/6\

446 57 12

Pendant les deux jours qui suivirent, la gardienne et son compagnon passèrent de longues heures à l'un des étages qui servaient de gymnase. Il y avait là de nombreux équipements pour garder la forme. Cela allait du parcours santé aux haltères, en passant par des stands de tirs à l'arc. On pouvait trouver également une sorte de grand tatami, sur lequel s'entraînaient de temps en temps certains élèves. Leur technique était quelque peu rudimentaire, selon Crystal, mais l'esprit était là. Cependant, les sportifs de tous poils arrêtèrent rapidement toute pratique lorsque les deux étrangers se mirent à exécuter leurs taos. Il y eut ensuite un véritable attroupement lorsqu'ils se mirent à échanger des coups. L'ampleur fut telle que des professeurs finirent par se montrer et contemplèrent, stupéfaits, le ballet que proposaient Slix et Crystal. Le lendemain, à la même heure, la salle fut bondée pour venir les observer. À la fin de cette seconde séance, Credol vint leur proposer de prendre en charge une nouvelle section combat.

— Avec des professeurs comme vous, le rêve de l'académie de former des mages pourrait enfin se réaliser.

Crystal éclata simplement de rire, prenant le maître des lieux au dépourvu.

— Je suis la gardienne de Khram. Je ne peux pas devenir un professeur. Ni ici ni ailleurs, en fait. Et puis, ce n'est pas parce que j'ai une bonne technique, que je suis un bon enseignant, ajouta-t-elle en reprenant son sérieux.

— Là-dessus, tu as tout à fait raison. C'est d'ailleurs cette lucidité qui me conforte dans l'idée que tu ne dois pas être un si mauvais professeur. Réfléchis à ma proposition. Je serais rapidement fixé sur tes capacités de sorcière, mais je suis persuadé que tu aurais rapidement une place parmi nos meilleurs enseignants, si tu décidais de confier le livre à quelqu'un d'autre.

— OK !

Slix et elle s'excusèrent et s'évaporèrent ensuite, comme tout le monde le faisait ici. Crystal n'avait nul besoin de réfléchir à la question. Célina lui avait déjà proposé, à de nombreuses reprises, d'enseigner dans sa propre école, sur Terre. Elle était la gardienne du Grand Livre, c'était tout bonnement hors de question. Cependant, si elle devait un jour franchir le pas et devenir professeur, c'était évidemment sur sa planète natale qu'elle souhaiterait le faire. Avec son amie.

Après l'entraînement, les deux voyageurs retrouvaient le chedre aux abords de la ville et marchaient, en silence. Ce jour-là, Jensy les porta jusqu'à la plage. Par la voie des airs, le trajet fut rapide. Leur arrivée, sur une créature aussi mythique qu'un chedre, ne manqua pas d'éveiller les curiosités. Par chance, le lieu était peu fréquenté. Ils n'eurent donc pas à supporter trop de doubles regards étonnés. Ils trouvèrent un coin où s'installer et Crystal mit pied à terre la première. Le temps que son compagnon l'imite, il la découvrit en maillot de bain, marchant vers l'eau. Il constata avec un léger pincement au cœur que cela faisait fort longtemps qu'il n'avait eu l'occasion d'admirer le corps musclé de sa compagne. Ce fut le léger grognement du chedre qui le ramena à la réalité.

— Oh... c'est bon, toi ! râla l'homme renard.

Il fit pleuvoir des étincelles à son tour, pour se changer, et courut rejoindre Crystal. Elle avait déjà de l'eau jusqu'aux chevilles. Ils échangèrent quelques sourires, mi complices mi gênés. Aucun mot ne fut prononcé et ils se mirent à nager tranquillement. Au bout d'une bonne vingtaine de mètres, la jeune femme s'arrêta et se laissa flotter sur le dos, fixant le ciel turquoise. Les deux soleils étaient relativement hauts, mais ne chauffaient pas particulièrement fort. C'était agréable. Slix tourna alors autour de la gardienne, plongeant parfois pour observer les fonds marins, moins de dix mètres plus bas.

— T'as bientôt fini de me tourner autour ? demanda Crystal au bout d'un moment. Tu me donnes le tournis. Crache le morceau, ça ira mieux après.

L'apprentie - Le Grand Livre 2Lisez cette histoire GRATUITEMENT !