/17\

460 57 8

— Je n'ai pas menti, annonça doucement la Frenniq en se rapprochant de Crystal.

La gardienne avançait à bonne allure, obligeant la petite à courir pour la suivre. L'adulte semblait en colère, Yuna percevait son stress à distance, sans avoir besoin de distinguer son visage. La jeune femme, ne répondit pas et continua de progresser. Elle n'avait pas de but particulier. Elle voulait juste s'éloigner. Si elle avait pu mettre de la distance entre elle et la réalité, cela aurait été parfait. Mais c'était impossible. Khram lui avait appris de nombreux nouveaux tours, mais pas celui-ci. Elle ne pouvait que marcher. Elle se retrouva assez rapidement à la limite de la propriété de Célina. Le gazon, était toujours parfaitement entretenu, mais des arbres non taillés s'y trouvaient, sans ordre particulier. Crystal ralentit enfin le pas jusqu'à s'arrêter, tout près d'une sorte de saule blanc. L'arbre était large et feuillu. Elle tendit un bras et en arracha une petite branche qu'elle entreprit de décortiquer méthodiquement.

— Je n'ai pas menti, répéta Yuna essoufflée par cette petite course. Tout ce que j'ai dit est vrai.

La Frenniq ignorait pourquoi, mais elle avait besoin que l'humaine lui fasse confiance. C'était devenu important à ses yeux que Crystal, au moins, croit à son histoire. À l'histoire de son peuple. C'était ridicule, elle le savait. Mais si la gardienne du Grand Livre lui accordait du crédit, alors peut-être aurait-elle une chance de la convaincre de libérer son peuple à la place de Glenmor. Après tout, s'il n'avait pas poursuivi Khram jusqu'ici, c'était sûrement qu'il avait succombé à ses blessures.

— Je sais que tu dis la vérité, chuchota Crystal au bout d'un moment. En tout cas, tu es persuadée de ce que tu dis. Et comme tu l'as si bien dit toi-même : j'ai tué tout ton village en quelques minutes.

La jeune femme dirigea son regard humide vers la fillette et Yuna y découvrit une grande tristesse plutôt que de la colère. Elle en fut surprise. Choquée.

— J'ai tué des dizaines de Frenniqs. Peut-être bien une centaine, ajouta-t-elle. Et pendant tout ce temps, j'ai condamné ton peuple à souffrir sur une planète morte ? C'est ça la vérité ? Elle ne me plait pas du tout, cette version de l'histoire.

Une larme coula.

— Pas du tout. Et, d'un autre côté, j'ai la conviction profonde que c'est la bonne version. Que Kei est morte en pensant protéger des innocents alors qu'elle les massacrait. Et moi, j'ai bêtement suivi son exemple. Je suis devenue le bourreau de ton peuple.

— Vous ne le saviez pas...

Yuna le réalisait en même temps qu'elle le formulait : Crystal ignorait réellement le destin des Frenniqs. Elle ne savait rien de cette guerre !

— Vous croyiez vous battre pour le bien, mais quelqu'un vous a menti, asséna la petite. Vous n'y êtes pour rien !

— Ce n'est pas une excuse suffisante. J'ai pris position dans un conflit sans connaître le contexte. Des gens sont morts. Akuma... est morte.

Crystal se laissa tomber sur les fesses. La branche qu'elle triturait était dorénavant en piteux état et elle la balança par-dessus son épaule. Yuna vint s'asseoir face à la jeune femme, en tailleur. Elle la dévisagea un instant.

— Qui est Akuma ? Vous en parlez souvent, avec Slix.

— C'est ma petite sœur, Kum-kum, répondit-elle avec un demi-sourire. Celle que j'étais venue protéger. Pff... Finalement, si elle est morte, c'est de ma faute.

— C'est Glenmor qui l'a tué. C'est vous qui l'avez dit tout à l'heure. Ce n'est pas de votre faute.

Il y eut un lourd silence. Crystal et Yuna se dévisagèrent mutuellement. Quelque chose chez cette petite plaisait à la gardienne. Peut-être cet air suffisant qu'elle prenait parfois. Peut-être cette innocence qui pointait parfois son nez à travers la carapace qu'elle tentait d'ériger autour d'elle. Ou alors cette obstination qu'elle avait de vouloir la vouvoyer. Elle ne savait trop pour le moment. Il était d'ailleurs probable qu'elle ne trouve jamais la raison. Mais elle aimait bien cette petite.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !