Partie 9:

19.8K 1.1K 12


Dans la peau de Nayem



Depuis que j'avais appris que Nahel avait été menacé, je ne pouvais penser à autre chose que sa protection. C'était de ma faute et je devais corriger sa. Alors je passais mes journée à la suivre comme sa propre ombre. Partout ou elle allait j'y était.  J'avais boycott tout autre activité, seul sa sécurité m'importais.


Aujourd'hui comme depuis 1 mois, je la suivait à la trace. Elle rejoint des copines ce soir pour un dîner. Je la regardais sortir de sa voiture, marcher, rigoler. .. elle était simplement divine. JJ'arrivais que difficilement de ne pas m'approcher d'elle,  mais je me devais de respecter sa décision.  Mais quel décision de merde qu'elle avait prise.








Dans la peau de Nahel



Ce soir j'ai dîner avec des copines dont Bénédicte. C'était une super soirée entre filles qui tombait à pique car j'avais vraiment besoin de me changee les idées . 

Je me rendais à ma voiture qui était garée au parking du restaurant. 

Bénédicte: on te raccompagne un peu?  

Noon c'est bon je suis en voiture tqt

Bénédicte: ok bh on attend avec toi

Mais non ça va aller j'ai juste à trouver mes clefs, tient regardd elles sont la. Allez y

Béné: tes sur

Oui je t'appelle quand je serais arrivé sa te va comme ça? 

Béné: on fait ça alors. Fait attention dit elle en partant

Sacré Bénédicte,  toujours a nous materner. Bon j'entrais Dans ma voiture quand

C'est qu'il a très bon goût ce loup 

- A l'entente de cette phrase, je me figea. Je l'avais reconnu, c'était la même voix qu'au téléphone.  J'étais sur, c'était lui qui m'avait menacé.  A ce moment la j'avais horriblement peur, je savais que ce qui allait suivre ne serais pas très bon pour moi. 

Je suis dos à lui mais je savais qu'il était proche de moi je le sentais

Moi: je je ne vois pas de quoi vous parlez dis je en tremblant comme une feuille

Tes pas très convaincante,  tu sais que tu es difficile à attraper. Mais enfin je vais pouvoir te tuee et aneantir cette lignée de loup affamés

Moi: ils ne sont pas des loups affamé, ils sont la pour nous protéger des gens de votre espèces

-il m'attrapa par les cheveux et commença à renifler mon coup, il me caresser avec son couteau. Au fond je pleurais, mais j'étais tellement effrayé qu'aucune larme ne sortait, j'étais tétanisée. Je priais pour que Nayem débarque , je suis bizarre je sais, je ne sais pas ce que je veux je sais mais j'avais besoin de lui. Il était le seul à pouvoir me sauver

......: dommage que tu lui sois destiné. Quel gachis. Tu es d'une beauté, resplendissante.  J'ignorais que les Ulfarks avaient d'aussi bon gout .... quoi que 

Chronique de Nahel : Je suis la Belle, il est ma bêteLisez cette histoire GRATUITEMENT !