Prologue

3.9K 280 37

Juste pour vous remercier:

dil_ha; sarah17290; ChristellaMuller; @MelAnge3; UnfortunateOwl; @Moly62114



******************************************************************************************



       

        Vicky

Je termine mon cocktail, me lève de ma chaise et réajuste ma robe bustier. Je me rends jusque sur la piste de danse, ferme les yeux et me mets immédiatement à me déhancher doucement sur la musique. A peine deux minutes plus tard, je sens des mains venir se poser sur mes hanches, et un corps se coller contre mon dos. Je sourie, mais garde les yeux fermés et continue à me laisser aller sur la musique. Je lève les bras et les mains remontent doucement sur mon corps... Je les sens s'approcher dangereusement de ma poitrine, alors je les bloque, et les fait redescendre moi-même sur mes hanches

-Un endroit plus calme, me murmure la voix dans le creux de l'oreille.

Je ne réponds pas et me tourne pour lui faire face. Je garde les yeux fermés et m'amuse à essayer d'imaginer le physique de cet homme, d'après sa voix et ce que je peux sentir de lui. Il sent le parfum de luxe, sa voix est assez grave mais pas avec cet aspect cassé comme celle de celui que j'attends impatiemment. Je plonge mes mains dans ses cheveux et les retire tout de suite lorsque je sens du gel se déposer sur mes mains... Berk ! Je les essuies, en faisant mine de lui caresser les épaules. Il a l'air assez musclé, peut-être un peu trop à mon gout. Je continue de danser avec lui, tout en explorant son corps, et je sens son souffle venir se poser contre mon cou. Je me recule en riant doucement et ouvre enfin les yeux. Je me retrouve en face d'un mec d'une trentaine d'années, les yeux bleus, d'environ un mètre quatre-vingt-cinq, et vraiment trop musclé, comme je l'avais supposée. Je me tourne, une fois de plus, et reprend ma position de base, mon dos contre son torse. Je croise le regard de celui que j'attends depuis le début de la soirée. Il est assis au bar, à côté d'une fille qui essaie tant bien que mal d'attirer son attention.  Je lui sourie et lui fais un clin d'œil.

Il termine son verre en riant, se lève à son tour, dépose un billet sur le comptoir du bar et, sans un dernier regard pour la fille, il vient nous rejoindre, moi et le mec qui est toujours en train de me coller comme une sangsue, les mains dans les poches de son pantalon de costume et un grand sourire aux lèvres. Je sens l'excitation naître dans mon corps rien qu'en le regardant s'approcher de moi. Je serre les cuisses, et ma tête tombe doucement en arrière pour venir s'écraser contre l'épaule droite de mon cavalier. Il se colle un peu plus à moi, croyant sûrement que c'est lui qui me fait cet effet.

-Je crois que j'arrive au bon moment, me dit-il doucement dans l'oreille lorsqu'il arrive enfin en face de moi.

Il relève les yeux vers le mec qui se tient derrière moi, il continu de sourire et tout en me caressant doucement le visage, il lui dit

-Elle ne va plus avoir besoin de toi maintenant.

Il n'attend pas la réponse du garçon et repose ses yeux gris sur moi. Je laisse glisser mon regard sur ce corps qui m'a tellement manqué aujourd'hui. Les trois premiers boutons de sa chemise sont détachés, quelques tatouages en dépassent et ça me fait toujours autant d'effet. Ses manches sont retroussés, juste au-dessous de ses coudes. Son pantalon de costume, le moule exactement là où il faut. Je remonte lentement mon regard, croise une fois de plus son sourire, toujours le même, depuis des années, et passe mes mains dans ses cheveux. Sans me tourner vers mon autre cavalier, je lui dis

-Merci de m'avoir tenu compagnie...

Je commence à me dire qu'il va falloir que je lui explique clairement les choses, lorsque je sens que ses mains ne se détachent toujours pas de mon corps, mais au bout de quelques secondes, je l'entends souffler, l'air exaspéré, et ses mains disparaissent enfin de mes hanches. Je m'approche alors des lèvres de celui qui me fait face, et avant de l'embrasser, je murmure contre ses lèvres

-Hum Trevor, fais-moi plaisir... Emmènes-moi dans un endroit plus calme.

                                                                              ***

                                                                        Trevor

Je me gare devant la maison et Vicky en sort en courant. Je coupe le contact et je la regarde rentrer dans la maison en riant. Je lâche un petit rire à mon tour, sors de la voiture et rejoins la maison doucement. Elle m'attend dans l'entrée, dans sa petite robe, ses chaussures dans la main. Elle les balance dans le salon et me défie de l'approcher... Je jette ma veste de costume sur le sol, détache les boutons de ma chemise tout en la regardant droit dans les yeux et en m'approchant d'elle lentement. Elle recule, en riant doucement et me dit en commençant à monter les escaliers à reculons

-Je voudrais te demander une faveur ce soir...

Je plisse les yeux, et la suit dans les escaliers, en prenant tout mon temps. Je détache le dernier bouton de ma chemise et lui dis

-Essaies toujours, on ne sait jamais...

J'enlève ma chemise et la laisse tomber sur le sol. Vicky déglutie et ses yeux s'assombrissent instantanément. Je vois sa putain de poitrine se soulever un peu plus rapidement

-Est-ce que tu me permettrais de te faire souffrir, dit-elle en se mordant la lèvre inférieure.

Je rie doucement, et continu à la suivre dans ces escaliers. Elle arrive sur le palier de l'étage et avant qu'elle n'ait le temps de s'enfuir dans la chambre, j'attrape son bras, la tire vers moi et la plaque contre le mur. Je fais descendre mon regard sur son corps et me plaque contre elle pour qu'elle ne puisse pas s'enfuir et qu'elle sente l'effet qu'elle me fait. Je m'approche de son oreille, souffle doucement dans son cou et lui dis

-D'accord, mais avant de me faire souffrir ma belle, je voudrais t'arracher cette robe... Ça fait bien trop longtemps que j'y pense... Depuis ce putain de mariage...

Elle gémit et son corps se cambre contre le mien. Je sens sa jambe remonter lentement le long de mon flanc. Je caresse sa cuisse, doucement et l'attrape pour l'obliger à rester dans cette position. Je plaque mon érection contre son entrejambe et elle se frotte lentement contre moi. Je lâche un son sourd, les dents serrées... Putain, elle me rend dingue !

-Très bien, tu as l'autorisation. Mais dis-moi plutôt, dit-elle en faisant descendre dangereusement ses mains le long de mon torse.

Je l'interroge du regard

-Après nous être fait souffrir... Qu'est-ce qu'on fera ?

Ses mains effleurent ma queue. Je ferme les yeux, déglutis et je l'entends rire doucement. Je sens ses mains se poser sur ma ceinture et elle entreprend de la défaire. J'ouvre les yeux et plonge mon regard dans le sien... Dans ses beaux yeux verts que je n'ai jamais pu oublier.

-Tu me supplieras de recommencer..., dis-je en esquissant un sourire.

Une fois ma ceinture défaite, elle déboutonne mon pantalon, descend ma braguette et me caresse lentement, du bout des doigts par-dessus mon boxer. Elle se mord les lèvres, se les lèche et sans que je comprenne comment, elle arrive à m'échapper et va se placer devant la porte de notre chambre. Je reste à ma place, je la regarde sourire, ouvrir la porte et avant d'entrer dans cette chambre et que nous puissions enfin nous « faire souffrir » elle me dit doucement

-Trevor, je n'ai jamais eu besoin de te supplier... Mais on recommencera, juste pour le plaisir.

Pour le plaisir de nous faire souffrir/Bonus Vicky/Trevor Lisez cette histoire GRATUITEMENT !