11 -

1K 92 16


14 Janvier 2004, 12h36
Nord du mont Tsast Uul, Altaï Mongole, Mongolie...

La Mongolie.
Pays où le temps semblait s'être arrêté depuis de nombreuses décennies. Magnifique pour certains, pour d'autres un pays où survivre paraîssait plus important que vivre. Ceux-là ne connaissent pas la Mongolie, répondait alors Kaïl calmement. Venus avait souri la première fois que le sang-pur lui avait fait cette description. Puis elle s'était rendue chez son partenaire, en vacances comme elle le soulignait.

Le décor était époustouflant. Des espaces vierges à perte de vue. Des steppes herbeuses à n'en plus finir. Le calme, la sérénité et des habitants extraordinaires. Le climat qui régnait sur place était bien trop rude, à son avis, pour de simples humains, il y avait presque cent degrés d'écart entre la plus haute et la plus basse température, lui avait appris son partenaire sang-pur. Kaïl avait choisi de s'installer dans les hautes plaines de l'ouest de la Mongolie, en plein cœur de l'Altaï, à moins de cent kilomètres d'Olgii. Sa yourte blanche se fondait parfaitement dans le décor. Le petit village était installé à plus de trois mille mètres de hauteur et bougeait régulièrement. Venus avait beaucoup de mal à comprendre comment on pouvait s'absenter pour retrouver sa maison à parfois plus de quatre-vingt kilomètres de distance. Le terrain était très difficilement praticable et il fallait systématiquement se déplacer à pieds ou en yak.

Aujourd'hui, Kaïl et Venus n'étaient pas seuls dans la maison ronde. Katy et Deven étaient là, ainsi que Nemesis, Lörnst, Julius et Keira. Keira était également un sang-pur. Son origine était inconnue de Venus. Ce qu'elle pouvait cependant deviner aisément était qu'elle venait d'Afrique. Sa peau sombre ne laissait aucun doute là-dessus. Cette femme, d'une grande classe, partageait avec Nemesis une sensualité froide. Il n'était pas un endroit où elle passait sans faire tourner les têtes des hommes. Même ici, en plein cœur de nulle part, elle portait un tailleur de grand couturier, probablement taillé sur mesures. Elle n'avait rien de ces femmes du monde qui ont peur de se casser un ongle au moindre mouvement, évidemment, mais sa garde-robe aurait pu faire pâlir de jalousie n'importe quelle princesse. Ses yeux bleu-violacé interrogeaient silencieusement le jeune sang-pur alors que Kaïl refermait exceptionnellement la porte de sa yourte. Les vampires étaient répartis sur les deux canapés, confectionnés par les villageois, et Kaïl resta devant la porte, comme un vigile.

— Elle est très forte, commença Venus répondant ainsi à la question que tout le monde se posait.

— Peut-on réellement la considérer comme une menace ? demanda alors Keira ôtant son couvre-chef de sur son crâne lisse.

— Sans aucun doute. Elle est rapide et résistante, plus encore qu'un choisi récent, ça me paraît évident. Par contre, je ne sais pas si c'est l'effet du virus ou si ça vient d'elle.

— Que veux-tu dire par-là ? demanda Lörnst.

— Je ne suis pas sûre. Disons que même les choisis ne sont pas tous de force égale à leur éveil. De même pour les humains, d'ailleurs. Si cette femme était déjà exceptionnelle avant d'être transformée en monstre, alors ça veut dire que tous les soldats de la LOTUS ne seront pas forcément aussi forts qu'elle.

— Je vois, repris Nemesis. Il nous faudrait donc des informations sur ses capacités avant son intégration au sein de la LOTUS. C'est bien ce que tu sous-entends ?

— Ouaip !

— Mais tu dis qu'elle représente une sérieuse menace, continua Julius resserrant son nœud de soie autour de ses cheveux. Les vieux choisis sont-ils en danger réel ? Et nous ?

Venus prit le temps de la réflexion. Elle n'avait pas vaincu Samantha Kelleb. La créature avait fui, ce qui était tout à fait différent. Elle-même avait été blessée et il aurait été très aléatoire de faire un pronostic sur l'issue du combat. Cependant, Venus savait qu'elle était sûrement la plus faible des vampires présents ce jour-là. Elle se sentait, en revanche, supérieure à n'importe lequel des choisis, même les plus vieux. Elle avait vaincu Cassius, après tout. Si elle avait reçu une aide des membres du conseil, elle savait néanmoins qu'elle l'aurait battu, quoi qu'il arrive.

Sang-purs (Chronicles 4)Lisez cette histoire GRATUITEMENT !