/15\

438 55 4

Célina souriait, malgré l'air de Crystal, face à elle. Elle était assise dans son large fauteuil à haut dossier, derrière un bureau d'une époque que même Crystal était trop jeune pour avoir connue. L'endroit était plutôt sombre et faisait penser au repère d'un vieux sorcier en toge, plutôt qu'à la directrice d'une école de magie d'un nouveau genre. C'était ainsi, du moins, que Célina présentait son académie. Elle y enseignait, depuis presque deux ans, en appliquant les concepts du monde Unigumi. C'était ce qui lui avait d'ailleurs valu son succès quasi immédiat.

Succès qui l'avait rapidement conduite à recruter de nouveaux professeurs. Et pour avoir un enseignement des plus complets, il lui fallait également un prof de combat.

— Mais, comme je te l'ai déjà dit, il y a longtemps, les arts martiaux n'existent plus de nos jours. Et j'ai moi-même de grosses lacunes dans ce domaine. J'ai donc recruté un type qui avait l'air de s'y connaître.

— Mais qui n'est en fait qu'un gros balourd qui encaisse plutôt bien, compléta Crystal. Mais si tu le savais, tu aurais pu simplement le virer.

La gardienne et ses deux compagnons étaient installés sur des fauteuils très confortables de l'autre côté de l'imposant meuble de bois. Ils étaient légèrement en contre bas, ce qui donnait à Célina, déjà majestueuse naturellement, un air de reine inaccessible.

— Le problème est qu'il est populaire auprès des autres professeurs. Et comme personne ne s'y connait plus que moi parmi eux, ils n'auraient pas apprécié. J'en ai parlé à un des profs qui m'a traité de folle. Le fait que tu l'humilies en public me rend donc vraiment service.

— Et tu ne pouvais pas tout simplement me le dire comme ça. J'aurais pu être bien plus méchante avec lui.

— Ce que tu as fait était parfait, crois-moi. Je n'en voulais pas plus.

— Par hasard, attaqua Slix pour changer de sujet, vous n'auriez pas avancé sur notre sujet principal ?

— Les Frenniqs, tu veux dire ? Non. Ascual vient tout juste de commencer ses recherches et nous sommes dans Shanak. Les Frenniqs ne sont pas connus ici. Les mages le sont à peine alors qu'ils sont beaucoup plus nombreux dans les autres mondes. Je vous dirais dès que nous aurons la moindre information de toute façon. Profitez de votre séjour. Vous pourriez même animer un ou deux cours, si vous voulez. Je vous l'ai déjà dit, votre expérience serait un excellent sujet durant le cours théorique de n'importe lequel de mes enseignants.

— Je vais plutôt aller m'entraîner, répondit distraitement Crystal en se levant.

Yuna lui emboîta immédiatement le pas et Slix resta seul avec Célina. Il demeura un instant les yeux dans le vide, en regardant dans la direction de la prêtresse. Finalement, c'est elle qui brisa le silence.

— Ça ne va pas mieux vous deux ? demanda-t-elle sur le ton de la confidence.

Elle se leva de son large fauteuil et fit le tour du bureau pour venir s'assoir plus près de lui. Slix, qui avait gardé un air relativement détaché jusqu'à maintenant, laissa une vague de tristesse affecter son expression. Non. Ça n'allait pas mieux entre eux. C'était un euphémisme.

— Il y a des hauts et des bas, éluda-t-il malgré tout.

— Et quelque chose me dit que vous n'êtes pas dans une période de haut, n'est-ce pas ?

Slix eu un vague sourire. La relation du sorcier avec la gardienne avait toujours beaucoup intéressé Célina. Elle avait d'ailleurs prédit leur rupture à l'homme renard. Elle l'avait rêvée. Depuis, elle avait également prédit qu'il finirait par former de nouveau un couple. Cependant, cette dernière affirmation n'était basée que sur une conviction personnelle qu'aucun rêve n'était venu confirmer. Slix détailla certaines scènes de leur vie quotidienne, avant l'apparition de Yuna.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !