Chapitre 7

291 26 11

Pdv Jongin

C'est la douce lumière du matin filtrant par la fenêtre qui me réveille. Je sens un corps lové contre moi. Je suis dans un lit, avec Kyungsoo dans mes bras, nu.
Un sourire idiot se plaque sur mon visage, et je le serre un peu plus contre moi. Je lui écarte les cheveux de sur son front et le regarde baver sur mon torse. Cela ne me dérange pas le moins du monde, il est tellement mignon.
Je ne sais pas combien de temps je reste là, à lui caresser les cheveux. Je suis tellement bien, il est tellement beau.
Puis d'un coup, je me mets à penser à Krystal. Putain, je viens de la tromper. Il faut que j'aille la chercher à l'aéroport cet après-midi. Fait chier.
Je sais parfaitement qu'on n'a pas réfléchi aux conséquences, mais je n'ai simplement pas envie. Très mature, je sais. Cela faisait un petit moment déjà que je regarde Kyungsoo différemment, mais depuis qu'il habite chez moi, j'en ai découvert plus sur sa vie passée, et je l'admire. En plus de ça, il chante incroyablement bien. Oh mon dieu, je crois que je pourrais l'écouter des heures entières...
Peut être que je tombe amoureux.

Pdv Kyungsoo

Je me réveille avec un horrible mal de tête. Bon dieu, c'est la dernière fois que Jongin m'emmène en boîte.
Jongin...
Jongin ! Oh putain. Non, c'est pas possible. Qu'est-ce que j'ai fait ? Merde, merde, merde, ça ne va pas du tout !
Je réalise à ce moment que je suis dans ses bras. Je me dégage brutalement vers l'arrière, et m'écrase par terre comme une crêpe. Un juron s'échappe de ma bouche.
Jongin me regarde, des points d'interrogation dans les yeux. Je reste par terre et le regarde, cherchant un truc intelligent à dire.
- Ça va, Soo ? me demande-t-il.
Il essaie de le cacher mais je vois très bien qu'il a envie de se foutre de ma gueule. Je deviens tout rouge soudainement, prenant conscience de ma nudité, et tire la couverture du lit pour me recouvrir avec. Maintenant c'est Jongin qui est à découvert, ce qui n'est pas forcément mieux parce qu'il me déconcentre. Il a un de ces corps... Non, Kyungsoo, concentre toi.
- Tu...euh... bafouillé-je, luttant pour garder mes yeux sur son visage.
Il se lève, avec son sourire en coin, et enfile un boxer, et son pantalon de jogging qui traîne. Puis il s'avance vers moi et me tend la main.
Je regarde cette dernière avec dédain.
- Je ne suis pas un gamin, fais-je en la repoussant.
Puis je tente de me redresser. Je dis bien "tente", car une affreuse douleur se manifeste dans le bas de mon dos. Je pousse un couinement de douleur.
Jongin est à présent en train de se ficher ouvertement de moi. Il m'énerve. J'essaie de me lever mais chaque tentative est soldée par un échec, et je retombe par terre, essayant avec peine d'ignorer l'autre crétin qui rit de ma personne. Il s'accroupit à ma hauteur et me regarde dans les yeux.
- Tu veux pas d'aide, t'es sûr ? Après tout c'est à cause de moi, ajoute-t-il en passant sa langue sur ses dents.
Je rougit furieusement et le regarde d'un œil mauvais, mais ne dit rien. Puis au bout d'un moment je lui tend les bras pour qu'il m'aide à me relever. Je crois que ma fierté est définitivement partie.
Jongin me tire par les mains, et enroule la couverture autour de moi, à la façon saucisson.
Je n'ose pas le regarder en face. On a couché ensemble, et je ne sais vraiment pas comment lui faire comprendre que je ne veux rien de sérieux sans briser notre amitié. Mais qui dit qu'il cherche une relation, lui aussi ? Il a très bien pu juste avoir envie de coucher, sans contraintes ni engagement.
- Jongin, euh, pour hier, commencé-je d'une voix que je m'efforce de rendre assurée.
- Ouais, c'était trop bien, dit-il avec un grand sourire.
- Ouais, mais, je veux dire, ce n'était que pour cette fois.
Il fronce les sourcils.
- Qu'est-ce que tu veux dire ?
- Je ne ferais jamais ça normalement. Je veux dire, j'étais bourré. Je ne ressens rien pour toi, tu le sais, non ? 
Son expression change, je vois un éclair furtif passer dans son regard, puis il sourit, toujours aussi nonchalant.
- Ouais, bien sûr, moi non plus, t'inquiète, me rassure-t-il.
Un ange passe. Puis Jongin semble se réveiller. Il frappe dans ses mains.
- Bon, t'as faim ?
Je secoue négativement la tête. Il lève les yeux au ciel et me tire en direction de la cuisine. J'ai toujours la couverture autour de mes épaules, et en plus de ça, je marche d'une façon très bizarre et ridicule.
Mon ami pouffe.
- On dirait un pingouin, comme ça.
Je le fusille du regard et l'ignore, puis prends place à la table. Mon crâne me fait horriblement mal. Jongin doit le remarquer à la tête que je tire, aussi il me tend un paquet de comprimés.

Kaisoo - MaybeLisez cette histoire GRATUITEMENT!