/13\

448 51 4

Lorsque le trio se matérialisa, il faisait nuit. Crystal et Yuna étaient sur Jensy, et Slix, à pieds, sur la gauche de la bête.

— Où sommes-nous ? demanda la Frenniq, sans aucune trace d'agressivité, pour une fois.

Elle observait partout autour d'elle et ses yeux bleus semblaient luire littéralement dans les ténèbres. La forêt, dans laquelle ils avaient repris consistance, était épaisse et dense. Les différents sons, provenant de toutes les directions ne laissaient aucun doute : cette jungle grouillait de vie. À quelques dizaines de mètres en avant, les restes d'une construction imposante juraient avec le décor. Il y avait eu une vie civilisée ici, des siècles plus tôt.

— Nous sommes chez moi, répliqua doucement Crystal. C'est d'ici que je viens. Le monde Shanak, la Terre. Ici, c'est Paris. Mais il n'en reste rien.

Yuna eut une grimace que personne ne remarqua dans le noir. Comment la jeune femme qui avait massacré son village pouvait-elle venir d'ici ? La végétation et la vie sauvage semblaient les seules choses vivantes des environs.

— Vous venez de cette forêt ? risqua-t-elle.

— Non, sourit la gardienne. C'était une belle ville à mon époque, ajouta-t-elle avec nostalgie. C'était il y a bien longtemps.

— Tu me fais déprimer à chaque fois que tu me traines ici, intervint Slix en effectuant une légère ronde pour vérifier qu'aucun animal ne les prenait pour cible. C'est morbide...

— Je sais. Mais j'aime bien venir ici, tu le sais. Ça me fait du bien.

Crystal descendit de sa monture et, à l'aide d'une incantation, fit apparaître une petite cabane sur pilotis. Le plancher se trouvait à environ un mètre du sol et occupait un large espace, tournant autour des arbres pour ne pas altérer le paysage.

— Nous allons passer quelques heures ici, le temps de se reposer. S'il fait nuit ici, il doit faire jour à l'école. Mais comme nous ignorons l'heure, on attendra le lever du soleil. Descend.

Yuna s'exécuta et sauta à bas du chedre, souplement. Crystal remarqua que quelque chose avait changé dans le regard étincelant de la petite fille. Elle ignorait quoi, en revanche. Aussitôt libéré, Jensy s'éloigna. La gardienne l'autorisa à chasser sa nourriture, il trouverait largement de quoi se rassasier dans cet espace sauvage. Crystal vola jusque sur le petit balcon, devant la cabane. Il n'y avait aucun escalier pour y accéder et la Frenniq, tout comme Slix, dut escalader. À l'intérieur, si ce n'était des immenses troncs qui traversaient la maisonnette, tout semblait parfaitement moderne. Il y avait trois espaces bien distincts, même si aucune porte ne les séparait les uns des autres. Chacun possédait un lit qui semblait confortable.

Sans un mot supplémentaire, Crystal fit dégringoler une pluie d'étincelles sur elle-même et se retrouva habillée d'une sorte de jogging. Elle alla s'installer sur le premier lit, le plus proche, sous une fenêtre qui lui permettait de regarder les étoiles, grâce à une percée dans la canopée.

— J'ignore combien de temps nous avons, lança Slix à la petite. Tu devrais te reposer. Moi, j'y vais aussi. Si tu pouvais ne pas en profiter pour essayer de me tuer, ça me ferait plaisir.

Il ponctua sa phrase d'un clin d'œil afin de paraître décontracté. Mais en réalité, il craignait réellement pour sa vie. L'homme renard prit ensuite la direction d'un autre lit, à quelques pas de là, et décida de s'y allonger tel qu'il était. Yuna hésita un instant. Elle aurait pu tenter de s'enfuir, pensa-t-elle. Cependant, elle ignorait totalement où elle était. Shanak, semblait-il. Encore un autre univers. Elle le connaissait de nom, mais n'y avait jamais mis les pieds, jusqu'à ce jour. Si elle fuyait, avait-elle la moindre chance de survivre ? Par ailleurs, Crystal avait tenu sa parole : elle avait pris soin d'elle. La fillette s'approcha du lit de la gardienne et se planta devant. Crystal avait les yeux fermés, mais dut sentir sa présence car elle lui adressa immédiatement la parole.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !