Il y eut encore un silence et le regard de la Frenniq passa de Crystal à Slix à plusieurs reprises. La gardienne redescendit sur la terre ferme avant de reprendre la parole.

— Je fais quoi de toi, maintenant ? Je peux te lâcher, tu crois ? Ou tu vas encore tenter un truc stupide ?

La bouche de Yuna fut soudainement libre et elle fit quelques mouvements de mâchoires comme pour se détendre les muscles.

— Je vais être sage, fit-elle ensuite d'une petite voix.

— J'espère que tu es consciente que tu viens de rater ta seule chance de le prendre par surprise ? Maintenant, il sera tout le temps sur ses gardes. Si tu tentes un nouveau truc contre lui, il répliquera et je n'aurais pas le temps de sauver tes fesses de Frenniqs. On est bien claires toutes les deux ?

Slix pouffa derrière elle et elle le fusilla du regard avant de dévisager Yuna dans l'attente d'une réponse.

— Est-ce qu'on est claires ? répéta-t-elle.

Yuna acquiesça doucement et, aussitôt, l'emprise de Crystal disparut et la fillette tomba au sol. Malgré la faible hauteur, la surprise la fit tomber à genou et elle se retrouva à quatre pattes. Elle luttait pour ne pas pleurer tout autant que pour ne pas se jeter sur cette humaine qui se prenait pour son maître.

Crystal n'ajouta pas un mot et quitta la petite maison, entraînant Slix avec elle. L'homme renard fut visiblement surpris par la tournure des événements et ne se priva pas de réagir.

— Attends, c'est tout ? La gamine a tenté de me tuer et elle récolte un sermon ? T'es pas vraiment en train de me dire que tu vas en rester là ?

— Je ne t'ai même pas adressé la parole, en fait, corrigea Crystal avec un demi sourire. Mais je ne vais pas la tuer, c'est toujours une petite fille. Tu ne la tueras pas non plus. Malgré tes beaux discours, tu n'es pas un assassin.

— Je pourrais bien lui péter un ou deux membres quand même. Elle a tenté de me tuer ! s'écria-t-il.

— Oui, Sly, je sais ! Et tant que tu auras ce genre de discours, elle aura envie de recommencer. Laisse-lui un peu de temps, s'il te plait, ajouta-t-elle en reprenant son calme. Avec un peu de chance, elle aura disparu demain matin. Après tout, elle n'est pas prisonnière. Il n'y a plus rien qui la retient dans le village.

— Je ne comprends pas ta logique. Si elle s'en va, dans une semaine maximum, elle est morte. Autant qu'on aille tout de suite chez Célina et qu'on la laisse là.

— Je ne veux pas l'abandonner. Je ne laisserais pas une gamine à une mort certaine, point. Si elle se barre, je lui courrais après, rêves pas. J'essaierai, je ferais tout ce que je peux pour la garder en vie.

— Mais, c'est une Frenniq !

— Non... C'est une gosse.

Crystal avait presque chuchoté en prononçant cette dernière phrase. Slix constata que Crystal était d'un calme sans précédent. Lui était particulièrement énervé, mais Crystal semblait gérer la situation avec un total détachement. Pourtant, paradoxalement, il la sentait particulièrement concernée et impliquée quant à l'avenir de cette Frenniq miniature. C'était à n'y rien comprendre. La discussion se termina cependant sur ces mots et chacun regagna une maison différente pour finir la nuit. Slix eut évidemment grand mal à trouver le sommeil. Chaque son résonnait comme une alarme lui indiquant que la petite était de retour pour reprendre où elle en était lorsque Crystal était intervenue. Pourtant, Yuna ne se montra pas du reste de la nuit.

L'homme renard quitta son abri au lever du jour, aussi fatigué que s'il n'avait pas dormi. Crystal était déjà debout depuis quelques minutes et s'adonnait à ses exercices du matin. Elle apprit à son compagnon que la fillette était toujours là. Elle dormait dans son baraquement, quelques minutes plus tôt. Constatant l'état de fatigue de son compagnon, l'humaine se passa de lui proposer de la rejoindre dans son entraînement. Elle partit donc au petit trot, avec son chedre, pour son footing. Slix profita du calme relatif de cette matinée pour tenter de s'endormir et terminer sa nuit agitée. Il s'allongea dans une autre petite maison, pensant ainsi brouiller les pistes si la fillette se levait avec l'idée de terminer son œuvre de la veille.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !