N'ouvre pas la porte.

679 31 4

Boujour les petits poulet, donc cet os est un peu spéciale, je m'en suis inspiré à partir d'une bande-annonce de filme "the door" il passe en ce moment donc voilà. Je l'es pas corrigé enfin je le ferais plus tard donc voilà. Faîtes pas attention au fautes XD

________________________________________________________________________

PDV Eren.

"Reste ici mais... n'ouvre surtout pas la porte. "

C'est ce qu'il m'avait dit avant de partire.

Je suis donc seul. Encore une fois, tout seul. On m'as abandonné, elle m'a abandonnée. Elle est partie sans rien me dire. Même pas un simple aurevoir. Rien. Elle ne m'a laissée que de la souffrance. Je lui en veux tellement mais, je ne peut rien faire. Crier, hurler, clamer ma douleure. C'est ce que j'ai fait, je ne voulais pas. Ce n'était pas possible, elle n'a pas le droit. Je voulais la rejoindre. Être de nouveau avec elle.

Il y avait une salle de danse dans laquelle nous allions souvent elle et moi. Depuis sa mort, les murs se sont assombrient,  les glaces se sont brisées. Comme si elle faisait vivre cet endroit et que, sa mort l'avait détruit.

Depuis sa mort, je reste seul, je rejette tout le monde. Mikasa qui m'aimait, avait profité de l'occasion pour essayer de sortir avec moi. Je l'avais repoussé tellement brutalement qu'elle en avait pleuré, mais je m'en fou. Elle n'a toujours pas compris que je m'en fou d'elle.

Je passait mes journées à pleurer, boire, fumer, pleurer, boire, fumer. C'etait mes journées, elles étaient tellement longues.
Un jour, j'ais décidé de retourner à la salle de danse ou on allait elle et moi. L'immeuble entier était devenu abandonné. Mon visage s'illumina a la vue du bâtiment. Si cette endroit est mort en même temps qu'elle. Elle y sera peut-être.

A ma plus grande surprise, il y avait un gardien, un vieil homme au rides marqué.
Je lui avait posé la question. Pourquoi etait-il là?

"Pour sauver les jeunes inconscient."

Je ne comprenait pas mais, je ne cherchait pas à savoir, je voulais retourner dans cette salle de danse. Je lui avait d'ailleur demandé.

"Prions pour votre âme."

Je ne l'écoutais pas et on commença a marché dans les couloir abandonné. Un vent froid passait derrière mon dot. Comme si il y avait quelqu'un derrière moi. Mais a chaque fois que je me retournais, il n'y avait personne.

Il m'amena dans la salle de danse et on n'y entra. Tout avait changé. Les glaces étaient brisées, les mûrs devenaient noir au fils des semaines, le plancher grinçant. Mais ce qui m'as le plus choqué, c'était cette porte. Une porte en bois noire, je ne l'avait jamais remarqué auparavant.
Elle était fermé avec de grosses chaînes et elle faisait un peu peur.

"Il y a quoi derrière cette porte?" Demandais-je au gardien.

"Ce que vous cherchez mais, ne l'ouvrez sous aucun prétexte, même si elle vous supplie de le faire, vous ne devez pas ouvrir la porte."

Je ne comprenait pas, que voulait-il dire par

"même si Elle vous supplie"?

Et pourquoi je ne doit pas ouvrir cette porte? Est-ce que (t/p) serait derrière? Non. C'est impossible, elle est morte et enterré. Elle ne peut pas être derrière cette porte.

"Mais pourquoi? Qu'est-ce que je risque si je l'ouvre?"

"Elle vous emmènera avec elle. Vous êtes venus ici pour vous recueillir, je le sais, je vous voyais Souvant venire ici. Vous avez penser que peut-être, son esprit se serait réfugié ici. Je le sais, je l'ais vécu."

Cet homme, malgré le fait qu'il soit Vieux et qu'il ne tienne presque plus sur ses jambes, il à l'air attachés à cette endroit, il me ressemble dans un sens. Je ne parle pas du physique bien sur mais, dans ses paroles, je sens qu'il sait ce que j'éprouve.

"Je vous remercie." 

Il hoche la tête et part en fermant la porte derrière lui. A ce geste, des corbeaux sortent de tout les coins et partent par les  trous des fenêtres bouchés par des planches.

Je m'approche d'une des glaces et p'assoie sur le sol. Je sourit comme si elle était devant moi. Je sais qu'elle me voit mais que moi ne la voit pas.

"Hey (t/p), tu me manques tu sais. J'ai beaucoup de mal sans toi. C'est dur, très dur. Les autres me disent que tu m'attends dans les nuages. Des fois j'aimerais te rejoindre mais, je sais que tu serais en colère. Et je ne veux pas m'attirer ta colère."

J'ais les larmes aux yeux mais je sourit. Je n'ai jamais essayer de lui parler. Ou de faire comme si je lui parlait. Ça  fait du bien mais, ça ne la remplace pas elle.

"Tu sais, je voulais faire une famille avec toi. Deux petite fille.  Une Chloé  et une autre Julie (NDA: la flemme de chercher des nom) mais, malheureusement le destin en a voulu autrement. Quand on m'a dit que, à cause des inondations, il y avait eu un glissements de terrain et que tu étais là. Je n'ai pas voulu y croire. Et en plus, c'est Jean qui me la dit. Je l'es frappé même si ça ne ta pas ramené. Tu me manques. Tu manques a tout le monde. Même à Levi, pour dire à quel point tu etais importante pour nous. Tu est importante."

Je baisse la tête, une larme tombe  sur le plancher fraid.

"Eren."

Je relève la tête brusquement et regarde de partout autour de moi. Il n'y a personne alors, pourquoi j'ais entendu mon nom

"Eren."

Je me retourne vers la porte, c'est... c'est .... c'est ... Elle qui m'a appelé. Il fait tout à coup froid. Mais, la peure me fait trambler bien plus que l'air frais.

"(T... (t/p)."

Le silence entoure la pièce avant que se nouveau mon nom fut prononcé à travers la porte. Je commence à marcher vers celle-ci en pleurent et prononçant le nom de celle que je cherchais.

"(T/p), tu es la. Ho mon dieu, je suis si content."

Je pose mes mains sur la porte glaciale mais, je m'en moque. Je sens a travers le bois qu'elle aussi à les mains posées dessus.

"Eren, je t'es entendu m'appeler."

Mes larmes tombes,  Je n'arrive pas à y croire. Je sens de l'eau sous mes genoux. Je baisse la tête et vois que l'eau provient de la porte.

"(T/P) (T/P), TOUT VAS BIEN (T/P)." 

Je frappe sur la porte alors que m'on pentalon commance a sérieusement se tremper.
Je ne veux pas la perdre. Je veux la sauver.
Vous savez se centiment qu'on ressent quand on perd quelqu'un alors qu'on eurais pu le/la sauver si on avait été là.
C'est ce que je ressent en ce moment. Ca m'étouffe et je veux la sortire de là au plus vite.

"Prend la chef et ouvre la porte."

En même temps qu'elle me dit ça, la porte bouge. Comme si elle voulait l'ouvrir. Je me précipite je ne sais où alors que l'eau commence à recouvrir la pièce.
Je cherche de partout, soulève des poutres et des morceaux de verre. Je regarde de tout côté alors que le bruit de l'eau qui coule  et la porte qui essaye de s'ouvrir me panique encore plus.
Je vois un truc briller et je le prend. C'est la clef. Je pousse un crie de victoire et vais de nouveau vers la porte.

"Ne t'inquiète pas (t/p), bientôt tu sera de nouveau avec moi."

J'ouvre le cadenas et enlève les chaînes. J'ouvre la porte et...

Ce qui se produit ne dura que quelques secondes mais, ça a été les plus merveilleuses de ma vie.
Une fois la porte ouverte, je ne vis rien que du néant,  puis une sorte de grosse vague qui m'arriva en plein visage. Je sentit ensuite une main sur ma joue, elle  était froide et mouillé, j'ouvris mes yeux qui étaient clos et je la vue. Ses cheveux étaient tramppe et sa peau était légèrement bleue. Ses yeux était toujours pareille mais en beaucoup plus clair. Ses lèvres étaient violette alors qu'elle les approcha des miennes.

Quand nos lèvres se rencontrèrent, les vagues se refermerent sur moi et m'emenèrent avec elle derrière cette porte pour rester avec elle pour l'éternité.

JE SAIS QUE CEST A CHIER MAIS, je fait ce que je veux.

Shingeki no kyojin x ReaderLisez cette histoire GRATUITEMENT!