Chapitre 22

37.8K 3.3K 31


Le cœur en miette, elle perdait espoir chaque jour un peu plus qu'il puisse avoir des sentiments pour elle et cela lui permettait de se concentrer sur la naissance de son bébé et écrire son avenir envole flou mais sa présence l'empêchait de réfléchir correctement.

- que faite vous Peyton ? Interrogea ce dernier par dessus son épaules.

- la liste de se dont j'aurai besoin après l'accouchement. Expliqua Peyton en appuyant sur la mine du stylo contre la feuille.

- on devrait le faire à deux vous ne pensez pas ?

- non puisque je serais seule après rétorqua Peyton.

- sa suffit ! Gronda-t-il en lui prenant la feuille pour l'étudier.

- tout ce que vous avez écris ce trouve déjà ici. Déclara-t-il en reposant la feuille.

- je n'ai pas l'intention de prendre les affaires de votre fille. Riposta Peyton en affrontant l'homme du regard.

Telle une statu de glace, il l'avait considéré du regard si longtemps que Peyton en avait mal au cou.

- j'ai changé d'avis lâcha-t-il d'une voix bourrue en reculant.

Cillant quelques secondes elle s'était levé en posant une main sur son ventre.

- comment ça vous avez changé d'avis ? Demanda Peyton d'une voix prudente.

- après la naissance du bébé je veux que vous restiez ici. Annonça-t-il si froidement que Peyton s'était rassise.

- dite moi que c'est une plaisanterie ?

- non dit-il nettement. Je suis très sérieux Peyton...

- et moi je n'ai pas l'intention de rester ici !

- c'est mon enfant à moi aussi j'ai nullement envie de le voir entre deux jet privé.

Se levant en avançant vers lui, Peyton se sentait perdre son calme avec la forte impression d'avoir été piégée.

- alors acheter moi un appartement ici en Grèce lança Peyton sans réfléchir. Vous m'avez dit que vous vouliez me mettre à l'abris à Londres mettez moi à l'abris ici. Acheva Peyton.

Baissant ses yeux sur son ventre, il s'était avancé en souriant avec arrogance.

- oui je vais vous mettre à l'abris.... ici chez moi.

- non ! gronda Peyton.

- non répéta l'homme en abaissant son visage.

- ça c'est ce qui vous arrange vous moi ça ne m'arrange pas du tout !

Élever son enfant avec un homme qui ne l'aimer pas était sans doute la pire situation que Peyton n'avait jamais crû un jour vivre.

- vous n'êtes qu'un égoïste rajouta Peyton en posant un doigt sur son torse.

- penser au bien-être de ma famille fait de moi un égoïste ?

- votre famille ? Répéta Peyton. Je ne fais pas partis de votre famille monsieur kheiros.

- bien-sûr que si vous faite partis intégrante de cette famille.

- parce que cela vous arrange oui ! Rétorqua-t-elle rouge de colère en se retournant.

- Alyana est....

- ne mêler pas votre fille dans cette histoire pour essayer d'attendrir ma pauvre petite personne !

- vous vous êtes engagé à prendre soin d'elle ne l'oublier pas Peyton fit-il d'un ton sévère.

Se retournant pour lui faire face, Peyton ébahi s'était reculée en posant ses mains sur sa tête en riant nerveusement.

- j'y crois pas celle-là vous serez prêt à me faire du chantage maintenant ?

Voyant qu'il perdait le contrôle, Peyton avait perdue le goût de rire.

- notre fille est......

Comme un bruit sourd dans ses oreilles à ses mots Peyton l'avait considéré timidement alors qu'il se rendait compte de ce qu'il venait dire. Partant à grande enjambées il l'avait laissé seule.

Allant jusqu'à son lit Peyton sentait son cœur s'accélérer.

" notre fille " était peut-être sorti de sa bouche sans le vouloir pensa Peyton en frottant son ventre.

Les cheveux attachés en natte sur le côté, Dareios fixait la jeune femme par dessus sa tasse de café. Ses yeux vert reflétaient de l'épanouissement et il en était satisfait mais pas assez les mois passaient et son ventre grandissant lui imposait la réalité celle où elle avait refusé de rester à ses côté pour élever pour leur enfant et Dareios en était marqué au vif.

Ramené à la réalité quand Alyana avait fait tombé son biberon à l'aide de ses mains il avait pris les devant avant la jeune femme.

- laisser je m'en charge.

Ramassant les dégâts de sa fille qui prenait l'autonomie et l'agilité de ses mains beaucoup trop vite, Dareios la voyait grandir beaucoup trop vite à son goût.

- tien mon ange murmura-t-il en lui tendant.

- je dois y aller Peyton j'essaierai de ne pas rentrer trop tard lança Dareios en sachant que c'était s'en doute la première parole dite depuis leur dispute.

- le bébé bouge souhaitez-vous toucher avant de partir.

S'attendait-il à ça ? Dareios n'en attendait pas autant de la part de la jeune femme.

- évidemment souffla-t-il en approchant.

Tirant sa chaise Peyton l'avait laissé poser ses mains imposantes sur son ventre, quelle genre de femme serait elle si elle ne le laissait pas participer à cette joie. Posant sa main sur la sienne elle l'avait dirigé vers les coups du bébé.

- il semble agité constatait l'homme en souriant légèrement.

- oui il l'est acquiesça Peyton en grimaçant légèrement.

Agréablement surprise quand il avait caressé son ventre tendrement, Peyton en oublié presque ce qu'il avait exigé d'elle quelques jours avant. 

La proposition d'un milliardaire Lisez cette histoire GRATUITEMENT !