1.

69.1K 3.8K 1.1K
                                    

AZHAR

Je lance un coup d'œil vers Neyla qui dort paisiblement sur le siège passager. Elle m'adoucit. J'suis sensé dormir mais je n'y arrive pas parce que j'suis trop obnubilé par sa sécurité. On est sûr de rien sur cette aire de repos, à 3h du matin.

Elle reprendra le volant au lever du soleil pour que j'puisse taper un petit somme.

On a passé la frontière y'a une heure, se sentant en sécurité, elle a décidée qu'on se repose avant de reprendre la route. Elle était vraiment fatiguée alors j'ai acceptée. J'me suis garé à cette place et deux minutes après, elle somnolait déjà.

On est enfin en Italie. Je sens qu'on va passer un séjour de rêve parce que j'compte bien lui demander de devenir ma meuf. Il faut qu'elle soit à moi, il faut que ça soit officielle. Et on rentrera quand elle se sentira prête à retourner à Marseille. Ça peut prendre un an comme une semaine, tout dépend d'elle car une chose est sûre c'est que je la suivrais partout.

2h plus tard, elle tourne la tête dans ma direction et ouvre délicatement ses yeux. Je me heurte à son regard confus. Elle papillonne des cils et s'étire en détournant les yeux. Faut vraiment que j'arrête de la regarder comme ça, elle va me prendre pour un psychopathe sinon.

Je tourne le regard sur la fenêtre, je grimace en voyant un couple s'envoyer en l'air dans la voiture juste à côté. Quand je tourne le regard vers Neyla, je m'aperçois qu'elle les a vu aussi. Elle est gênée quand elle me regarde.

Neyla - tarés les gens

Elle balance ses cheveux en arrière, mon regard est bloqué sur elle. Je vous jure que j'arrive pas à me détacher d'elle, tellement que mes doigts ne peuvent pas s'empêcher de courir sur sa nuque. Elle cherche même pas à s'extirper de mon étreinte, mon cœur se gonfle à cette pensée.

Neyla - t'as dormis ?

Je secoue la tête.

Neyla - pourquoi ?

- j'avais pas envie

Elle acquiesce de la tête.

Neyla - il est quelle heure ?

- 5h13

Neyla - on y va ? Tu veux que je conduise ?

Elle regarde subitement par dessus mon épaule. Je me retourne et découvre le type de la voiture à côté toquer à ma fenêtre. Je mets le contact pour pouvoir descendre la fenêtre.

Mec - scusami amico, avresti un preservativo per favore ? (Excuse-moi mon pote, est-ce que tu aurais un préservatif s'il te plaît ?)

Il se fout de ma gueule ? D'autant plus que son regard dévie sur Neyla derrière moi. Je vais péter un plomb.

- andate via subito (casse-toi vite de là)

Mon ton le fait reculer. Il lève les mains en l'air avant de se casser de là.

Neyla - il voulait quoi ?

Je tourne la tête vers elle en relevant la fenêtre.

- euh il voulait connaître l'heure

Femme De Voyou IIOù les histoires vivent. Découvrez maintenant