Chapitre 3

43 5 3

Contre toute attente, ma journée a plutôt été agréable. Cassie est une fille sympathique et pleine d'énergie. Faut dire qu'elle parle pas mal aussi. Je suis contente de ne pas m'être retrouvé toute seule. Alex a déjà rejoint John dans la voiture.

Moi : Salut !

John : Et bien, tu as l'air plus détendu.

Moi : J'ai fais la rencontre de Cassie et elle m'a beaucoup aider. Elle m'a fais visiter l'établissement.

Alex : Il est gigantesque !

Moi : Je pense que les premiers jours vont être difficiles niveau repérage.

John : Tu prendras rapidement l'habitude tu verras.

Alex : En tout cas, moi, les gars dans ma classe m'ont super bien accueilli, ils m'adorent déjà.

Moi : Pourquoi ça te m'étonne pas ? Tu faisais des têtes bizarres pour les faire rire.

Alex : J'essaye de m'intégrer du mieux que je peux sœurette !

Moi : En passant pour un idiot ?

La voiture s'arrête. Quand on parle, les trajets paraissent beaucoup moins long.

John : Arrêtez de vous embêter tout les deux. Prenez vos sacs et rentrez, je dois repasser au boulot. Ne m'attendez pas pour manger.

Nous nous exécutons. Dès le premier jour John croule sous le travaille on dirait. En même temps, adjoint du chef de la police c'est pas rien. Je me demande quelle genre de délinquance il y a par ici ? C'est une ville tranquille et presque déserte, du moins mon quartier. Le vent se lève tout d'un coup et un frisson me parcourt de la tête aux pieds. En tournant le regard, il me semble apercevoir la personne qui m'est rentré dedans ce matin sans s'excuser. Il est vraiment étrange. Il se dirige vers une des maisons du voisinage. Je sens que je vais bien m'entendre avec mes voisins si ils sont tous comme lui : sauvage et mal élevé.

Alex : Qu'est ce que t'attend dehors ?

Moi : J'arrive !

Je presse le pas et rentre. Je monte directement dans ma chambre et ne perd pas une minute de plus avant de m'écrouler sur mon lit qui m'avait tant manqué. Je sers mon oreiller contre moi, comme si c'était une peluche.

Alex : J'aurais vraiment tout vu avec toi.

Moi : Personne t'as autorisé à rentrer dans ma chambre que je sache ! Alors si ce que tu vois te dérange, tu es libre d'allé voir ailleurs cher frère.

Alex : En vrai, comment c'est passé ta journée ?

Alex prend un ton sérieux pour une fois. J'ai toujours du mal à le croire dans ces moments là.

Moi : Je suis toujours en vie alors rien à signaler mon commandant !

Je me moque de lui en faisant le salut militaire.

Alex : C'est si difficile à croire que je puisse m'inquiéter pour toi des fois ?

Moi : Laisse moi réfléchir...

Je marque une pose pour le faire poireauter. Un de ses plus grand défaut est de ne pas être patient. Je sais que ça l'énerve et je suis d'humeur à l'embêter.

The Witch (EN PAUSE)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !