Chapitre 27

37.5K 3.2K 31


- cet homme n'a pas perdu de temps murmura-t-elle en fixant le magasine.

- je vais régler cette histoire au plus vite agápi.

Refermant le magasine, Peyton avait secoué de la tête avant de se lever pour prendre une guirlande.

- laisse tomber Dareios je vais m'en remettre.

- et moi j'en décide autrement jusqu'à preuve du contraire c'est moi qui décide dit-il d'un ton austère.

- inutile d'être désagréable murmura la jeune femme.

- je le suis parce que tu dit l'inverse de ce que je veux entendre riposta l'homme en lui arrachant la guirlande des mains.

- et que veux-tu entendre ? Que je suis heureuse de passer pour une inconnue engrossé par le puissant milliardaire grec qui nage dans les relations et qui.....

- assez !

- non pas assez c'est trop facile ! Cet homme dit la simple vérité ! Regarder nous en train de décorer un sapin comme si tout était normal, mais ce n'est pas le cas S'écria Peyton en allant s'asseoir.

- calme toi ce n'est pas bon pour notre bébé Peyton.

- tout cette comédie n'est pas bon pour lui riposta Peyton en le foudroyant du regard.

- je n'ai jamais fait ça pour une femme Peyton. Tout ça comme tu dit n'est pas une comédie.

- alors c'est quoi ? Ouvre les yeux regarde autour de toi ! Ton destin n'était pas censé ce passer comme ça et tu le sais très bien.

Peyton s'était redressée sur le canapé en sentant les larmes monter.

- et j'aime la tournure qu'il a pris.

Rigolant amèrement Peyton avait grimacé.

- tu dit ça pour essayer de me garder auprès de toi tout simplement.

- non je le pense je trouve que tu te focalise beaucoup sur mon rang et non pour moi.

Relevant les yeux Peyton l'avait considéré étonnée.

- quoi souffla-t-elle stupéfaite.

- tu as très bien entendu tu n'arrête pas de me reprocher d'être riche mais tu ne vois pas l'homme.

- bien-sûr que je le vois sauf que j'ai l'impression que tu joue un jeu.

- et bien tu te trompe et puis ça suffit ! Tu m'agace Peyton gronda-t-il en partant.

Enroulant la guirlande lumineuse dans ses mains furieuse, ses hormones en ébullition n'avait pas manqué de la faire pleurer.

- dois-je comprendre que tu as décidé de gâcher noël ? Gronda Dareios en posant ses mains sur le dossier de la chaise.

Glissant la brosse de ses cheveux, Peyton avait soutenue son regard dans la glace.

- non...

- alors souris parce que ça me frustre.

Souriant de toute ses dents pour se moquer de lui, elle s'était levée en lui faisant front.

- tu es magnifique Peyton.

- je suis énorme mes pieds gonfles est mes seins me font mal.

D'un sourire moqueur au lèvres, il avait enroulé ses mains dans son dos pour la coller à lui malgré son ventre.

- tes seins sont.....magnifiquement gros en effet avoua ce dernier moqueur à son tour assez pour qu'elle tape son épaule.

Peyton se demandait comment il arrivait toujours à lui faire oublier leur dispute et c'était un mystère pour elle.

- tu as toujours fêté noël seul ?

- es-tu en train de découvrir si je me sacrifie encore ? Demanda Dareios en savourant chaque parcelle de son corps enfermé dans cette robe magnifique.

- non je me demandais juste.

- alors la réponse est oui Peyton oui je passe normalement mes noël seul ou dans des soirées organisé par ma société.

- que c'est triste murmura la jeune femme en ajustant sa cravate.

- mais maintenant je ne suis plus seul rajouta Dareios en fixant ses yeux vert. Posant ses mains sur ses épaules elle avait baissé la tête en laissant échapper un soupire.

- n'est-ce pas Peyton ?

- oui tu ne l'es plus assura-t-elle la gorge noué. Je vais chercher Alyana.

La regardant partir, Dareios ne savait plus s'il devait lui dire ce qu'il ressentait ou attendre de faire les choses comme il désirait les faires en espérant qu'elle ne prenne pas ses jambes à son cou. 

La proposition d'un milliardaire Lisez cette histoire GRATUITEMENT !