Chapitre 17

2K 234 58




       

Vicky

-Je veux que tu deviennes ma famille Vicky... Que vous deveniez ma famille, toi et la petite « tâche ».

Je me contente de le regarder. Il a l'air tellement stressé, perdu... Il attend une réponse, je le sais. Mais je suis incapable de parler. Je sais ce que j'ai à répondre... Je le sais... Mais pourtant, au lieu de lui donner une réponse, je me contente d'attraper le col de son tee-shirt, je le tire vers moi et j'écrase mes lèvres contre les siennes. Je colle mon corps contre le sien, autant que possible, et lorsque je l'entends gémir doucement, j'en profite pour plonger rapidement ma langue dans sa bouche. Mon baisé a l'effet escompté lorsque je sens les mains de Trevor venir se poser sur mes fesses. Il les place en dessous, et j'en profite pour faire remonter l'une de mes jambes le long de son flanc. Il comprend tout de suite, puisqu'il me soulève. J'enroule mes jambes autour de sa taille, et tout en continuant de l'embrasser passionnément, je sens Trevor se déplacer.

J'entends une porte s'ouvrir, mais je garde les yeux fermés. Je ne veux pas être déconcentré, par quoi que ce soit. Je veux seulement le retrouver pour le moment, le reste on verra plus tard.

-Attends Vicky... On a pas parlé de tes peurs à toi..., dit-il haletant contre mes lèvres.

Il me repose au sol, mais reste collé contre moi, ses mains toujours posées contre mes fesses, et sans ouvrir les yeux, je lui dis simplement

-Ma seule peur, c'était que tu m'abandonnes encore une fois Trevor... Maintenant je pense qu'on a assez parlé.

Je reprends mon baisé, avec encore plus de rage et d'envie. Je ne lui laisse pas le choix... Je le tire, et je me rends compte que je ne sais absolument pas où je dois me rendre. Trevor sourit contre mes lèvres, comme si il avait compris, dépose ses mains sur mes hanches et me pousse lentement à reculons. Je sens une marche, alors je commence à monter doucement les escaliers. J'en profite, pour faire descendre mes mains le long de son torse, j'attrape le revers de son tee-shirt et l'en débarrasse. Puis je commence à m'attaquer au bouton de son jeans.

-Par-là, dit-il doucement.

Il ouvre une porte, je continu de reculer et je sens l'arrière de mes genoux entrer en contact avec le lit. Je m'assois et ouvre enfin les yeux. Trevor reste debout devant moi, il sourit doucement et lorsque je vois son regard, je ne peux plus me retenir. J'attrape ses bras, le fait tomber sur le lit à côté de moi, et me positionne directement à califourchon sur lui. Je sens son érection sur mon entrejambe et je ferme les yeux en gémissant.

-Putain Trevor... J'ai tellement envie de toi...

Il se redresse un peu, prend appuie sur ses coudes et me dit doucement, en esquissant un sourire

-Alors faut régler ce problème tout de suite. Le médecin a dit de ne surtout pas contrarier tes envies.

Il attrape mes hanches, me fait descendre de ses genoux, et c'est moi qui me retrouve allonger sur le matelas. Trevor vient se positionner au-dessus de moi, place sa bouche dans mon cou, et lorsque je sens sa langue venir se poser doucement contre ma peau, je ferme les yeux, place mes mains dans ses cheveux et me cambre un maximum contre son corps en lâchant un long gémissement de satisfaction. Doucement, je sens ses lèvres s'enfuir jusqu'au premier bouton de mon chemisier. Les mains de Trevor quittent alors mes hanches, et il détache les boutons, un à un, avec une lenteur exquise.

-Papa et maman vont s'amuser un peu, alors bouches tes oreilles, petite « tâche », dit-il contre mon ventre nue.

-Bordel Trevor..., gémis-je.

Pour le plaisir de nous faire souffrir/Bonus Vicky/Trevor Lisez cette histoire GRATUITEMENT !