Achat.

32 2 0

C'était la crise ! Pourtant, elles étaient toutes les cinq au centre commercial. Un mois plus tôt, elles étaient venues à dix, mais cinq d'entre elles avaient quitté le groupe. Malheureusement, elles leur manquaient toutes. Elles étaient si proche ! Dés qu'elles sortaient, elles avaient si peur de se perdre à tout jamais ! Pourtant, c'était bientôt Noël : il fallait absolument trouver un cadeau pour Maman. Pour Maman, ce serait formidable, mais ce centre commercial était si grand, si risqué pour elles. Pendant deux bonnes heures, elles ne se perdirent pas, elles s'accrochaient les unes aux autres pour fendre la foule. C'était toujours la même chose : quelques pas, un arrêt devant une vitrine, jusqu'à la suivante. Malgré toutes leurs précautions, deux heures plus tard, quatre d'entre elles s'étaient volatilisées ! Il fallait faire quelque chose, les retrouver, les chercher ; mais rien, plus aucun espoir. Il n'y avait plus qu'à rentrer à la maison. Décidément, ce centre commercial était maudit ! Sur le chemin du retour, seule, elle se lamentait : elle avait perdu ses quatre meilleures amies ! D'accord, le cadeau de Maman était acheté, elle serait contente, mais elle se retrouvait seule au monde! Lorsque Dorothée ouvrit la porte de chez elle, elle s'assura que sa mère n'était pas là. Elle fila dans sa chambre, cacha le cadeau, s'assit sur son lit et ouvrit son porte-monnaie.

« Quand je pense que ce matin encore j'avais dix euros et qu'il ne me reste plus qu'une pièce de deux euros! Il faut vraiment que je refasse du baby-sitting ! »

Au fond du porte-monnaie, la petite pièce seule au monde, ne faisait plus aucun bruit.  

Nouvelles à chutes.Lisez cette histoire GRATUITEMENT !