Chapitre 18

38.1K 3.4K 55


- alors docteur ?

Posant son calepin il l'avait regardé par dessus ses lunette.

- heureusement qu'il m'a appelé vous êtes enceinte.

Comme un ciel noir abattant la foudre sur elle, Peyton avait ouvert la bouche en peinant à respirer.

Et les seules mots qu'elle voulait sortir, elle les avait pris sur l'instinct.

- ne lui dite rien par pitié.

Sans un mot il l'avait salué en sortant.

Seule et tétanisé elle s'était redressée en comptant les minutes pénibles qui passaient.

La porte ouverte, Peyton détaillait son visage fermé en sachant pertinemment que le docteur n'avait pas tenu parole.

- ne dite pas un mot articula Peyton.

Levant le menton en passant sur elle un regard inquiet, il était resté plusieurs secondes immobile.

- tout ce que je vous demande c'est de ne pas dire que cette grossesse et un accident sinon je crains de ne pas pouvoir me contrôler. Dit-il avec force et fermeté.

Es ce là ce qu'elle espérait entendre ? Peyton avait perdu le fil de la réalité, elle avait peur et elle espérait qu'il la rassure simplement.

- jamais je vous jugerais commença Peyton avec difficultés. Alyana et sans doute la meilleur chose qu'il vous sois arrivé, mais je vous interdit de reproduire le même schéma, je ne vous épouserez pas à cause de ma grossesse.

Espérer était un mot puissant assez pour faire rêver plus d'une personne, avait-il espérait la grossesse de Peyton? La voir s'occuper de sa fille si agilement avec tant de tendresse et d'amour était suffisant pour imaginer ne serait-ce qu'un instant qu'elle sois sa mère et la mère de ses futurs enfants ?

Serrant la mâchoire, Dareios pouvait voir dans ses yeux de la peur une peur légitime.

- vous portez notre bébé Peyton certaine chose vont devoir changer.

- expliquer moi d'abord ce que vous compter faire ?

Perdue, Peyton touchait son ventre prudemment.

- n'ayez pas peur Peyton si vous souhaitez l'élever seule jamais je ne vous ferez du mal.

Dareios avait sortit ses mots en se poignardant lui même.

- et puis c'est trop tôt pour parler de tout ça rajouta Dareios en se frottant le visage.

Avait elle envie d'entendre ça ? Peyton doutait de sa bonne fois, tout aller trop vite à peine cette annonce tombé comme une bombe, il commençait déjà à faire ses plans lui-même, était il en train de reproduire la même chose qu'avec son ex femme ? Peyton avait ravalé ses larmes pour reprendre.

- vous... vous dite que certaine choses aller changer ?

- oui je vais.. chercher une autre personne pour s'occuper de Alyana.

- quoi mais pourquoi ! S'écria Peyton ravagé par la rage qu'il puisse être capable de faire ça.

- vous n'allez pas pouvoir jongler entre votre état et ma fille gronda-t-il.

Alyana avait changé sa vie Peyton le savait au fond d'elle sans cette petite fille qu'allait elle devenir ?

- si vous m'enlevez le plaisir de m'occuper de votre fille je vous jure sur l'instant que je part avec mon bébé dés maintenant.

Détaillant sa réaction, Peyton n'avait pas lâché le regard malgré tout ce qui lui tomber sur la tête.

- à la condition que vous laissiez Doria vous aider si jamais ça ne va pas.

- très bien ça me va. Acquiesça Peyton le ventre noué.

Comme un TGV lancé en pleine figure, Dareios n'avait d'autre choix de se plier pour la première fois devant une femme. Une femme qui portait son enfant et qui ne se doutait pas du charme puissant qu'elle dégageait assez pour le rendre dingue. Dareios se trouvait bien calme face à cette situation imprévue, il n'avait jamais imaginé un seul instant posséder une autre chance d'avoir un bébé mais les choses était différente, Peyton ne voulait pas l'épouser arriverait-il à la laisser partir seule avec son bébé pour ce contenter d'une garde alternée ? L'idée même de devoir attendre des jours pour pouvoir la revoir elle ou l'enfant lui était insupportable.

- heureusement que tu es là tu ne me donne pas le temps de réfléchir murmura Peyton contre la tête d'Alyana en serrant le peignoir contre elle.

- Peyton enfiler lui son pyjama et venez me rejoindre dans mon bureau lança Dareios calmement au l'entrée de la salle de bain.

- d'accord murmura Peyton.

Passant le body rapidement elle s'était saisie de la petite fille prête à l'affronter mais pas sans Alyana.

La proposition d'un milliardaire Lisez cette histoire GRATUITEMENT !