Chapitre 12

39.3K 3.5K 16


Tournant se retournant dans le lit, Peyton poussait des souffles d'agacement de ne pas réussir à trouver le sommeil, portant ses mains à sa tête elle se ressassait la dernière conversation pour le moins catastrophique qu'elle avait tenu avec Dareios.

Que cherchait-il ? Mélanger plaisir et travail en profitant de l'occasion qu'elle se trouve ici pour continuer sans scrupule son petit manège qui lui donner le tournis rien que d'y penser ?

Extirpé à ses questions complètement folles et dérisoire, Peyton s'était empressée de rejoindre la chambre de l'enfant.

Attrapant la serviette prête à passer sa nuit dans le fauteuil, Peyton préparait le biberon sous la pression des pleures de l'enfant.

Passant un bras sous sa tête Peyton s'était calée dans le fauteuil en portant le lait au lèvres de l'enfant.

- Peyton si vous..... le souhaitez. S'arrêtant sur ses mots, Dareios avait rit dans le silence en voyant la jeune femme affalé sur le fauteuil. Et Alyana pleinement réveillé prenait plaisir à tiré sur une mèche de ses cheveux.

Le bouche ouverte, elle tenait sur son visage une nuit sans doute difficile.

- Peyton chuchota Dareios en passant son pouce sur sa joue.

Se redressant d'un bond les yeux endormi, elle les avait considéré tout les deux avant d'essuyer sa bouche à l'aide de sa paume qui tenait le biberon.

- oh mon dieu je me suis endormie !

- en effet on peut savoir ce qu'il c'est passé demanda Dareios.

- et bien elle avait faim ensuite je l'ai bercé et je crois bien que... que ça m'a bercé aussi dit-elle en remettant de l'ordre dans ses cheveux.

Portant un regard sur sa poitrine, il avait préféré redressé le regard avant de faire une bêtise.

- coucou toi ! S'écria-t-elle dans un murmure à l'adresse de sa fille.

- Peyton si vous le souhaitez je peux prendre ma journée.

- n'en faite rien rassurez-vous je peux gérer répondit Peyton en peinant à ouvrir les yeux. Et puis je voulais faire une petite promenade avec elle.

- très bien concéda Dareios en embrassant sa fille.

La fatigue avait eut raison d'elle, Peyton en était pleinement consciente mais un peu de répit s'imposer hors de question qu'il fragilise un peu plus ses pensées en restant dans ses pâtes.

- j'espère que toi tu as bien dormi marmonna-t-elle en fixant les yeux bleu de l'enfant. 

La proposition d'un milliardaire Lisez cette histoire GRATUITEMENT !