Chasse au trésor !

5K 735 39

Naola se retrouva seule

Oups ! Cette image n'est pas conforme à nos directives de contenu. Afin de continuer la publication, veuillez la retirer ou télécharger une autre image.

Naola se retrouva seule. Elle observa les alentours. Il faisait sombre en ce milieu d'après-midi. Au-dessus d'elle, un ciel de plomb menaçait la cime verte des arbres. Des bosquets de noisetiers, des chênes et tout un panel de feuillages touffus rendaient l'endroit ombreux. Leur transfert avait soufflé deux mètres de fougères autour d'eux. Les végétaux, couchés, recouvraient entièrement le sol humide du sous-bois.

Elle se leva et referma sa cape. Le froid, plus vif qu'à Stuttgart, mordait sa peau. Même en fin d'été, certaines régions proches des côtes pâtissaient de dérèglements climatiques tels qu'ils pouvaient disparaître sous la neige des années durant.

« Alors ? Le transfert autonome ? demanda Jérôme en revenant vers elle.

— À vomir.

— C'est comme ça que c'est le plus drôle ! »

Elle retrouva son calme et il n'eut aucun mal à la faire sourire. À son signal, ils se mirent en route.

« Qu'est ce qu'on vient faire là ? questionna-t-elle au bout de quelques minutes d'une marche qu'elle jugeait sans but.

— Une chasse au trésor, Trésor », murmura-t-il, fier de sa blague

Les bois étouffaient leurs pas sous un lit de feuilles brunies. Jérôme dégageait un mince passage à travers la végétation à l'aide de son concentrateur. Un charme de taille élaguait les buissons, un maléfice de pousse expresse refermait la forêt derrière eux.

« On rentrera en hexoplan, lâcha-t-il de but en blanc. Je suis trop cuit pour nous transférer sur le retour...

— Pourquoi on n'utilise pas le réseau fédéral ? »

Il sourit et reprit sa marche sans répondre.

Ils virent se profiler l'imposante muraille d'une fortification. Hantée, c'est certain, pensa Naola avec un petit pincement au creux de l'estomac.

Elle n'aimait pas les fantômes. Ils étaient sinistres et, bien souvent, mal intentionnés. Les deux compères s'arrêtèrent. Jérôme consultait une carte papier tirée de son sac invisible. Peu rassurée, l'adolescente se rapprocha de lui. Il lui sourit et glissa la main sur son épaule.

« T'as peur ?

— Ouais, admit-elle avec un regard sombre vers l'antique bâtisse.

— C'est plus drôle comme ça », répéta-t-il avec une désinvolture extraordinaire.

Ils entrèrent dans le château fort par une porte dérobée et dégagèrent deux battants en fers, rongés par la rouille et recouverts de ronces, pour pouvoir passer. Ils suivirent un étroit boyau saturé d'un air moite et vicié. Naola se pinça le nez tant l'odeur de moisissure empestait. Jérôme les éclairait d'un minuscule sortilège lumineux qui flottait quelques mètres devant eux.

« Attention. Escalier », indiqua-t-il alors qu'elle trébuchait sur la première marche d'une longue série de dénivelés inégaux.

Elle se heurta à son dos lorsqu'ils arrivèrent enfin à un palier. Le jour perçait à travers une porte aux planches de bois mal jointées.

Bienvenue au Mordret's Pub - Tome 1 [SCE]Lisez cette histoire GRATUITEMENT !