Partie 10: Tes ma. Femme

17.1K 727 25


Il s'empara de mes lèvres ...........ENFIIIIN 😍😍.

Lee baiser se faisait de plus en plus chaud et langoureux. Je sentais tout l'amour qu'il avait à mon égard dans ce baiser. Quand on cessa enfin de s'embrasser j'étais toute gêné mais ravi de se baiser.  Je le regarda dans les yeux et les vit briller

Moi: tes yeux brillent

Nayem: je sais mais il en avait envie lui aussi

Moi: hmm

Nayem: il t'a aimait en premier

Moi: oui mais c'est un loup alors tu comprendra que je sois un peu retissente

Nayem: il fait parti de moi

Moi: et j'aime tout de toi mais pour l'instant je ne préfère pas avoir à faire à lui tu vois. Je préfère qu'on apprenne à se connaître et après on pourra en rediscuter.  

Nayem: tu viens de dire que tu m'aimes ?

Moi: non je ne crois pas 

Nayem: si j'en suis sur.

Moi: hmm et je baissa la tête,  je l'avais dit mais je n'avais pas fait attention alors maintenant j'étais mal à l'aise

Nayem: je t'aime aussi dit il en remontant ma tête. 

Je lui sourit et me blotti dans ses bras. Je ne savais si ce bonheur allait duré ou même si demain je voudrais toujours de lui alors je voulais en profiter au maximum. 

On s'endormit dans cette position,  moi sur son torse et lui qui m'entourait de ses bras. 








Le lendemain je me reveillait toujours dans la même position,  cette nuit fut l'une des plus belle de ma vie. J'avais dormi comme un bébé. Nayem était toujours en train de dormir, ma tête sur son torse j'avais une vue imprenable sur ses abdos. Je m'amusais à faire le contour de celles ci avec mon doigt. C'est qu'il était très tracé. Je me redressait pour l'admirais, sa bouche était rose, son nez parfaitement dessiné, ses yeux tirés. Sa peau matte, ses gros bras. Et puis sans faire exprès je posa mes yeux sur son entre jambe, on pouvait voir quelle était très ... hm comment dire sans que sa fasse vulgaire .. Grosse ? Bref 

Je décidais  de sortir du lit pour préparer le petit déjeuné. J'avais envie de gaufres alors je sorti tout le nécessaire.  Il avait une tone d'ustensiles mais qui était toujours dans leur boîte d'emballage. Sa me rappelé mon frère Djibril, c'était pareil il avait acheter de quoi préparer à manger mais se retrouver chez moi pour chaque repas. Je prépara à manger et mis la table. L'odeur avait du le réveiller parce qu'il descendit des escaliers.


Nayem: hmmm c'est toi qui a fait tout ça

Moi: non c'est toi ..

Nayem: hilarant

Moi: ça va assied toi et vient prendre ton petit déjeuner

Nayem: c'est vrai qu'une femme à la maison c'est très agréable

Moi: une femme vraiment ? N'importe quelle femme ? Tes sur de toi ? 

Nayem: oh ça va ta compris ce que je voulais dire. 

Chronique de Nahel : Je suis la Belle, il est ma bêteLisez cette histoire GRATUITEMENT !