10 janvier 2016 - Interlude Gozieval

54 3 0
                                                  


Casquette. Bouteille d'eau. Chips. Portefeuille. Petite serviette éponge... Il manque quelque chose. Le regard de Cannelle balaye la chambre. Son stick pour selfies. 

Nouvel inventaire, mais il manque encore quelque chose.

- Tu n'as vraiment rien d'autre à te mettre ? demande sa mère avec un regard dédaigneux pour son débardeur et son bermuda denim délavé.

- C'est au cas où on va derrière le char.

- Mais même. Les gens vont se dire que tu es une sans famille.

- Personne ne va penser ça.

- Moi je l'aurais pensé. Et c'est ce que ta tante pensera quand vous irez chercher Séverine. Tu sais comment est la famille de ton père. Tu ne veux pas mettre quelque chose d'un peu plus... d'un peu moins...

- Ça ira. T'inquiète, promet Cannelle en lui faisant un bisou sur la joue. Et tu m'as fait penser à ce que j'ai oublié. Un t-shirt de rechange.

- Et c'est Yohan qui vous emmène, c'est ça ?

- Son père lui passe sa voiture.

- Je ne sais pas si c'est prudent de le laisser vous conduire.

- Ça fait trois mois qu'il a son permis.

- Justement.

- Mais t'inquiète pas. On ne va même pas entrer dans la ville. On va se garer loin. Tout se passera bien.

- Tu m'appelles si tu as le moindre problème.

- Mais oui, dit Cannelle avec un léger soupir.

Sans avoir l'air convaincu, sa mère repart à la cuisine où Cannelle l'entend préparer le déjeuner. Après une dernière inspection de son sac à dos, elle la rejoint.

- C'est un colombo au quoi ?

- Cabri. Et ne trempe pas ta main, la réprimande sa mère en lui tapant légèrement le bras.

- C'est pas ma main. C'est mon doigt.... Et ça manque un peu de sel.

Sa mère fait une moue dubitative mais rajoute une pincée de sel après avoir goûté avec une cuillère.

- La future Miss Carnaval n'est pas encore debout, constate Cannelle en prenant trois cannettes de Vaval au réfrigérateur pour les mettre dans son sac.

- Pendant que vous dormiez mam'zelle, la future Miss Carnaval est venue avec moi à la messe ce matin et elle est allée directement chez Samantha après pour faire des essayages de robe.

- C'est quand même dingue tout le mal qu'elle se donne pour ça.

- Si ça lui tient à cœur, dit sa mère en montant le son du poste radio posé sur la plus haute étagère du meuble où sont disposés des pots avec des épices et des fruits frais.

Cannelle ne trouve rien à répondre. Son débat interne pour déterminer la garniture de ses sandwichs cesse à la vue de sa mère dansant devant la cuisinière au son de la soca.

- Man' Fifi a encore le rythme, commente Cannelle.

- Qu'est-ce tu crois ? Moi aussi je pourrais aller débouler derrière un char ou aller dans vos sound system de je sais pas quoi.

- Tu devrais venir défiler avec nous Mercredi des Cendres.

- Pourquoi pas au Goziéval d'aujourd'hui ?

- Maman !

- Je plaisante ! J'ai bien compris. Vous serez entre jeunes, tu peux te débrouiller toute seule. Tu es grrrrande.

Sur un air de carnavalLà où vivent les histoires. Découvrez maintenant