Chapitre 1

78.9K 4.3K 126


Lissant la nappe pour l'énième fois, Peyton s'était redressée, les mains dans le dos.

- parfait ! S'écria sa supérieure satisfaite. Mais la prochaine fois soyez plus rapide mademoiselle Jaden je n'ai pas la journée.

- c'est mon dernier jour ainsi je, vous soulagerais d'un poids madame.

Redressant le menton, elle était partie fièrement en la laissant enfin seule.

- quelle rapace celle-là Jura Beth entre ses dents en s'approchant d'elle.

Serrée dans cette tenue qu'elle détestait depuis des jours, Peyton posait les couverts bien droits en s'inspirant de la table à côté.

- maintenant que nous sommes seules , tu vas peut-être enfin pouvoir me raconter ta nuit romantique.

Lâchant la fourchette maladroitement, Peyton se redressa les joues peinant à garder leur couleur naturelle.

- je ne trouve pas ça romantique Beth.

- tu rigoles ! Faire l'amour avec un inconnu en pleine coupure de courant si ça c'est pas romantique rétorqua-t-elle rêveuse.

La mine déconfite, Peyton essayait de reprendre son travail, troublée par les visions de cette nuit.

- tu as une idée de qui c'est ?

- non et je ne désire pas le savoir, c'est bien pour ça que je suis partie une fois sûre qu'il dormait.

- mais enfin Peyton protesta son amie en l'obligeant à la regarder.

- c'est mieux comme ça Beth imagine que quelqu'un le sache, regarde moi.

- je te regarde oui débuta Beth en glissant un doigt dans ses cheveux. Et je trouve que tu aurais dû faire durer le rêve.

Secouant de la tête, Peyton déposa la dernière fourchette sur la nappe blanche.

- j'ai rêvé oui, mais ça s'arrête là parce que tout rêve a une fin.

Portant une main sur son front, Peyton s'efforçait de sourire.

- je vais me rafraîchir, je reviens.

- d'accord, je t'attends n'oublie pas que l'on doit être à la présentation du nouveau propriétaire de l'hôtel. S'écria Beth derrière elle.

Passant de l'eau froide sur son visage, Peyton avait fermé les yeux en imaginant à quoi il pouvait ressembler. Mettre un nom sur un visage était difficile, mais sans nom et sans visage Peyton essayait de se créer sa propre image de l'homme dont la voix grave et virile n'avait cessé de la faire frissonner. Comme un contact physique presque intimidant, elle avait réussi à découvrir qu'il était musclé très musclé assez pour retirer tous les hommes séjournant à l'hôtel au physique menu et disgracieux. Secouant de la tête pour effacer rapidement ce qu'elle était en train de faire, Peyton préférait rester sur cet instant merveilleux sans en connaître plus, seulement qu'elle avait vécu à vingt-trois ans sa première fois gravé à jamais dans sa mémoire.

La proposition d'un milliardaire Lisez cette histoire GRATUITEMENT !