CHAPITRE 55

1.7K 184 15

Bilal : Crèves !

Il remonte dans sa voiture et pars, me laissant seule, blessée, en tee-shirt a une température glaciale, pieds nus et sans téléphone ...

_______________________
55




J'essaye tant bien que mal de me lever mais c'est juste impossible, j'étais en train de pleurer, c'était un cauchemar .




^ DANS LA PEAU DE BILAL ^




[ . . . ]
Je rentre dans l'immeuble, comment j'ai la haine !

J'vois la porte de chez elle légèrement ouverte, je rentre et j'prend son tel !

[ . . . ]
J'sors de la douche, je prend son téléphone et j'commence à regarder ses messages avec tout le monde.
Quand je tombe sur un message de Yazir qui date de taleur

📱 - Yazir - Tsais j'pense que quand on s'est rencontré j'avais juste de l'attirance tu vois, mais après j'ai rencontré Sarah et elle c'était vraiment des sentiments, toi et moi on est comme des frères et soeurs y'a jamais rien eu

Et elle a répondus

- Oue même moi, j'ai Bilal de mon côté j'pourrai jamais le tromper ou m'imaginer avec un autre homme que lui, c'est bien qu'on est décidé de parler à personne de l'attirance qu'on avait l'un pour l'autre avant de se poser avec eux sinon il y aura trop de malentendus et tout

J'comprenais rien, il y eu une relation ou pas ? J'étais même plus sûr.
J'décide d'appeler Sarah,

Sarah - Allo ?

Moi - T'es sûre de toi qu'ils ont y une relation ?

Sarah - Bah oui j'les ai entendus au tel

Moi - Ils ont dis quoi exactement ?

Sarah - *elle me raconte*

Moi - ...

Sarah - Allo ?

Moi - Tu t'fous d'ma gueule ?

Sarah - Quoi ?

Moi - A QUELLE MOMENT ILS ONT DIS QU'ILS AVAIENT EU UNE RELATION ? ILS PARLAIENT JUSTE DE QUAND ILS ÉTAIENT PAS ENCORE AVEC NOUS SALE CONNE DE TA RACE VA J'TE VOIS J'TE BRÛLE !

Sarah - C'est..C'est c'que j'ai compris moi

Moi - A CAUSE DE TOI J'VIENS D'FAIRE UNE CONNERIE TA MÈRE LA PUTE ! T'ES QUELLE GENRE DE POTE TOI TFOUU SALE CHIENNE VA !

J'ai raccroché, enfin non, j'ai plutôt tej le tel contre le mur !

J'commence à m'habiller en vitesse, faut que j'la ramène, j'ai fais n'importe quoi là, j'lui ai même pas laissé le temps de s'expliquer, rien !




^ DANS LA PEAU DE LIYANA ^



[ . . . ]
J'étais sérieusement en train de m'endormir quand je sens qu'on me donne des claques !
J'ai reconnus l'odeur de Bilal, j'avais envie de vomir tellement il me dégoûtait

« À mes risques et périls »Lisez cette histoire GRATUITEMENT !