Glossaire

877 67 53
                                    

LA FANTASY


Disons-le tout de suite : classifier la fantasy est ardu et peut sembler inutile. J'essaye ici d'en brosser un portrait à peu près complet, tout en éliminant les genres qui n'en sont pas vraiment mais plus des tonalités (comme le grimdark ou grim & gritty, généralement présent en dark fantasy) et en utilisant la classification française.

Il faut savoir que le terme "fantastique" n'est utilisé qu'en France, donnant lieu à de nombreuses confusions. Ainsi les anglais parlent généralement de dark fantasy pour le fantastique et l'horreur, tandis qu'ils utilisent le terme grimdark pour la dark fantasy telle que nous la connaissons. À savoir également que certaines personnes classent des œuvres contenant des révélations surnaturelles dans un monde parfaitement normal dans le fantastique, même sans l'hésitation fantastique que j'avais décrite dans l'introduction. Par conséquent, La jeune femme à la bûche et Les 5 pouvoirs peuvent donc être considérés comme hors-sujet, mais j'ai préféré garder ces critiques à cause de mes habitudes de classement.

Parlons également du merveilleux, ce genre apocryphe de la SFFF qui se différencierait de la fantasy parce qu'il se déroulerait dans notre monde : il s'agit tout bonnement d'urban fantasy ou de réalisme magique.

En ce qui concerne les sous-genres de la fantasy, nombre d'appellations sont également controversées. Voici un bref guide de ce qu'il faut savoir avec une classification en quatre catégories :

Classification spatiale : Dans quel monde, réel ou imaginaire, se déroule l'histoire ?

Classification méta-temporelle : Quel rapport avec notre histoire ?

Classification temporelle : À quelle époque se déroule-t-elle / est-elle apparentée ?

Classification par thème récurrent : Que s'y passe-t-il ? Quelles caractéristiques de la tonalité, de la narration, des personnages ?

À noter qu'une astérisque (*) sera employée pour les appellations peu employées ou contestées, afin que le lecteur ait une idée de pertinence.


Low fantasy : (1) Classification spatiale : Désigne toute forme de fantasy où des personnages du monde "réel" entrent en contact avec quoi que ce soit qui soit magique ou s'en rapprochant. À savoir : portal fantasy, crossworlds fantasy, urban fantasy et réalisme magique.* (2) Classification par thème récurrent : fantasy se déroulant dans un monde avec très peu d'éléments magiques ou surnaturels.*

High fantasy : (1) Classification spatiale : Désigne toute forme de fantasy où il ne sera jamais mention du monde "réel", sauf pour plaisanter (exemple : La Huitième Couleur, La science du Disque-Monde). À noter que la fantasy historique n'est pas forcément de la low fantasy : il suffit que les personnages du monde tel que nous le connaissons (de nôtre époque, du monde d'aujourd'hui) n'entrent pas en contact avec.* (2) Classification par thème récurrent : La fantasy la plus célèbre, connue pour ses héros charger de sauver le monde, le plus souvent d'un Seigneur des Ténèbres. Le Seigneur des Anneaux et La roue du temps en sont les parfaits exemples.

Fantasy historique : (1) Classification méta-temporelle : Fantasy s'étant déroulée à une époque dans nôtre monde, mêlant des personnages ayant réellement existé, et, par exemple, des éléments magiques). (2) Classification par thème récurrent : Fantasy se déroulant à une époque historique très fortement inspirée d'une du monde réel.

La fantasy sur WattpadLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant