6.

3.3K 329 52

Désolée pour cette longue attente et pour les fautes, je posterai le prochain chapitre lundi prochain (si possible) et pour pouvoir suivre à nouveau le programme correctement mercredi prochain je posterai également (toujours si possible car j'ai des soucis).
Kiss kiss sur vos fesses.

ETHAN


Des portes claquent. Des gens chuchotent. Des sirènes se font entendre. Putain mais il n'y a pas moyen de dormir ?!
Je sors de ma chambre en furie.

- Il paraît qu'il est mort...

- Il a sauté de plus de vingt mètres avant d'atterrir dans l'eau il paraît...

- La pression ne l'a pas tué ?

- Il a un putain d'ange gardien si il est toujours en vie !

- Mais ce gars c'est qui en fait ?

Trop d'infos. Tout se passe au ralenti. Mon cerveau ne répond plus. Je cherche partout jusqu'à ce que je puisse repérer quelqu'un que je connaisse. Parmi la foule j'aperçois Joe vers lequel je me faufile.

- Où est Kalter ? Je demande précipitamment.

- Tu ne le sais pas ? Ton petit pd de pote s'est suicidé. Enfin... Personne ne sait si il a réussi ou non.

Je sers les poings.

- Tu l'aimais bien ! Je beugle.

- Juste besoin de me vider les couilles.

Quel fils de pute ! Je lui saute dessus afin de lui coller mon poing dans la gueule. Je frappe encore et encore. Je frappe jusqu'à en avoir mal aux mains. Mes jointures sont en sang et finalement quelqu'un m'enlève à lui.

Je dois en être sûr. Il ne peut pas avoir fait ça, il n'a pas le droit.

Je cours rapidement jusqu'à la chambre de mon meilleur ami mais à peine la porte ouverte un silence pesant prend place. Plus personne n'existe autour de moi. Il l'a fait. Il n'est plus là.

- KALTER ! KALTER C'EST PAS DRÔLE ! OÙ ES-TU ?

Je hurle de manière désespérée. Des bras me font sortir de la chambre mais je les repousse et retourne toute la chambre à la recherche de mon ami. Je ne peux pas y croire. Je ne veux pas y croire. Il n'aurait pas fait ça ! Il semblait.. Non mais qu'est-ce que je raconte ? Il n'y avait pas plus malheureux que lui mais au point de se suicider je ne pense pas. Je tombe au sol et recule jusqu'à ce que mon dos touche un mur. J'enroule mes bras autour de mes jambes. J'ai mal aux poumons, au coeur. J'ai mal.

- Ethan, respire doucement.

Je secoue la tête de manière frénétique. Comme un fou. Il ne peut pas. Il n'a pas le droit. Je suis perdu. Je ne pense plus convenablement. Mon cerveau est un bordel complet.

- Ethan, s'il te plaît, respire calmement.

Je n'peux pas. J'y arrive pas. Je fonds en larmes. J'ouvre la bouche et une énorme bouffée d'air entre dans mes poumons, je recommence jusqu'à ce que mon cœur soit plus lent.

Je regarde partout autour de moi. J'ai foutu un sacré bordel.
Mes larmes redoublent. Je suis inconsolable putain. La personne en face de moi semble impuissante. Je ne la reconnais pas.

- Ethan as-tu besoin de quelque chose ?

- Je veux le voir. Je veux voir Kalter-Angel. S'il-vous-plaît.

Mes derniers mots ne sont que de simples murmures. Je me lève d'un coup.

- Je veux le voir. Dis-je déterminé.

- Personne ne sait s'il est vivant. On doit attendre demain pour plus de nouvelles. Essaye de te détendre. Prend une douche, regarde un film, dors mais occupe-toi l'esprit.

Je me mets à rire comme un cinglé. Mon meilleur ami, le seul gars que j'arrive à réellement apprécier est peut-être mort et je dois me détendre ?! Quelle conne.

Je la contourne, voir tous ces gens parler sur lui sans le connaître m'est insupportable.

- Retournez tous vous coucher ! Cassez-vous ! Vous pourrez faire vos commères la semaine prochaine en attendant fermez vos gueules ! Allez dormir putain !

Beaucoup me regardent étonnés. Il n'y a pas que les "bad boys" qui s'énervent. Moi aussi je m'énerve surtout quand ça touche mon meilleur ami qui en plus, est sans doute entre la vie et la mort. J'ai rien pu faire. J'ai même pas agit quand il le fallait ! Je me suis contenté de lui faire la gueule et pourquoi ? Car je suis jaloux d'une merde telle que Joe ? Quelle honte ! J'avais juste peur qu'il m'abandonne. Il peut croire que je suis quelqu'un de très admiré et apprécié mais en réalité mon seul et véritable ami ici c'est lui. Kalter-Angel. Mon ange à moi. C'est mon seul véritable ami car il ne m'utilise pas. Il ne fait pas ça par intérêt.

Je retourne dans la chambre de Kalter. Je dois ranger le bordel que j'y ai mis.

Je ne sais même pas par où commencer ? Son armoire peut-être ? Ouais je vais commencer par ça. Je plie un à un ses vêtements et les place, triés, sur les étagères. Je m'attaque ensuite au bureau. Je replace son pot à crayons, un cahier assez épais noir et rouge. Je ne suis pas con je sais ce que renferme ce cahier mais je ne le lirai pas. Je ne suis pas un connard. Si il ne me l'a pas dit, c'est qu'il n'est pas prêt et j'ai promis de ne pas le brusquer. Lire son journal le rendrai fou. Je continue mon ménage jusqu'à enfin arriver près de son lit. Je le refais rapidement et proprement mais quelque chose attire mon attention, un sachet dépasse de sa table de chevet. Putain, non je n'ai pas le droit de fouiller dans sa vie privée. C'est peut-être super précieux pour lui. Peut-être est-ce un bijou qu'il ne veut absolument pas perdre. J'ai pas le droit de fouiller.

Quand j'ai enfin fini la chambre, je la ferme à clé et retourne dans la mienne afin de me laver et de m'habiller. Le soleil pointe déjà le bout de son nez et les élèves se lèvent pour la deuxième fois. Je dois absolument en savoir plus sur Kalter avant ce soir. Je dois me renseigner. Je veux le voir et lui dire que je suis désolé. Désolé pour tout. Il est vraiment important pour moi.

Pour commencer mes recherches je décide d'aller voir le dirlo. Il sait forcément dans quel établissement est Kalter. C'est obligé puisqu'il est en internat.

Je souffle et toque enfin. La voix grave du directeur m'invite à entrer dans le bureau.

- Bonjour monsieur. Je suis ici pour Kalter-Angel.

- Je m'en doutais.

- C'est mon meilleur ami et je voudrais savoir dans quel établissement il a été envoyé.

- St Paul. Il est dans un profond et grave coma. Qu'il soit toujours entre la vie et la mort est une chance. Il a fait plusieurs arrêts cardiaques et il a reçu un violent choc à la tête. Même si il se réveille il y a quatre-vingt cinq pourcent de chances qu'il ne se souvienne plus de vous et qu'il ait des problèmes. Son cerveau a subit un énorme choc et on ne sait toujours pas ce que la pression de l'eau a pu lui faire. Il peut très bien mourir cérébralement.

Pas cet hôpital bordel, c'est une blague ? Si un Dieu quelconque existe, je pense qu'il me déteste vraiment. Putain de merde. Et en plus de ça Kalter a je ne sais combien de chances de mourir ou de ne plus être lui-même. Je vais peut-être perdre le seul être que j'aime réellement en dehors de ma famille. Je ne sais même plus quoi faire. Je vais porter mes couilles et me rendre là-bas.

- Je vais aller le voir.

Hard to live || bXb (tome 1)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !