Chapitre 9

41K 3.6K 16


Encore perturbé par le ton suave de l'homme, Peyton avait remercié vivement sa fille d'un baiser sur le front quand elle s'était réveillée en besoin d'un changement urgent de couche, cela lui donnerait du temps pour se mettre dans le contexte d'une situation de travail comme un simple patron donnant un tour rapide des lieux.

- parfaitement mademoiselle, je suis votre nourrice rien de plus dit-elle à l'enfant pour se persuader elle-même.

Tirant sur la couche délicatement, Peyton n'en revenait pas de faire ça.

- tu veux pas me sourire hein ? Demanda Peyton au petit bébé au moment où une bulle c'était formé sur ses petites lèvres rose.

Déposant la petite fille dans son berceau, Peyton l'avait tiré vers la porte à l'opposé de la lumière en tirant les rideaux. Laissant la porte entre ouverte en se lançant dans le couloir vivement elle s'était heurtée à quelque chose de dure.

- vous m'avez fait peur !

- vous êtes vraiment fantastique avec ma fille déclara-t-il les mains toujours autour de ses bras.

Les joues chaudes d'embarras, Peyton ne savait quoi répondre.

- c'était juste une couche...

- venez Peyton.

Les mains derrière le dos Peyton écoutait Dareios avec attention de peur de se perdre une fois seule.

- lors de mes absences, il faut que vous soyer prête à répondre quand je téléphonerais.

- très bien.

- vous dinerez tout les soirs ainsi que les déjeuners.

- et pourquoi ça ! S'écria Peyton un peu trop fort.

L'idée d'être avec lui en ce moment était déjà bien trop pour elle.

- parce que c'est comme ça et pas autrement rétorqua Dareios d'un ton froid.

Contrariée de ne pas pourvoir protester, Peyton avait croisé ses bras en le suivant dehors.

Une piscine éclatante bordé une pelouse tondue à la perfection, face à ce terrain vague et sublime Peyton était descendus pour voir les feuillages taillés à la perfection de plus près.

- cela vous plaît ?

- dire le contraire ne serait pas très honnête de ma part. Répondit-elle en le regardant.

Sa chemise blanche faisait ressortir sa peau bronzé, une peau qu'elle savait au fond d'elle, qu'elle y avait pris plaisir à la caresser mais tout ça ne lui ressembler pas.

- mer... merci de m'avoir fait visité déclara Peyton en fermant un œil à cause du soleil.

- tout le plaisir était pour moi maintenant rentrons.

Glissant encore son bras sous sa taille, Peyton avait fermé les yeux sous cette sensation si agréable d'être protégée.

- merci Peyton de faire tout ça je me rend compte que je vous ai arraché à votre vie trop rapidement.

Sa vie ? Aurait-elle voulut rester à sa vie d'hier ? Peyton n'était pas sûr.

- oh ne vous en faite pas pour ça, je n'ai aucune attache pressé de me revoir murmura Peyton tristement avant de se reprendre vite quand un cris de bébé c'était logé dans le couloir au loin.

- je crois qu'on m'appelle dit-elle en sautant sur l'occasion.

- non ! Laisser moi faire allez vous reposer le voyage a été long.

Les yeux dans les yeux Peyton avait sentis une vibration naître entre eux.

- vous commencez demain Peyton allez dormir un peu reprit-il en s'éloignant en la laissant planter là. 

La proposition d'un milliardaire Lisez cette histoire GRATUITEMENT !