Partie 13: c'est toi ma Vie

24.1K 952 63


Il descenda de la chambre,  ce qu'il lui avait dit m'avais touché.  J'avais l'impression de ne pensais qu'à moi, d'être égoïste en refusant de me marier, j'étais vraiment pas bien. J'étais pensif, ce qu'il avait confié à son frère avait l'effet d'une bombe, tout était remis en question. 

Nayem: qu'est ce que tu as? 

Moi: moi ? Rien du tout

Lui: je commence à te connaître maintenant dis moi

Moi: rien je veux pas en parler

Lui: d'accord. 

J'étais vraiment pas bien je ne savais pas quoi faire. Je l'aimais de tout mon coeur sa j'en étais sur mais il y avait quelque chose qui me bloquer .. 

Aymen: c'est bon on mange

Nayem: oui je tes pris norvégienne parce que je sais que tu kiff le saumon 

Moi: hMmm merci 

- J'étais silencieuse et eux parler en tre eux. Je me sentais vraiment mal comme si j'avais un poids sur mes épaule. 

Aymen: ça va pas Nahel ?

Moi: si si j'ai juste un début de migraine. 

Aymen: ah ya des cachets si tu veux

Moi: non ça va sa va passer 

Nayem: tu veux monter te reposer ?

Moi: non je vais rentrer chez moi et dormir un peu en plus je dois récupérer mes neveux .... 😑

Nayem: ok je vais t'accompagner

Moi: noon c'est bon profite de ton frère Je peux rentrer seul

Nayem: non je te raccompagne en plus ta pas ta voiture

Moi: ok C'est bon

Je dis au revoir à Aymen espérant le revoir très bientôt. On entra dans la voiture et fit le chemin en silence.  Je sais qu'il s'inquiéter pour moi mais je pouvais pas faire semblant que tout allait.



Arrivé en bas de chez moi, je pris mes affaires.  Le remercia Et lui dit que je l'appellerai sûrement ce soir.









Je rentrais à la case, il n'y avait personne tant mieux j'avais vraiment besoin de me retrouver seule. J'avais envie de pleurer et c'est d'ailleurs ce que je fis pendant une bonne heure. Mon téléphone sonna c'était Sael

Moi:oui

Sael: ouais laisse tomber pour les petits ils vont aller chez la mère de leur mère donc viens pas

Moi: ok 

Tant mieujx, je me mis en pyjama et plongea dans mon lit. Je continu de pleurer des litres d'eau pendant plusieurs heures quand je senti des bras m'enlasser. C'était celia

Elle: qu'est ce qui ne va pas ?

Je ne lui répond pas et la serra encore plus fort. J'étais perdu je ne savais pas quoi faire et sa me rendait folle.

Celia: chuuut dit moi 

Moi: je suis perdu Celia .... je lui explique la situation,  mes sentiments,  mes appréhension et la conversation qu'il avait eu avec son frère.

Chronique de Nahel : Je suis la Belle, il est ma bêteLisez cette histoire GRATUITEMENT !