/11\

461 56 12

Slix se réveilla en sursaut en plein milieu de la nuit. Il étouffait ! Impossible d'inspirer ni de souffler. Impossible de crier, évidemment. Il se contorsionna en tous sens, dans le noir, à la recherche d'un point d'appui quelconque pour se redresser et se débarrasser de cet ennemi qui s'en prenait à lui dans son sommeil. Après une bonne dizaine de secondes, alors que la panique s'emparait de lui, il eut l'idée de faire appel à la magie et envoya une bulle incantatoire vers le ciel. La lueur bleutée éclaira la maison où il se trouvait, seul, avant de percuter et faire exploser le toit. Des débris lui tombèrent dessus et il crut sa dernière heure arrivée lorsque, du coin de l'œil, il aperçut Yuna, sur le pas de la porte.

C'était elle qui était en train de l'exécuter ! Elle l'avait pris par surprise, dans son sommeil. Il aurait dû la tuer, sans la moindre hésitation, lorsqu'il en avait eu l'occasion. Maintenant, il suffoquait et n'avait pas même assez de force pour se redresser après être retombé sur son lit. C'est alors qu'une gerbe de flammes vint s'écraser aux pieds de la fillette. L'effet fut immédiat et la pression sur la trachée de Slix s'évanouit comme elle était venue. L'air s'engouffra avec force dans ses poumons qui s'enflammèrent à ce contact trop longtemps réclamé. L'homme renard toussa à de nombreuses reprises. Une toux douloureuse et à la limite du supportable, mais tellement agréable à ressentir. Il pouvait de nouveau respirer. Par intermittence et sans aucun confort, mais la mort n'était plus une fatalité. D'un rapide coup d'œil, il constata que Crystal avait remplacé Yuna dans l'encadrement de la porte absente.

— Ça va aller ? demanda-t-elle calmement.

Trop occupé à reprendre péniblement son souffle, il se contenta d'acquiescer de la tête. Crystal fit apparaître un verre d'eau qu'elle déposa au pied du lit, entre deux poutres du toit effondré. Elle s'éloigna ensuite, à la recherche de la fillette. Yuna était retournée dans son baraquement, comme si elle avait simplement été prise en flagrant délit de vol de nourriture dans le frigo. Pourtant, c'était bien plus grave et la gardienne devait marquer le coup.

— Laissez-moi tranquille ! hurla la fillette en envoya une onde de choc invisible vers Crystal.

Contrairement à leur première rencontre, la jeune femme était sur ses gardes et l'attaque n'eut aucun effet. En revanche, Yuna fut décollée de son lit et s'envola à la verticale sans son consentement. La gardienne la positionna, bras et mains écartés, face à elle, en tirant sur chacun des membres, suffisamment pour que cela lui fasse mal. Elle ne voulait cependant pas la démembrer. Juste lui rappeler qui était la plus puissante des deux.

— Tu te calmes, maintenant, fit la gardienne sur un ton parfaitement maîtrisé.

La Frenniq était totalement paniquée et tentait de se débattre sans pour autant parvenir à bouger autre chose que les yeux. Crystal la rapprocha, tout en la maintenant à une certaine hauteur. Pour ajouter un peu au surréalisme de la scène, la gardienne s'éleva dans les airs et aligna leurs deux regards.

— Je te pensais plus maligne que ça, lança-t-elle toujours sereine. En imaginant que tu aies pu le tuer. Ça t'aurait apporté quoi ? Dans le meilleur des cas, je t'aurais tuée illico, en représailles. Et je te rappelle que, selon toi, je suis un monstre, j'aurais donc largement pu te torturer pendant des jours pour ça. Sachant que je t'ai dit ne pas te vouloir de mal, c'était un coup extrêmement risqué. En plus, c'est moi la gardienne, pas lui. Sa mort ne t'aurait rien apporté.

Slix apparut à ce moment dans l'encadrement de la porte et les yeux bleus de Yuna se braquèrent sur lui. Il semblait parfaitement remis, mais se frottait la nuque d'une main.

— Je t'avais dit qu'il fallait se débarrasser d'elle, lança-t-il d'un ton glacial.

— Tu vois ? fit Crystal à l'intention de la jeune fille. Maintenant, il en a après toi. Tu as complètement foiré ton coup.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !