La menace

4.7K 762 96

La fille dormait d'un sommeil de pierre et le vampire l'observait, songeur

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

La fille dormait d'un sommeil de pierre et le vampire l'observait, songeur.

Adossé dans la pièce qui accueillait à présent Naola, Mordret méditait, les yeux fermés, les bras croisés et la tête basse. Le temps fuyait, mais pour ceux de son espèce, le temps n'avait plus de valeur. L'établissement faisait silence.

Rares sont les êtres qui osent me tenir voix contraire. Plus rares encore, ceux qui le font en se sachant faibles. C'est naïveté de la part de cette enfant que de se le permettre, mais...

Il découvrit le bas de ses canines. Peut être était-il temps de reprendre humaine. Sorcière, se corrigea-t-il, puisque, à cette époque-ci, la différence semblait importer.

Des souvenirs remontaient en bulles paresseuses, jusqu'à percer à la surface de sa conscience. Le dernier mortel auquel il s'était lié était cruel. Un tueur de sang-froid, sans les canines. Sa mémoire distilla l'odeur du fer, emplit son esprit des cris de leurs proies. Oui... avec cet homme, que de belles curées s'étaient-ils offert...

Mordret grogna. Il se laissait piéger par de vieux réflexes. L'époque où il aimait à se livrer aux meurtres était révolue. Cette petite, s'il la liait à lui, correspondrait fort bien à ses expériences présentes. Elle était jeune et il y avait fort à faire pour fructifier le temps qu'il pourrait investir avec elle. Mais qu'importait... du temps, jamais il n'en manquerait.

Le vampire, enfin, quitta l'immobilité statuaire dans laquelle il s'était muré. En un battement de cœur, il marchait dans les Halles Basses. La nuit couverte rendait poisseuses les ténèbres de la ville.

De son établissement à la banlieue, pour lui, il n'y avait qu'un souffle. Encapuchonné dans une longue et sombre cape, Mordret suivit le halo blafard des lampadaires. S'il décidait de faire cette fille sienne, personne ne devait la lui réclamer par ailleurs.

Il s'immobilisa au bout d'une allée. La maison qui la terminait semblait assoupie, ses voisines aussi. Au milieu de la nuit, le lotissement tout entier dormait, paisible, alors que venait d'arriver là un prédateur tel que peu ici en avaient jamais croisé.

Mordret, à cette réflexion, se permit un sourire. Il se surestimait. Depuis que l'Ordre avait pris le pouvoir, il régnait sur ce pays une terreur qu'aucun vampire n'escompterait jamais provoquer.

Trois coups secs contre la porte de la maison ne suffirent pas à éveiller ses habitants. Mordret gronda de dépit. Il jeta un rapide regard derrière lui et se transforma en chauve-souris. Il détestait la forme animale ridiculement faible que revêtaient ceux de son espèce, mais, pour se glisser dans les conduits de cheminée, mieux valait être d'une taille limitée.

Quelques secondes plus tard, il se tenait debout au milieu du salon qu'une photo de Naola posée sur un meuble lui confirma être celui de la famille Dagda. Des bruits précipités à l'étage... Son intrusion avait dû être détectée par quelque enchantement.

Bienvenue au Mordret's Pub - Tome 1 [SCE]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !