Partie I - 01.

6.5K 178 36

Point de vue Rosie, une semaine après l'accouchement.

Je me sens actuellement très fatiguée. Je me sens très... prise. Je me sens, en fait je ne sais pas vraiment. C'est un mélange d'émotions, de ressentit. C'est être heureuse d'être enfin maman et, être craintive pour l'avenir. Joshua est venu au monde il y a sept jours. Il se porte bien. Il pèse deux kilos six cent. Il mesure quarante-cinq centimètres. Et, il dort la plupart du temps. Dieu merci parce que, il y a ce truc dont tout le monde parle ; le « baby blues ». Enfin, je ne sais pas si j'en suis atteinte mais, peut-être. Peut-être que c'est aussi, ce qu'il se passe dehors qui m'atteint ? C'est fort probable après tout. Nous sommes le 11 décembre.

Notre relation amoureuse avec Harry elle se vit à la maison. La dernière fois que nous sommes sortis tous les deux et que l'on a été photographié, c'est un peu après le sixième mois de grossesse. Depuis, rien.

La grossesse ? Je l'ai bien vécue. Je l'ai vécue comme une femme enceinte. Une vraie. J'ai eu des sautes d'humeurs atroces, j'ai eu des crises, j'ai eu des jours où, je disais clairement à Harry d'arrêter d'être avec moi parce que, le bébé je l'aurais sans lui. Et, à côté, il y a eu la première échographie, il y a eu le premier coup, il y a eu le ventre qui s'arrondissait au fur et à mesure que le bébé se formait. Il y a eu, le jour où Harry a construit la chambre, le jour où il a senti le bébé bouger... Le jour où on a choisi son prénom.

Joshua vient d'Harry. Ryan Harry de moi. Styles, de lui. Je voulais lui donner le prénom de mon frère mais, je ne voulais pas qu'il s'appelle « Ryan ». Je voulais qu'il ait le prénom de son père mais, je ne voulais pas qu'il s'appelle « Harry » et Harry lui-même ne le voulait pas non plus alors, il a proposé « Joshua » et, au début j'étais un peu réticente, je n'aimais pas forcément le prénom mais d'un autre côté, je le trouvais doux à la prononciation. « Joshua » c'est... doux, c'est apaisant. On cherchait un moyen de caler « Ryan » et « Harry » et, monsieur à proposer « Joshua Harry Ryan Styles » j'ai accepté.

Harry refuse après de nombreuses et longues discussions que notre bébé atterrisse dans la médiatisation, que des fans osent utiliser les photos qu'il pourrait poster et les retapées dans tous les sens pour prétendre que notre fils n'est pas réel, pas de nous ou simplement pas de moi. Il ne veut pas que l'on sorte avec le bébé, il ne veut pas que quelqu'un ose poster une photo même si on ne voit pas sa tête dessus et, je suis entièrement d'accord. Notre bébé, c'est le nôtre. Personne d'autre que nous a son droit dessus. Alors, pour l'instant... c'est comme ça et c'est tout.


- Il y en a trop... -dis-je,

- Je sais.


Je regarde le vêtement que je tiens en main en l'élevant pour mieux voir. En fait ça, ce sont les cadeaux du côté célèbre d'Harry. Par exemple actuellement, je tiens dans les mains un ensemble Yves Saint Laurent et je n'ose même pas imaginer le prix de ce truc. J'en ai déjà le vertige. Je ne veux pas de ça, je veux dire c'est gentil, c'est sympa mais je m'en fiche qu'Yves Saint Laurent nous offre des vêtements pour le bébé. Je me fiche de ce que tout le monde ose envoyer si ça ne vient de nos familles. C'est la fatigue qui parle, je ne sais pas, j'ai envie de pleurée.


- Je suis en fin de vie. -soufflais-je en m'asseyant, J'ai eu le temps d'imaginer ça et à chaque fois, c'est comme un « à côté de ce que tu as imaginé, difficile n'était qu'une caresse ». J'ai... j'ai l'impression de me prendre une taule. C'est brutal. Tu sais, ce changement de vie là d'un coup ? C'est... brutal. C'est à la fois trop calme et... c'est quoi tout ça Harry ? Il ne portera jamais tout ça... il... je suis fatiguée. -concluais-je,

LOVE IN THE DARK || TOME II - Harry StylesLisez cette histoire GRATUITEMENT !