Chapitre 13

41 4 0

[ PDV de Cameron ]

Jessica est vraiment pleine de surprise. Je ne m'attendais pas à ce qu'elle soit aussi puissante. Ses pouvoirs sont tellement forts que j'ai presque perdu le contrôle tout à l'heure. J'ai intérêt à faire attention, il ne faudrait pas qu'elle gâche tout, pas maintenant, pas en étant si prêt du but. Je dois apprendre à la cerner, la convaincre de me faire totalement confiance, pour ensuite mieux l'apprivoiser.

J'arrive chez moi. J'ai seulement fait un détour pour ne pas me retrouver seul avec Jessica. Son champs de force est surpuissant, ça me donne la nausée. À peine ai-je ouvert la porte que ma femme de chambre me saute dessus.

Dame : Alors ? Monsieur a-t-il eu ce qu'il désiré aujourd'hui ?

Elle est gentille cette dame. Dommage que je sois obligée de l'hypnotiser. J'avoue que je me sentirais bien seul sans elle, dans cette immense demeure.

Moi : Très bien. J'ai été étonné de la force de Jessica mais je pense pouvoir m'en sortir.

Elle me tient compagnie. Je peux tout lui dire en étant sur qu'elle ne répétera rien à personne. Elle était seule elle aussi, plus aucune famille, du moins qui lui attache de l'importance.

Dame : Je vais vous faire chauffer une tasse de thé !

Moi : Merci.

Elle part aussitôt dans la cuisine. Je l'entend marmonner une chanson que je ne connais pas tandis qu'elle prépare une infusion. En attendant, je m'affale dans le sofa du salon. Il faudrait que je change un peu la déco. C'est ancien et abîmé par le temps.

Plus j'y pense et plus je plains Jessica. Elle n'est qu'une petite bête apeurée. Je pense qu'elle ne mesure même pas l'étendu de sa magie et les forces qui se dressent contre elle. Elle risque de tomber de haut. Nous ne sommes pas dans un compte de fée, malheureusement. Il faut faire des sacrifices. Il faut savoir choisir son camp, le bon camp, celui des gagnants.

***

[ PDV de Jessica ]

J'arrive devant chez moi. J'en profite pour récupérer le courrier dans la boîte aux lettres. Appart des pubs, il n'y a pas grand chose. Je les poses sur la petite table de l'entrée. John regardera et jettera ce qu'il considère d'inintéressant. Je vais à l'étage, me dirige dans la salle de bain et je fais couler de l'eau chaude. Un bon bain va me faire le plus grand bien ! J'ai mal partout et je transpire comme jamais auparavant. Je désinfecte également mes plaies. Je ôte mes vêtements et me laisse aller dans l'eau bouillante. De la fumer s'échappe et embaume le miroir. Un long silence s'installe. Le calme est si reposant. Je me demande ce que Cameron est allé faire d'ailleurs. Il avait l'air un peu étourdi après avoir perdu le contrôle.

Je m'amuse avec la mousse. Je suis vraiment une gamine. Ça me rappelle les bains que ma mère me donnait. On passait des heures toutes les deux à inventer des histoires contenant des sirènes et des pirates. La mousse servait de rocher. On avait une imagination débordante. C'était bien...

Étant dans l'eau, j'en profite pour pratiquer un peu la magie. Je sais que je dois faire attention mais c'est vraiment tentant. En plus, John et Alex ne sont pas là, alors aucune raison que je leur fasse du mal. Je lève mes paumes de mains vers le ciel, comme Cameron m'a appris. Je ferme les yeux et inspire profondément, tout en vidant mon esprit. C'est assez relaxant.

J'ai réussi à former des bulles. Il y en a partout dans toute la pièce. Je suis assez fière de moi. Je baisse mes mains. Les bulles éclatent toutes en même temps. Je pense que l'eau est mon élément préféré.

Soudain, une force invisible m'attrape par le coup et m'enfonce la tête dans l'eau. Je suis prise de panique ! Je me débat comme je peux mais rien à faire, la personne me maintient fermement. Le peu de respiration qu'il me reste s'évapore sous forme de bulle, qui remonte à la surface. La lumière de la salle de bain scintille. Je suis à deux doigts de perdre connaissance, l'obscurité va bientôt prendre place. Maintenant, des visions m'apparaissent. Mes parents. Ils sont là, devant moi. Et pourtant, j'ai l'impression qu'un trou béant nous sépare. J'entend leur cris, je ressens leur peur. L'accident. Pourquoi ? Qu'est ce qui m'arrive ?

Par chance, l'air entre à nouveau dans mes poumons. Les battements de mon cœur s'accélèrent. Mon corps reprend peu à peu des forces. J'ouvre mes yeux, Cameron est là.

Cameron : Jessica ! Tu m'entends ?

Il me tient la tête hors de l'eau. Réalisant ce qu'il vient de m'arriver, les larmes coulent le long de mes joues.

Cameron : Tout va bien, je suis là.

Je pleure à chaude larme. Il me serre plus fort contre lui. Quelqu'un a essayé de me tuer. J'ai eu si peur. Cameron me tend une serviette. Je sors de la baignoire tandis qu'il détourne le regard. J'enroule la serviette autour de moi. C'est une situation assez gênante.

Cameron : Je vais aller nous préparer une tasse de café, le temps que tu t'habilles.

Je lui souris timidement, encore sous le choc.

Moi : Merci...

Il sort de la pièce. J'ai l'impression qu'une présence m'observe. Je pars rapidement dans ma chambre et m'habille. J'enfile mon pyjamas. Au point où j'en suis, pas besoin d'être présentable face à Cameron. Après quelques instants, il remonte, avec deux cafés biens chauds. La chaleur de la tasse me fait me sentir mieux. Nous nous asseyons sur mon lit.

Cameron : Comment tu te sens ?

Moi : Bien, merci.

Cameron : Tu compte me remercier combien de fois ?

Je ne répond rien. J'ai l'impression d'être paralysée.

Cameron : Tu peux me dire ce qui t'es arrivé ?

Moi : Je prenais un bain et quelqu'un ou quelque chose m'a maintenu la tête dans l'eau. J'ai eu des visions aussi, de mes parents, de l'accident...

Cameron : Y avait personne quand je suis arrivé, tu te débattais face à une force invisible.

Moi : Tu penses que je suis folle ?

Cameron : Non, mais la menace qui pèse sur nous se rapproche. Il faut se montrer plus prudent.

Moi : J'ai eu tellement peur...

Mes émotions prennent le dessus. Je suis prête à pleurer, encore. Voyant ma détresse, Cameron me sert contre lui, pour me réconforter. C'est bizarre mais, je me sens en sécurité auprès de lui.

The Witch (EN PAUSE)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !