[Mystère/Thriller] Darkness : Une Ombre Dans l'Obscurité - Enjoy-Darkness

156 11 5

Darkness : Une Ombre Sans l'Obscurité by Enjoy-Darkness (Non terminé + Lecture 13 ans et +) ♥♥(♥)

Je suis assez mitigée sur ce livre qui nous conte l'histoire de June, jeune fille très sombre au comportement déconcertant (en partie dû à sa maladie : la bipolarité). Pour fréquenter régulièrement des personnes bipolaires, je peux affirmer que la maladie est assez bien représentée : des personnes froides, qui donnent l'impression de ne pas avoir de sentiments...En revanche je ne retrouve pas l'aspect "guindé" dû aux médicaments : les gens que je côtoie sont très maniaques, n'aiment pas changer leurs habitudes, sont trop organisés et adoptent des postures rigides (dos très droit, sourire toujours retenu...). Après je sais que c'est une maladie qui possède de multiples facettes et de nombreuses formes alors...

Un choix de personnage très original, donc et qui aurait pu être particulièrement intéressant si le comportement de la jeune fille ne frisait pas le pathétique. J'ai en effet, à certains moments, eu l'impression de me trouver en tête à tête avec Antigone ou une autre de ses potes tragédiennes ce qui donne l'impression extrêmement désagréable de tourner en rond et de mener une conversation qui ne sert strictement à rien. On a l'impression que l'héroïne n'apprend rien de ses erreurs, est d'un égocentrisme sans nom et passe sa vie à se lamenter en agrémentant ses jérémiades de mots poétiques et de métaphores belles mais glauques. Je suis certainement dure, d'autant qu'au début du roman je trouvais ça plutôt sympa comme idée mais après 15 chapitres bonjour l'angoisse : j'avais envie de la balancer moi-même d'en haut d'une falaise. 

Je pense que ce défaut (qui n'en est peut-être pas un pour d'autres) pourrait être camouflé en enlevant quelques réflexions inutiles ou certaines descriptions du déroulement de la journée où il ne se passe rien (je vais en cours les gens me regardent/m'ignorent, etc c'est utile quand il y a eu un changement antérieur, pas quand ça fait déjà trois jours que c'est ainsi).

Et je pense également que ce soucis pourrait être largement moins gênant s'il y avait une conjugaison et une orthographe des mots juste...Je m'explique : ces métaphores, ces descriptions de comportements paraissent très longues (j'avais l'impression de mettre 40 minutes à lire un chapitre alors que je n'en passais que quinze) parce qu'elles sont pleines de sous-entendus, d'images qu'ils faut décoder et comprendre. Mais elles le deviennent encore plus quand il faut remettre la bonne orthographe au bon mot. Les fautes sont essentiellement dans les accords au participe passé ou des confusions er/é et dans la conjugaison des verbes au passé simple à la première personne (au début il y avait bien des "j'entrai" "j'allumai" mais après ça devient des "j'entrais" "j'allumais"). Il faut également éviter d'utiliser le "on" et privilégier le "nous", même si ça donne des "nous entrâmes", "nous descendîmes" qui peuvent en perturber certains.

Autre point qui rend la lecture lente : les dialogues. Ils sont en évidence (en gras) ce qui est très bien mais ils s'insèrent en plein milieu d'un paragraphe, sans retours à la ligne. Je ne crois pas qu'il y ait de règles précises pour la forme que doit prendre un texte, mais ce genre de présentation rend la lecture peu fluide, d'autant plus lorsque deux protagonistes différents s'expriment et que les deux répliques sont collées l'une à l'autre. J'ai vu que sur la fin ce n'était plus le cas et j'ai lu bien plus rapidement les derniers chapitres. C'est une question de psychologie : plus on fait glisser régulièrement le curseur, plus on a l'impression que la lecture est rapide.

Remarque pour les flash back : il y en a trop et pour des raisons pas forcément compréhensibles. J'aime beaucoup ceux qui sont en rapport avec son enfance, qui elle était avant, ses souvenirs mais tous ceux qui tournaient autour de jours rapprochés (notamment le combat de boxe) étaient inutiles et embrouillaient plus qu'autre chose (mais je sais que l'auteure va certainement les modifier).

En revanche, les autres sont très bien faits, hyper intéressants et apportent réellement un plus à l'histoire. On comprend mieux la jeune fille et elle parvenait même à ne pas me gonfler durant quelques lignes. Le reste de l'histoire est également très bien écrit (si on omet les fautes) : les descriptions sont travaillées, les émotions aussi (même si elles sont parfois trop transformées en pensées philosophiques profondes).

L'apparition progressive des personnages est soigneuse, il y en a certains dont je ne comprends pas le rôle (Ethan ou Stecy par exemple ?) qui ont un comportement surréaliste (personnellement mon mec se pointe en mode nocturne chez une autre nana, la câline, l'appelle "princesse" et revient comme une fleur je-le-défonce ! Et si je suis ladite nana je flippe sérieusement !). Le fait que ce soit que des hommes, qu'ils passent leur vie à la toucher, à lui faire des câlins et à être aussi tendre qu'un amant avec June me gêne également. Non pas que je trouve ça malsain (quoique..), plus que ça me paraît assez improbable. 

J'ai adoré les derniers chapitres, notamment avec l'histoire du grand-père et de monsieur "je-donne-des-roses-oklm-aux-petites-enfants". Je sens qu'il va y avoir enfin une aventure passionnante avec, à la clef, un secret à découvrir ! Pour le coup j'aurais mis cette étape de l'aventure largement plus tôt et j'aurais supprimé tous les chapitres où elle ne fait que parler de Louis et Harry et de sa culpabilité vis-à-vis de cette histoire.

Très sincèrement, je pense que l'auteure à une plume vraiment originale qui peut autant lui jouer des tours que lui faire écrire des merveilles. Je dirais qu'il faut la doser : assez pour marquer son style, mais pas trop pour garder les lecteurs dans le délire. Bien évidemment j'ai conscience que ce n'est pas évident mais on sent vraiment une progression dans les derniers chapitres donc j'y crois !

_______________________________

Le commentaire de Raoul : Un peu perturbée la gamine...Faudrait peut-être lui expliquer que les psys c'est pas que pour boire du thé nan ? Et dites lui que si elle veut s'ouvrir les veine elle a qu'à appeler un chat : un coup de griffe et c'est réglé !

Faudrait peut-être lui expliquer que les psys c'est pas que pour boire du thé nan ? Et dites lui que si elle veut s'ouvrir les veine elle a qu'à appeler un chat : un coup de griffe et c'est réglé !

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.




Avis & Critiques D'une Lectrice PerfectionnisteLisez cette histoire GRATUITEMENT !