LA LOUVIÈRE

24 13 3



Alceste somnolait lorsqu'ils atteignirent le repère d'Ulva. Oriana, encore ensommeillée, s'étira comme une chatte. Seule Ulva ne montrait aucun signe de fatigue.

— Voici ma demeure ! annonça-t-elle.

Alceste, se frottant les yeux, découvrit l'entrée d'une immense caverne. Ulva entra la première, suivie du travois tiré par les loups.

— Il faut que je soigne votre ami sans attendre !

Elle s'éclipsa vers l'autre extrémité de la cavité. Les deux jeunes gens, inquiets, se prirent instinctivement la main. L'intérieur de la grotte était éclairé par de nombreuses torches, qui dévoilaient des parois rocheuses ornées de riches tentures et un sol garni d'épais tapis. Profitant d'un conduit naturel, la Meneuse avait aménagé un foyer imposant. Plus surprenant pour les deux adolescents : la douce chaleur qui régnait dans l'étrange habitat. Sous cette voûte minérale, Alceste ressentait une tiédeur surprenante.

Scrutant le fond de la grotte, il fut intrigué par la lueur bleutée qui en irradiait. Ulva, agenouillée près du corps de leur compagnon, psalmodiait d'étranges incantations. Son manège terminé, elle leur apporta un bol de bouillon avec du pain et de la viande. Désignant ensuite des paillasses, elle leur conseilla de se reposer. Oriana ne tarda pas à s'endormir. La vision de leur hôtesse pratiquant un mystérieux rituel occupa les pensées d'Alceste. Épuisé par cette journée éprouvante, il finit par sombrer dans un sommeil agité.

À leur réveil, les jeunes messagers découvrirent avec stupeur un énorme lynx allongé devant la cheminée. Celui-ci ne leur prêta guère attention lorsqu'ils approchèrent. Ulva était occupée à cuire des sortes de galettes.

— Voulez-vous des crêpes ? proposa-t-elle en souriant.

Abasourdis, ils prirent place autour de la grande table et en engloutirent autant qu'ils purent.

— Vous semblez apprécier le confort de la Louvière, nota malicieusement Ulva.

— La Louvière ? répéta Oriana.

La vieille femme s'assit sur un fauteuil à bascule.

— Avant, cette caverne était le domaine exclusif des loups. Maintenant, ils n'y pénètrent que rarement. Ils ont leurs propres tanières. Je préfère qu'ils craignent cet endroit et me respectent d'autant plus !

Alceste écoutait, fasciné. Il demanda :

— Ce lynx, c'est le même qui a sauvé la vie à Horst, n'est-ce pas ?

Il réalisa qu'absorbé par leurs propos, il avait oublié de s'enquérir de la santé de leur compagnon.

— Comment va-t-il ?

Redoutant le pire, Oriana jeta un regard inquiet vers le fond de la caverne.

— Il va mieux, les rassura Ulva. Heureusement, il est de constitution robuste et les soins que je lui ai prodigués accéléreront sa guérison.

Alceste savait qu'elle ne disait pas toute la vérité. Néanmoins, apprendre que le garde était hors de danger le soulagea.

Rassérénée, Oriana ne put réprimer sa curiosité.

— Pourquoi la température de cette grotte est-elle aussi clémente ?

Ulva la fixa énigmatiquement.

— C'est sans doute à cause de mes pouvoirs de sorcière !

La jeune fille rougit, se remémorant les contes que lui racontait sa mère.

T1 - LES FRAGMENTS PERDUSLisez cette histoire GRATUITEMENT !