Débat présidentiel

28.5K 1.6K 256
                                                  

Il était près de deux heures du matin, les cloches de Greyhall avaient au loin battu le passage quelques minutes auparavant. La majeure partie du château était silencieuse, plongée dans la nuit. Pourtant, il y avait une certaine agitation dans l'un des salons du bâtiment Rennaissance. Bien confortablement assis sur les divers sièges, Zelyan, Ysun et Zeus discutaient devant un large téléviseur fixé au mur tout en grignotant et buvant. Ils avaient tout du groupe d'amis qui passait un bon moment devant un match quelconque et c'est effectivement ce qu'ils attendaient, en quelque sorte.

Ereyne fut surprise lorsqu'elle pénétra elle aussi dans la pièce, aussi éveillée que les mâles. Elle ne fut pas étonnée d'y voir Ysun, elle le savait aussi attentif qu'elle à ce qu'ils allaient regarder, en revanche la présence de Zelyan et surtout de Zeus l'étonna.

— Que faites vous ici ?

La demande n'avait rien de méchant mais reflétait une surprise certaine. Zeus confessa qu'il avait entendu parler de cette soirée et s'était laissé convaincre par la présence de vin d'espagnol.

— Dyonysos est tellement sélectif sur l'origine de nos breuvages, et tellement difficile. S'il n'a pas suivi lui-même l'humain sur trois générations il n'en veut pas.

Ereyne se fraya un chemin entre les jambes allongées et vint s'asseoir à côté de son compagnon qui mit un bras par dessus ses épaules et lui proposa le contenu d'un grand saladier. Elle en sortit un petit morceau de viande recouvert de chapelure et mordit délicatement dedans. Un bon petit goût de volaille plongée dans la friture, légèrement relevée avec un peu de piment mais adouci avec ce qui ressemblait à du sucre roux.

— Hum, pas mal, pintade non ?

— Phalanges de canadiens panées, piment rouge et sirop d'érable, j'adore. Répondit son compagnon.

Ereyne recracha aussitôt le morceau qu'elle avait en bouche sur le tapis dans un mouvement tout sauf élégant. Zeus eut la délicatesse de détourner le regard, Ysun sourit et Zelyan s'esclaffa sans retenue.

— Je t'avais dit que tu t'y ferais ! C'est bon non ? Avoue que tu as aimé et que ton dégoût n'est que psychologique.

— Tu aurais pu me le dire !

— C'eut été moins drôle ma douce.

Ereyne ne partageait pas son sens de l'humour et ordonna qu'on lui amène à boire, il n'y avait que du sang sur la table.

— Qu'est-ce que tu fais ici ? Depuis quand es-tu passionné par les débats présidentiels humains ?

— Depuis qu'ils vont parler de moi. J'ai envie de connaître leurs plans en ce qui nous concerne, qui sait je vais peut-être avoir envie de les épargner.

L'immortelle secoua la tête alors que son compagnon riait à cette perspective dont la probabilité était proche du néant. Un valet, grand sauveur d'Ereyne, apporta une carafe d'eau et quelques biscuits garantis sans viande humaine à l'immortelle qui lui en fut grandement reconnaissante et s'empressa de dissimuler ce goût révulsant qui lui chatouillait les papilles. Barrière psychologique ou pas, elle se refusait à devenir cannibale.

Le programme qu'ils attendaient tous au beau milieu de la nuit débuta enfin pour les immortels qui l'accueillirent avec des soupirs de contentement, enfin. Il s'agissait du dernier débat entre le candidat démocrate et la candidate républicaine. Le dernier président avait brusquement quitté son poste deux mois auparavant et le vice-président avait annoncé ne faire qu'un peu d'intérim. La pression était assez difficile à supporter, surtout lorsque la classe politicienne vous accusait d'être un vampire et menaçait de vous noyer dans de l'eau bénite. Élections américaines donc. Si les démocrates, au pouvoir jusque là, avaient quelques difficultés à afficher une position claire, la candidate républicaine, une sénatrice ultra croyante/pratiquante menait un cheval de bataille des plus limpides : anéantir les immortels qu'elle considérait comme des créatures du Diable, si elle savait, à traquer et abattre.

Immortels I : Déluge [Edité][Version intégrale Wattpad]Là où vivent les histoires. Découvrez maintenant