Epilogue.

3K 238 112

!!! A lire avec Hans Zimmer - Time (voir média) !!!

Trois mois plus tard...

Ma chambre est plongé dans le noir alors que je suis allongé sur mon lit à fixer le plafond en me demandant si un jour je vais réussir à m'endormir. Les nuits passent sans que je ne parvienne une seule fois à trouver le sommeil à cause de mes cauchemars qui ne font que hanter mon subconscient à chaque fois que je ferme les yeux. Les images réapparaissent me rappelant à quel point j'ai été une incapable ce jour là jusqu'à ce que je me réveille en sursaut avant de vérifier mon téléphone comme si l'espoir qu'il m'envoie un message était toujours présente. Pathétique. C'était putain de pathétique de prétendre que ceci allait se produire alors que je l'ai tuer de mes propres mains.

Ca n'a pas marcher.

La solution de Louis pour sauver Harry n'a pas fonctionné et je n'arrive toujours pas à y croire même après plusieurs mois. Maintenant je suis là, seule, face à pensées qui ne cessent de ressasser les événements de cette nuit là. Tout s'est passé si vite après que j'ai poignarder Harry pourtant je me souviens de chaque détail de ce qu'il s'est produit par la suite.

J'avais encore mes mains recouvertes de sang et ma vue brouillé par les larmes ravageant ensuite mon visage tandis qu'au même moment un des pères d'Harry m'a emmené avec lui. Ce n'était pas Billy mais l'autre dont je ne connaissais pas le prénom et dont je ne veux jamais à en avoir la connaissance. Il m'avait emmené à l'extérieure alors que je n'arrêtais pas de me débattre pour me libérer de sa poigne qui m'a laissé quelques marques qui n'ont pas encore totalement disparu. Je n'arrêtais pas de crier même après que nous soyons sortis en dehors de la ou nous nous trouvions. C'était la maison ou j'avais emménagé avec mes faux parents qui avait finit par exploser au moment ou nous étions à quelques mètres de celle-ci. Tout était en cendre, tout comme Harry devait l'être alors que je voyais toute ma vie brûler devant moi, moi y compris.

Louis avait appelé la police, ce qui m'a permit de ne pas finir prisonnière de la famille d'Harry, après avoir prit la fuite. Il avait totalement disparu des environs et j'étais comme une petite fille perdue au milieu de toutes ces personnes qui n'arrêtaient pas de crier ainsi que les alarmes des voitures de police et d'ambulance. Conor a été arrêté tout comme son père et la femme qui m'a servit de mère mais Billy manquait à l'appel, lui aussi avait disparu.

Depuis, j'ai perdu tout contact avec Louis en me demandant s'il savait que son meilleur ami était sans vie, mort, à tout jamais. Il doit être au courant parce que tout le monde l'est maintenant surtout depuis que notre histoire a été raconté à tout les journaux télévisés comme si c'était l'affaire de l'année à ne pas manquer.

Chaque jour, j'envoie un message à Harry en lui racontant mes journées même si la plupart du temps elles ne sont pas intéressantes et débordes d'ennuies et de chagrin totale. Je suis tellement pathétique en lui envoyant des messages mais qu'est ce que j'en ai a faire, il ne les lira jamais.

A cette pensée, mes yeux se remplissent de larme une énième fois comme à chaque fois que je me rappelle de nos discussions qui ne sont maintenant que des souvenirs. J'ai essayé d'effacer nos conversations pour ne plus jamais avoir à pensé à lui mais je n'y suis jamais arrivé parce que c'est les seuls moments de ma vie ou je me suis sentit vivante. Et si je supprime la seule chose qui me permet de me maintenant en vie, je ne pourrais plus jamais l'être à nouveau. Pas s'il n'est pas avec moi.

Parce que sans lui, je n'existe pas.

-Chérie, m'interpelle une voix me sortant de mes pensées.

Je tourne la tête puis remarque ma mère dans l'entrebâillement de la porte. Elle me toise du regard avant de rentrer dans ma chambre et de s'asseoir à côté de moi.

Mysterious NumberLisez cette histoire GRATUITEMENT !