Chapitre 5 - Transfert en cours

23 0 1
                                                  

Le mois de juillet était déjà bien entamé, et la chaleur ambiante était toujours élevée alors même que le soleil se couchait lentement à l'horizon. L'été était une période globalement insupportable pour tous ceux ayant quelques légers différends avec la température et l'humidité.

Une camionnette blanche s'arrêta près de la maison de Jin et Haruka. Nanami et un homme plus âgé en descendirent. Vêtu d'un simple t-shirt blanc et d'un pantalon, il était grand, limite baraquée, et avait une grosse voix. Nanami, qui portait une robe d'été blanche, semblait presque naine à ses côtés.

— C'est gentil de m'avoir raccompagnée, Monsieur Kôsaka !

— Oh, c'est pas grand-chose, ma petite Nanami ! Avec tout ce que tu as fait pour nous aujourd'hui !

Jin sortit de la maison en entendant la voiture arriver. Il appela au passage Haruka, qui était à l'étage. Il s'approcha de l'homme pour le saluer.

— Merci de l'avoir ramenée.

Ce dernier éclata de rire.

— Ce n'est rien, vraiment ! Elle nous a tellement aidés aujourd'hui !

Nanami semblait fière d'elle, et affichait un grand sourire.

— Je vais chez madame Nishimura ! Elle a dit qu'elle avait besoin d'aide pour son jardin !

Madame Nishimura était l'une des habitantes du quartier. Depuis son arrivée, Nanami avait fait connaissance avec la plupart des voisins de Haruka et Jin. Quand la rumeur s'était répandue que la jeune fille travaillait vite et bien, tout en étant capable d'effectuer à peu près n'importe quelle tâche dans la joie et la bonne humeur, elle reçut beaucoup de sollicitations pour des travaux ponctuels. La plupart des habitants du quartier étaient en effet trop âgés ou trop occupés pour pouvoir effectuer certaines tâches. La gaieté et l'ardeur de Nanami étaient fort appréciées.

Jin et monsieur Kôsaka la regardèrent s'éloigner et tourner au carrefour. Haruka arriva à ce moment.

— Comment allez-vous, Monsieur Kôsaka ?

— Très bien ma petite Haruka ! Nanami a été d'une grande aide à la confiserie aujourd'hui. Ma femme n'en est pas revenue.

Il semblait très familier avec Haruka, et pour cause. Étant un ami de ses parents, il avait aidé les deux sœurs Ayase lors de la disparition tragique de ceux-ci, des années plus tôt.

— Vous voulez entrer prendre un thé ?

— Merci Jin, mais je ne peux pas rester, on m'attend à la maison.

— D'accord. Passez le bonjour à votre femme de notre part !

— Je n'y manquerai pas, s'exclama monsieur Kôsaka en retournant vers son véhicule.

C'était la même camionnette qui leur avait été gracieusement prêtée pour leur emménagement. Les deux jeunes gens le regardèrent s'en aller.

— Bon, je vais préparer le garage pour le retour de Nanami, annonça Jin.

— Elle a encore besoin d'un peu de maintenance ?

— Oui, il reste encore un peu à faire sur ses bras, d'après ce qu'elle m'a dit.

Haruka suivit Jin à l'intérieur, avant de fermer la porte d'entrée derrière eux.

— Je vais retourner bouquiner un peu, puis j'irai préparer le dîner pendant que tu t'occupes d'elle.

— D'accord.

* * *

NODOKA : On a fait du bon travail les filles !

Eternity - Une éternité pour être heureuxLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant