Trahison

1.8K 406 175

Quand j'entre dans le boutique, je sens tout de suite l'odeur de cookies. Une divine odeur de brûlé. Mon ventre fait un bruit de baleine; mais une baleine gentille et sympathique:
j'ai faim.

Bon, Alicia peut bien attendre que je me sustente. Après tout, elle n'est pas très présente depuis le début de ma chronique. Ce n'est pas la meilleure des meilleures amies que j'aurais pu me trouver. Mais bon, je m'occuperai plus tard de ce problème.

Je prends quelques cookies brûlés dans la poubelle, en glisse la majorité dans mon sac et mange le reste, histoire de calmer la baleine. J'en propose à Patrick mais le pauvre fait un régime strict sans gluten!

Moi, je n'ai besoin d'aucun régime pour avoir un corps parfait !!!! Enfin, cela ne m'empêche pas de complexer...

Bon! Il est temps d'aller sauver Alicia, j'ai trop tardé. Je regarde autour de moi et remarque un accès vers l'arrière-boutique. Il n'y a toujours aucune trace de Tom-Richard. C'est dommage, j'aurais bien échangé quelques mots avec lui...

Telle une voyeuse, je visite l'endroit. Dans l'arrière boutique, il y a une grande pièce à vivre. Dans le coin cuisine sont entreposé de grosses caisses remplies de courgettes. Je fronce mon nez: je 'aime pas ces légumes. Plus loin, devant un canapé, je vois un grand tapis avec l'inscription suivante: ANDROGYNE.

Sinon, il y a aussi une coiffeuse avec plein d'extension capillaires de toutes les sortes. C'est impressionnant! Je m'en approche pour récupérer les miennes, mais elle n'y sont plus. Je pleure: ouin.

Bon, j'en ai marre, il faut que je trouve ma meilleure amie.

Moi (hurlant): ALICIA !

Voix étouffée provenant d'un escalier que je n'avais pas vu avant: Je suis dans la cave !!

Moi (hurlant): Qui es-tu ?

Voix de la cave: Alicia!

Moi: OK !

Je descends la voir. La cave est comme toutes les caves, mais celle-ci a quelque chose en plus de particulier: une fille séquestrée. Je lui saute dans les bras pour lui faire un câlin de meilleure amie.

Moi: Tu m'as trop manqué Alicia-la-meilleure-pour-la-vie !! Pourquoi es-tu séquestrée?

Alicia (en pleurant): C'est un type qui m'a agressée! Un androgyne, il est totalement fou!

Moi: C'est bien Tom-Richard? (je n'aime pas le fait qu'elle parle mal de lui).

Alicia: Oui, je le déteste, et j'ai mes raisons pour parler mal de lui !! Il me séquestre pour que je lui révèle l'emplacement de mes extensions capillaires !!

Alicia est une fervente collectionneuse de ces accessoires, elle en a toute une malle et elle espère pouvoir rentrer dans le livre des records en tant que personne avec le plus d'extension capillaires au monde.

C'est sa passion, au même titre que les miennes sont la téléréalité, me plaindre et tomber amoureuse de bad boys trop beaux.

Moi (blasée): Ah OK. Bon, je vais te libérer.

Soudain, j'entends du bruit à l'étage. C'est Tom-Richard qui rentre! Je laisse Alicia pleurer seule, captive et toujours aussi inutile , et je monte le voir.

Moi: Salut Tom-Richard!

Tom-Richard: Salut Stupida! Désolé, la boutique est fermée.

Moi (rires): Oui, je sais, j'étais juste venue sauver Alicia. C'est ma meilleure amie.

Il a l'air choqué.

Tom-Richard: C'est ton amie? Cette fille est horrible! Elle a voulu me voler mes extensions capillaires alors j'ai dû la séquestrer pour qu'elle se calme, une vraie hystérique.

Moi: Oh, c'est vrai?

Voix provenant de la cave: C'est faux!

Je suis déçue qu'Alicia ait voulu faire une telle chose. Elle ne méritait vraiment pas que je vienne la sauver. Je hausse les épaules.

Moi: Eh bien, merci de m'avoir ouvert les yeux sur Alicia. Ce n'est plus ma meilleure amie. (je verse une larme). De toute façon, je t'ai, toi!

Tom-Richard: Oh, là, ne t'emballe pas, je ne suis pas ton ami!

Moi: Bon, ben j'ai Batman alors!

Je reçois un message.

De: Batman le type le plus badass et logique de ma chronique
Je ne suis PAS ton ami.

Moi: Bon, ben j'ai Patrick alors!

Réconfortée par cette idée, je m'apprête à partir. Mais je ne sais pas où aller car:

- J'ai fugué donc je ne peux plus retourner chez mes parents

- Alicia n'est plus mon amie alors je ne peux pas non plus dormir chez elle.

- Batman a encore disparu (pour aider d'autres gens que moi) donc je suis livrée à moi-même.

Du coup, je demande l'asile à Tom-Richard, mais il me jette dehors, car il a d'autres choses importantes à faire (un gratin de courgettes peut-être). Je pleure: ouin. C'est tellement triste.

Finalement, je décide d'aller au repaire secret de bad boy solitaire de l'amour de ma vie, en espérant que Messalla ait pris assez de pizzas pour qu'il en reste encore.

Désespoir chroniqueLisez cette histoire GRATUITEMENT !