Le 15 Juillet 2016

10 3 1

C'est la fin de notre aventure, j'ai perdu beaucoup de sang malgré l'épais pansement à mon épaule gauche. J'ai ouvert les yeux il y a quelques minutes, Céline est aussitôt partie chercher Kevin. Je profite de ce temps et de ces dernières forces pour rédiger ces quelques lignes. Tu dois savoir, mon ami, comment tout se termine. J'atteins la fin de mon carnet, je ne suis pas certain de vouloir continuer à écrire.

Nous nous sommes enlisés dans l'enquête sur le meurtre de Caroline. Nous n'avions rien conclu ce matin encore. L'abandon de cette affaire s'est lue sur toutes les lèvres comme une évidence. L'arme dérobée manquait encore mais elle n'a pas été utilisée depuis. Nous avons admis sa disparition plutôt que son vol. La Caravane a repris un rythme de vie normale.

Des chasseurs sont rentrés en avance les mains vides et l'œil inquiet. Ils ont découvert des empreintes de pas dans une zone inexplorée. Les traces fraîches filaient droit sur notre position. Dans l'urgence, Bob a convoqué les combattants sous sa tente. Il a expliqué les faits et, après une courte concertation, la majorité a pensé à une incursion des Crânes. D'autres en ont douté, ils ont préféré croire à des survivants perdus dans la région. Dans le doute, nous avons formé une escouade d'éclaireurs pour retrouver ces rôdeurs. Bob, Seth, Kube, Kevin, Kat et moi étions sur le départ quand Céline a débarqué toute affolée.

« Kev ! Sarah a disparu !

— Quoi ?

— Elle ne s'est pas présentée à sa visite médicale, alors je suis allée la chercher mais sa roulotte est vide !

— Calme toi ma chérie, elle ne doit pas être bien loin. Elle traîne peut-être dehors.

— Tu crois que je n'y ai pas pensé ? J'ai déjà fait le tour du camp, personne ne l'a vu. Elle a disparu je te dis ! »

L'infirmière recula d'un pas, bouche bée.

« Pourquoi vous êtes armés ? Qu'est ce qui se passe Kevin ?

— Rien de grave. Une petite anomalie. On va juste faire un petit tour de reconnaissance, un truc de routine.

— Vous pourriez partir en guerre avec ce que vous avez sur le dos !

— Une simple précaution ! Vraiment, ma chérie, ne t'inquiète pas. Et puis, on retrouvera peut-être Sarah dehors.

— Je n'aime pas beaucoup ça... »

Kevin a déposé une bise sur les lèvres de sa belle et il lui glissa un mot dans l'oreille. Les grands yeux bleus de la jeune femme se sont accrochés au regard de son amoureux. Il n'a pas dû lui chuchoter de la poésie. Bob a sonné le départ et nous voilà partis avec ses consignes comme dernière prière. Enfin, nous nous sommes enfoncés dans la végétation silencieuse. Notre attention s'est portée sur le moindre élément suspect, sans rien y déceler. Nous avons marché plus d'une heure pour trouver le bosquet décrit par les chasseurs.

Kevin s'est accroupi face aux empreintes, il les a observés un long moment. Il s'est déplacé tout autour et les a caressé parfois du bout de ses doigts.

« A vue de nez, comme ça, je dirai qu'ils sont six ou sept. Ils progressent en formation déployée et à intervalles réguliers. Comme le ferait une patrouille.

— C'est bien ce que l'on craignait... a lâché Bob.

— Il ne nous reste plus qu'à remonter la piste. Facile ! s'est réjoui Kube.

— Il y a quand même un truc qui cloche. Déjà, la scène est trop parfaite et puis, il n'y a pas de traces avant ou après. Juste dans ce périmètre. »

Survivance: journal de VincentLisez cette histoire GRATUITEMENT !