3. Herbe ou herbes ?

3.3K 420 63

                  

De l'air, il lui fallait à tout prix de l'air. La cagoule noire autour de sa tête l'empêchait non seulement de voir autour d'elle amis aussi de respirer. Aitsuki suffoquait et crut son heure venue. La journée avait pourtant bien débuté. La jeune femme s'était levée alors que le soleil atteignait son zénith et baignait Théa dans un océan d'or brûlant. Rien de particulier dans la Chimère, le bar avait fermé sans souci le matin même et Rufus avait achevé les dernières tâches seul. Tout était parfaitement normal lorsqu'elle était partie faire quelques courses. Et pourtant, alors qu'elle sortait d'une petite mercerie où elle avait acheté deux malheureux boutons afin de parfaire une tunique pour le moins banale, le trou noir. Une cagoule s'abattit sur elle et Aitsuki sentit deux mains l'empoigner sans ménagement. Elle voulut hurler mais son esprit ne fonctionnait plus, la dernière chose dont elle se souvint avant de perdre connaissance fut cette odeur amère imprégnée dans le tissu épais.

Le métal froid contrastait avec la chaleur de la pièce. Les membres ankylosés par l'immobilisme dû aux liens qui l'enserrait, Aitsuki tenta vainement de se calmer et d'analyser la situation. Il n'y avait pas grand-chose à comprendre à vrai dire, elle avait été kidnappée par un inconnu. Par contre les raisons qui l'avaient poussé à agir de la sorte lui étaient totalement inconnues. La jeune femme pria pour ne pas intégrer un réseau de prostitution. Cela ne collait pas vraiment avec son environnement, elle aurait dû être ligotée sur un lit, nue ou presque. Or elle était assise sur une chaise et de ce qu'elle sentait, entièrement habillée.

Une porte s'ouvrit et quelqu'un entra dans la pièce. La cagoule fut violemment enlevée et Aitsuki pour découvrir sa prison. C'était une petite pièce couleur sable sans fenêtre avec pour seuls meubles la chaise sur laquelle elle était assise, une chaise similaire et une table faite du même métal. L'adolescente vit un homme lui faire face et, à sa grande surprise, il y en avait un autre dans un recoin de la pièce. Elle n'a pas remarqué ni sentit sa présence auparavant. Aitsuki constata également avec horreur qu'elle connaissait ces hommes pour les avoir déjà vus à la Chimère.

—     Tu nous remets ? demanda l'individu patibulaire posté devant elle.

—     Vous étiez avec Nox, murmura Aitsuki.

—     Il n'a pas pu nous être très utile, nous espérons que tu seras plus coopérative.

Tout nier, elle devait tout nier en bloc pour assurer sa survie. Elle les avait entendus discuter mais ses connaissances sur le sujet s'arrêtaient là. Mais s'ils venaient à comprendre qu'elle avait eu des bribes de leur conversation elle était fichue.

—     Je ne vois pas comment je pourrais vous aider.

Une violente gifle fut sa réponse. Aitsuki tourna violemment la tête suite au choc et se mordit involontairement la lèvre. Du sang ainsi qu'un cri de douleur s'échappèrent de sa bouche alors qu'elle se mettait à pleurer à cause de la souffrance.

—     Ne te moque pas de nous, répliqua méchamment l'homme, nous connaissons la réputation de la Chimère.

—     Je ne vois pas de quoi vous parlez, répéta-t-elle, en larmes.

Une deuxième gifle suivit la première, tout aussi féroce. C'était pourtant la vérité, Aitsuki n'était dans le bar que depuis quelques semaines et malgré ses airs et ses clients louches elle ne trouvait rien à redire. C'était même un endroit accueillant, un lieu où les âmes perdues comme elle pouvaient trouver un peu de réconfort.

—     La Chimère est un haut lieu du trafic de drogue. Notre cousin a eu des ennuis avec, je veux le nom de son fournisseur.

La jeune femme, la bouche entachée par un peu de son sang le toisa du regard, fronça les sourcils et lui répéta en articulant le mieux possible qu'elle ne savait rien. Elle avait prononcé chaque mot en le regardant droit dans les yeux afin qu'il comprenne qu'elle disait la vérité. En réponse il lui détacha un bras et lui tordit violemment en arrière. Elle hurla encore et encore jusqu'à ce qu'il cesse.

NoxLisez cette histoire GRATUITEMENT !