20 -

783 84 11

14 Février 2004, 15h32...
LOTUS Corp. Head Quarters, Océan Pacifique...

Malgré l'interview du président des États-Unis, diffusée en direct sur NBC puis, rediffusée sur des milliers de chaînes télévisées de par le monde, l'affaire de la LOTUS était loin d'être terminée. Après les journaux d'information classiques, ce fut au tour des tabloïdes de tout bord de se jeter à l'eau. Leur parution moins fréquente les obligeait à ce retard. Et si, des journalistes comme Dwain Strawinz ne faisaient qu'attirer l'attention de l'opinion publique sur un possible complot, d'autres en revanche n'émettaient aucun doute quant à l'existence de la société secrète. Ainsi, Kevin Cartidge, journaliste chez UFO-magazine, faisait la une de son édition du mois avec une photo aérienne du quartier général de la LOTUS.

— Je croyais cette histoire réglée ? commença John Ducrane à l'intention des sœurs Parker.

— Cette histoire est loin d'être finie, répondit froidement l'aînée, responsable des affaires extérieures. Mais les plus gros journaux ont cessé de parler de nous, ce qui veut dire que ce scandale est sur le déclin. Les magazines de secondes zones ne font que ressasser des histoires déjà digérées.

— Cette photo du QG ne me semble pas vraiment digérée, personnellement, renchérit-il jetant le magazine en question sur son bureau en direction de ses deux responsables de service.

— En fait, la publication de cette photo date de cette semaine, avoua Gabrielle Parker. Mais la photo elle-même a plus de deux ans. On peut s'en rendre compte facilement en regardant ce hangar que nous avons détruit depuis. Même si l'article en lui-même contient pas mal de véritables informations au sujet de notre îlot, il n'a aucune preuve à part cette photo. Nous ferons paraître un article démontrant que c'est un montage et l'équilibre sera rétabli.

— Bien, se satisfit le patron de l'organisation. Peu importe, pour l'instant notre problème est ailleurs, n'est-ce pas ? Combien de pays ont suspendu leurs relations avec nous ?

— Neuf, répondit immédiatement Gabrilelle. L'Australie en tête, l'Allemagne, la Grêce, l'Italie, la Norvège, et quelques petits états sans grande importance en Europe. La France et l'Angleterre s'inquiètent, le Canada nous soutient, mais je l'ai senti plutôt tendu au téléphone. Quant aux autres pays, soit ils ne se sont pas prononcés, soit ils s'en contre fichent, évidemment, ils ont leurs guerres à mener.

— Arrangez-vous pour récupérer un max de monde, c'est à ça que vous servez non ? Et Venus ?

— Aucune nouvelle monsieur, sursauta Rafëlle Parker. Nos équipes sont en alerte maximale, mais on ne la trouve nulle part. On suppose qu'elle a sauté de l'avion en route mais impossible de savoir où, du coup elle va être difficile à retrouver.

— Je me fous que ça soit difficile ! Trouvez-là !

15 Février 2004, 07h21...
Liepaja, Lettonie...

Nemesis et quelques sang-purs s'étaient réunis sur la plage pour le retour de Venus. L'équipe d'intervention était là au grand complet ainsi que Julius et Lörnst.

— On dirait que ton plan fonctionne pas mal jeune fille, félicita le Viking.

— Ouais, pour l'instant ça se présente bien, confirma-t-elle un petit sourire empreint de fierté accroché au visage.

— Je dois bien avouer que ces résultats sont bien au-delà de mes espérances, reprit Nemesis. La LOTUS vit probablement ses derniers instants.

— Ne crions pas victoire, calma Venus. La LOTUS n'est pas une simple armée, je vous le répète. Elle peut vivre et très bien sans Kevin Albin. L'intervention du Président va également beaucoup peser dans la balance. Aujourd'hui, nous parlons encore beaucoup de la LOTUS, mais il existe deux clans. Ceux qui y croient et ceux qui ne voient là qu'un coup médiatique comme l'a dit le Président. La LOTUS est pleine de ressources, ne l'oublions pas. Ce sont des experts dans tous les domaines qui sont à la tête de cette boîte, ils vont trouver un moyen de sortir la tête de l'eau, ce n'est qu'une question de temps.

Sang-purs (Chronicles 4)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !