Chap-4

1.4K 102 104

Ce qu'ils vis était horrible...

Antoine était livide, sur son canapé était allongé sa moitié... Mais elle n'était pas seule... Elle était avec un autre homme. Mathieu, choqué et dégoûté par cette scène, se racla la gorge pour faire comprendre aux amants qu'ils n'étaient pas seuls. Alex, surprise, se leva en s'enroulant d'un drap et s'approcha d'Antoine : "Mon amour, s'il-te-pl...

-Je ne suis plus ton amour !! Cria-t-il fou de rage, ce qui réveilla l'amant d'Alex, qui se rhabilla discrètement avant de disparaître comme un lâche.

-Antoine... Je peux...

-Tu peux quoi salope ? Coupa Mathieu pris par la colère, Tu peux expliquer tu foutais quoi à poil dans les bras de ce mec ?!? Tu peux expliquer pourquoi tu as trompé Antoine ?! Et chez lui en plus !!! Tu oses trahir sa confiance et son amour ?!? Après tout ce qu'il a fait pour toi ???!!!

-Math... Chuchota l'autre vidéaste

-Et après tu oses dire que tu es sa petite amie ?! Tu ne mériterait même pas de te faire culbuter par le vieux pédophile d'à côté !! Prend tes affaires et va... On ne veut plus te revoir ici ! Dégage... Dit-il les yeux emplis de haine et de folie

-Je n'ai rien à rajouter... Fit Antoine dépité.

Après ce discours de Mathieu, Alex se rhabilla à son tour, pris ses affaires dans une valise, claqua la porte et partit sans dire un mot à peu près 30 min après que les deux amis l'ai surprise dans le canapé.

-"Putain j'en reviens pas... Comment elle a pu... Elle était tout pour moi... Dit Antoine faiblement en se mettant à genoux sur le sol

-Je suis là Antoine... Tu le sais et je serais toujours là pour toi quoi qu'il arrive... Tu veux que je reste cette nuit ? Demanda le plus petit en s'accroupissant près de son ami.

-Je sais... Et... Je préférerais partir de chez moi un moment tu comprends... Je... Je.. Je vais chercher un hôtel... Dit le plus chevelu, la voie tremblante et les larmes aux yeux.
Mathieu avait mal en le voyant comme ça... Il ne voulait pas qu'il souffre... Dès que les premières larmes coulèrent sur les joues du plus grand, son ami ne pu s'empêcher de se jeter sur lui pour le réconforter. Antoine mis ses bras autour de Mathieu et lui fit un câlin tout en pleurant sur son épaule. Câlin que lui rendit le plus petit sans même réfléchir... Il se surpris à trouver ce câlin plus que agréable. Mais les services sanglots de son ami le ramena vite à la réalité qui était aussi déchirante pour Antoine que pour Mathieu pour qui l'état du plus chevelu lui était insupportable... Oui, il ne pouvait le voir comme ça.
Après plusieurs minutes dans les bras l'un de l'autre, accroupis sur le sol Antoine sécha ses larmes et prit la parole : "Je peux dormir chez toi ? Demanda-t-il presque avec gêne

-Bien sûr !! Ma porte te seras toujours ouverte ! Surtout dans des moments comme ça... Prend de quoi te changer et quelques affaires si tu veux ! Je t'attends dehors d'accord ? Fit le plus petit avec un petit sourire forcé

-D'accord... J'arrive dans 10 min..."

Antoine se leva, pris un sac qui traînait dans l'entrée et alla dans sa chambre pour rassembler ses affaires qu'il engouffra en boule dans son sac.
Dehors, Mathieu était dos au mur. Il devait être pas loin de 20h40... Il faisait nuit et froid... Il alluma une cigarette en attendant Antoine et... Il se rappela du court moment... Quand son ami l'a serré dans ses bras... Il aimait ça... Mais seulement venant d'Antoine... Pourquoi ? Serait-il... ? Non ça ne pouvait pas être ça... À moins que...
"Ça y est... fit Antoine en refermant la porte de sa maison, un sac à la main.

-Cool ! On y va en voiture ou... T'es pas trop...

-Ça ira plus vite en voiture... Monte... Dit le plus grand en montrant sa voiture du doigt"

Le plus petit s'exécuta suivi de son compère. Le voyage se fut en silence jusqu'à l'immeuble de Mathieu. "Pousse la porte quand le voyant sera vert." lança le châtain en posant son badge de sécurité sur le cadran de la porte. C'est ce que fit le plus grand avant de s'engouffrer dans l'immeuble suivit de son ami. Ils montèrent les marches jusqu'au second étage, là où il habitait. Il pris ses clefs et devérouilla la porte. "Enfin rentré souffla Mathieu

-Ouais... Et c'est top de me loger... Merci fit Antoine encore dans l'entrée.

-T'as pas à me remercier c'est là pour ça les am... Amis ! Dit le plus petit avec un petit sourire"

---------------------------------------------------------------

Voilà le septième chapitre de ce Matoine qui arrive pour le nouvel an ! D'ailleurs bonne année 2016 !!!!

Je me répète mais un petit commentaire positif ou négatif"CONSTRUIT" ( Pas obligé si c'est un commentaire positif ^^ )

Et encore Bonne Année !!!


C'est compliqué... ( Matoine )Lisez cette histoire GRATUITEMENT !