Chapitre huit: Black out...

2.6K 209 43

Samantha.

Plus nous avançons dans l'éternel couloir noir, plus j'ai l'impression de m'approcher et de m'éloigner d'Harry en même temps. Cette sensation d'être si proche et à la fois si loin de lui commence à devenir insoutenable. J'en reviens presque à me demander si ce cercle vicieux dans lequel j'ai mis les deux pieds dedans va finir par cesser. C'est évident que tout ça se terminera aujourd'hui mais quand sera-t-il de l'avenir ? Sera-t-il avec moi pour le restant de mes jours ? Ou fera-t-il seulement partit de mes pensées ? La première proposition me parait être la plus évidente mais là encore je doute que ce soit possible.

Louis me guide depuis que nous nous sommes enfuis de la pièce en laissant le corps de Conor agoniser sur le sol alors que j'ai l'impression que nous tournons en rond depuis plusieurs minutes, tout se ressemble.

Je ne prête plus attention ou je marche lorsque mes pensées vagabondent sur mon ex petit-ami en qui j'avais une totale confiance. Je crois que mon obscession de me retrouver seule m'avait joué un tour m'empêchant de voir qui il était réellement: un monstre. Je n'arrive toujours pas à croire qu'il soit derrière tout ça mais je suppose que les apparences sont trompeuses. Je ne me suis jamais douté qu'il soit un future problème dans ma vie jusqu'à ce qu'un jour je le découvre avec plusieurs contusions sur son visage causé par Harry.

Au fond de moi, je jubile encore lorsque les images de son visage assaillit d'ecchymoses traversent mon esprit. Il le méritait et je ne pouvais pas blâmer Harry de lui avoir fait ça parce que je lui aurais probablement fait endurer la même chose.

-Putain, on est déjà passé ici, jure Louis me sortant de mes pensées.

Je pose mon regard sur lui puis remarque les traits de son visage se contracter durement alors qu'il essaie de réfléchir pour trouver une solution.

-Ok, tu vas m'attendre ici, d'accord, annonce-t-il en se tournant vers moi alors que je sens mon coeur battre à une vitesse affolante.

-Quoi ? Non ! Ne me laisse pas seule, le suppliais-je en m'accrochant à sa main fermement pour éviter qu'il ne me lâche.

-Je n'en ai pas pour longtemps et puis tu as une arme pour te défendre, me rappelle-t-il en plantant son regard dans le mien.

-Je ne saurais pas m'en servir, répliquais-je.

-Bien sûre que si tu y arriveras, m'assure-t-il.

Sa main finit par quitter la mienne tandis qu'il les place sur mes épaules tout en gardant notre contact visuel. Je sens mes épaules s'affaisser, épuisée de toute cette situation qui ne fait qu'empirer à longueur de temps. Plus les heures, les jours, les minutes, les secondes défilent plus je n'arrive plus à supporter cette impuissance que je ressens dans chaque partie de moi.

-Cache toi et attend moi. Surtout tu ne sors pas tant que je ne suis pas revenu te chercher, m'indique-t-il en ouvrant la porte d'un placard.

-Et si tu ne reviens pas, renchéris-je d'une voix tremblante.

-Alors enfuis toi le plus vite et loin possible que tu le pourras, déclare-t-il en refermant la porte sans me laisser le temps de lui répondre.

Je me sens nerveuse lorsque je découvre qu'il n'y a aucune lumière pour que je puisse y voir plus claire mais encore plus lorsque j'entend des bruits de pas passer juste à côté de là ou je me cache. Je sursaute au moment ou quelque chose tape sur la porte du placard tandis qu'un léger bruit s'échappe de mes lèvres. Mes mains sont moitent et mon estomac se retournent dans tout les sens me tordant de douleur. Je retiens ma respiration ayant peur d'être entendu alors que je place mes mains devant ma bouche pour retenir tout bruit qui pourrait en sortir.

Mysterious NumberLisez cette histoire GRATUITEMENT !