Chapitre 10 : Incompréhension

2.7K 306 231

« Sérieusement, Jungkook ? »

Je n'ai jamais pensé qu'il aurait une telle réaction. J'aurai plutôt pensé qu'il allait comprendre ou qu'il allait se montrer compréhensif mais ce n'est pas le cas. Il se moque même plutôt de moi et je dois avouer que ça me blesse. Énormément. Je ne sais pas quoi faire maintenant. Est-ce que je dois pleurer ou m'en aller ? La deuxième solution me semble meilleure alors, pris d'un quelconque élan, je me rue dehors, la vue brouillée par les larmes qui arrivent petit-à-petit. J'avais seulement opté pour la deuxième solution, pas pour la première.

Je m'assois par terre, le dos contre le mur, juste à côté de la porte d'entrée. Je me recroqueville sur moi-même, les genoux repliés contre ma poitrine. Je ne fais pas de bruit mais les larmes coulent toutes seules. Je viens juste de me prendre un râteau. En même temps, est-ce que ses sentiments peuvent être réciproques ? Bien sûr que non. C'est impossible. On est quasiment frères, il l'a dit lui-même l'autre fois. Il faut que j'oublie tout ce que j'éprouve pour lui, je le sais mais non. Je ne vais pas y arriver. Sauf si quelqu'un d'autre arrive et qu'il bouscule tout dans mon esprit sauf que ça ne risque pas d'arriver. Taehyung est la définition même de la perfection, impossible que quelqu'un ne puisse rivaliser avec lui.

En parlant de lui, il sort et se poste devant moi. Automatiquement, je rentre ma tête dans mes genoux. Je suis déjà assez mal et il faut qu'il en rajoute une couche en venant. J'aurai préféré être seul, au moins le temps de me calmer. Après, j'aurai pu lui faire face mais là tout de suite, c'est totalement impossible. Je ne peux pas me reprendre en main.

Il s'accroupit, juste en face de moi. Il peut rester là pendant des heures, ça ne me dérange pas, j'ai tout mon temps. Vivement demain pour être en cours et ne pas l'avoir avec moi pour me torturer l'esprit.

« Jungkook ? Ça va pas ? »

Je renifle. Comment veut-il que j'aille bien après ce qu'il m'a dit à l'intérieur ?

« Eh, Jungkook, tu sais, faut pas pleurer... »

Il a l'air de se sentir mal pour moi. Ça me touche un peu mais je sais qu'il ne ressent que de la pitié.

« Arrête de pleurer s'il te plaît... »

Je secoue négativement la tête. Avec cette phrase, il me met encore plus mal à l'aise ce qui me fait pleurer, et bruyamment pour être exact.

« Eh mais, arrête, te mets pas dans des états pareils... »

Sa main se pose sur mon épaule. Et je la repousse aussitôt. Je ne veux pas qu'il me touche, je veux qu'il me laisse.

« Pourquoi tu me rejettes comme ça ? Viens, on va parler à l'intérieur... »

Sa voix se fait plus faible. J'ai l'impression de l'avoir blessé d'une certaine façon. C'est bizarre à dire puisque techniquement, c'est moi qui suis en train de pleurer à cause de lui. Si on se blesse mutuellement, je vous garantis pas le résultat.

« Jungkook, tu m'entends ? Viens, on va à l'intérieur... »

Je secoue vivement la tête de droite à gauche. Je ne veux pas être avec lui. Mais apparemment, il en a décidé autrement puisqu'il prend place à côté de moi. Mais genre, vraiment bien à côté. Nos corps se touchent, même. Et j'en ai marre. Parce qu'à chaque fois, y'a toujours ce putain de courant électrique qui traverse mon échine.

« Jungkook, parle-moi... »

Je ne réponds rien. Je ne bouge plus. Seuls mes sanglots sont audibles. Et ça me gêne de pleurer en face de lui. Il passe son bras autour de mes épaules. Faut vraiment qu'il arrête de faire de tels gestes parce que ça me déstabilise. Mais lui, il s'en fout complètement. Il prend même du plaisir à me faire de la peine. Il joue avec moi. Et il aime ça. Sauf que comme un idiot, je me laisse faire. Je n'ai pas la force de le repousser. Et même, un tel geste venant de sa part après ce que je lui ai avoué me touche.

The fosterLisez cette histoire GRATUITEMENT!