressera plus jamais la parole de toute façon il l'apprendra et me regardera d'une autre façon comme tout le monde

Moi : j'aime être seule au moins je n'es pas d'hypocrite autour de moi et avec mon caractère qui voudrait rester avec moi ?
Lui : je t'aime bien moi je te trouve gentille

«je t'aime bien moi je te trouve gentille » sa phrase tournait en boucle dans ma tête il m'aime bien ? Il ne me connaît à peine lorsqu'il découvrira tout sur moi il ne dira pas la même chose

Moi : ...

Il se lève et met ses mains dans ces poches cette fois ci il avait un manteau je ne sais quel marque avec un jogging toujours et une paire de basket il jouait avec un cailloux avec ces pieds puis se tourne vers moi

Lui : tu as faim
Moi : heu non
Lui : bien moi j'ai faim je t'invite
Moi : non mai...

Il ne me laisse pas finir qu'il m'attrape par le poignet et me tire jusqu'au grec il me fait un sourire puis me tire à l'intérieur ou ce trouvaient quelques jeunes ils nous regardent tous surtout lui Hassan je baisse les yeux

La Pauvre Lisez cette histoire GRATUITEMENT!