/18\

466 55 21

Pour ce premier cours de magie entre Crystal et Yuna, la gardienne avait refusé toute compagnie. L'ambiance du repas, bien que détendue, avait clairement laissé comprendre que la Frenniq n'était toujours pas prête à s'ouvrir aux humains. Elle ne s'était d'ailleurs toujours pas adressée à eux directement. Elle ne parlait qu'avec Crystal. Même Slix n'avait pas cet honneur. Elle ne lui adressait que quelques mots, rien de plus.

Le soleil s'était couché depuis quelques minutes et une lueur diffuse baignait la grande étendue d'herbes devant l'immense bâtisse de l'académie. Yuna venait de lancer une gerbe d'éclairs rougeâtres sur une cible de bois qu'avait faite apparaître Crystal. Le pantin s'enflamma immédiatement et la jeune femme comprit aussitôt qu'elle n'avait pas affaire à une débutante. Elle demanda donc à son élève de lui montrer ce qu'elle savait faire. Il était après tout inutile de lui enseigner les bases de la magie, manifestement. Jensy, allongé non loin, gardait un œil sur le couple de sorcières, comme s'il surveillait qu'elles ne se blessent pas mutuellement.

La fillette possédait un plein arsenal de sorts d'attaque. Certains très puissants, par ailleurs. Elle pouvait notamment créer des pics de pierre à partir du sol sous ses pieds. Elle était capable de projeter de la glace ou du feu avec ses mains. Sa limite se situait au niveau des créatures qu'elle n'arrivait pas à garder sous contrôle plus de quelques secondes. Le tigre liquide qu'elle créa, par exemple, s'effondra après quelques pas. De même, la petite Frenniq ne maîtrisait pas les sorts de défense de base.

— Nous apprenons d'abord à attaquer, expliqua-t-elle lorsque Crystal marqua son étonnement. Nous sommes bien plus offensifs que défensifs. C'est en attaquant qu'on obtient la victoire ! cita-t-elle.

— C'est ridicule, répliqua l'adulte calmement. La victoire vient avec la réflexion. Il peut être plus utile de défendre selon l'adversaire face à toi. D'ailleurs, ajouta-t-elle, la victoire ne veut pas dire l'élimination de l'autre. J'ai vaincu Glenmor à de multiples reprises sans jamais le tuer.

— Mais du coup, il est toujours revenu. En le tuant, vous auriez été tranquille.

— Tu crois ça ? Il n'y aurait pas eu d'autres Frenniqs qui m'auraient pourchassée, peut-être ?

Yuna dut avouer que son enseignante avait raison. Elle se garda cependant de répondre.

— Je ne pense pas que tu aies besoin de cours de magie, reprit finalement Crystal, au grand étonnement de la petite. Tu en sais déjà beaucoup. Je suppose que tu en connais plus que moi sur les fondements de la magie, l'énergie vitale et toute la théorie. Ce n'est manifestement pas ça qui t'intéresse, d'ailleurs. Je me trompe ?

La Frenniq secoua la tête. Elle ne voulait effectivement pas de cours magistraux sur la magie. Cela n'avait aucun intérêt, pensait-elle.

— Ce que tu voudrais, c'est que je t'apprenne des techniques plus puissantes. Des sorts qui te permettraient de me vaincre en combat singulier, c'est ça ? (Yuna acquiesça) Je peux faire ça, fit Crystal. Mais je m'y refuse pour l'instant.

— Pourquoi ?

La question avait fusée avec force et une pointe de colère en ressortait. Il était pourtant évident, aux yeux de la petite, que Crystal était intelligente et que, de fait, jamais elle n'accepterait d'enseigner, à qui que ce soit, comment la terrasser. La Frenniq s'en voulut, un instant, d'avoir pensé pouvoir se jouer de la méfiance de l'humaine.

— Parce que ça ne te servirait à rien.

Crystal ne connaissait les Frenniqs que par l'intermédiaire de ceux qu'elle avait affrontés depuis qu'elle était gardienne. Elle ne les voyait donc jamais sourire ou même arborer une autre mimique que celles du combat. Ainsi fut-elle tout à fait surprise de découvrir le visage de Yuna lorsque cette dernière leva un sourcil circonspect. La gardienne ne put retenir un sourire avant de répondre.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !