La peur

32.2K 2.2K 284


 - et bien belle, tu n'es pas heureuse pour ta sœur demanda Catherine

- bien sûr que oui madame menti la jeune femme.

- bien voilà qui es mieux.

Ignorant sa phrase, elle bue son jus d'orange d'une traite fuyant son regard

Le reste de la matinée Belle l'avait passée dans les jardins du palais à lire un livre puis après le déjeuner Maja avais pris congé dans sa chambre pour faire la sieste quant à Léon, il était partit explorer la bibliothèque, en fin d'après-midi elle s'aventura sur la plage privée du prince. Le sable chaud chatouiller ses pieds la mer d'un bleu turquoise était magnifique s'approchant de l'eau, elle retroussa sa robe pour y tremper ses pieds, continuant sa ballade le long de la mer, elle pensa à Zahir le palais sembler bien vide depuis qu'il était partit que pouvait-il faire avec Eleanor en ce moment même ? Avait-il couché avec elle ? Elle chasse ses pensées rapidement.

- bonjour lança une voix d'homme derrière elle.

Elle se retourna et vit un homme qu'elle connaissait, c'était David coplande celui qui l'avait abordé lors de la réception de Zahir.

- bonjour répondit, elle en rebroussant chemin

- vous me fuyez demanda-t-il en la rattrapent

- n... Non-pourquoi

- alors pourquoi courire

Ajustant son allure, elle répondit

- je ne cours pas, que faite vous ici monsieur ?

- oh je voulais m'entretenir avec le prince pour une affaire, mais apparemment il est en voyage avec sa fiancée.

- oui en effet, ils sont partient hier confirma belle

L'homme l'observer avec insistance

- il vous faudra repasser un autre jour alors rajouta belle

- il revient aujourd'hui donc je pense que je vais l'attendre ici riposta David

Déjà si tôt impossible !

- on a du mal vous renseigner monsieur, c'est impossible, ils sont partis hier...

Il se mit à rire

- vous ignorez tout du prince à ce que je vois et surtout les pouvoirs d'un jet privé.

Rouge de honte elle jura qu'il se moquer d'elle

Elle accéléra le pas, mais il la retint par le bras.

- vous êtes vexé ?

- non, je dois rentrer tout simplement

- pourquoi se presser mademoiselle ?

Paniqué la jeune femme chercha une excuse

- j'ai des choses à faire et puis le soleil tape fort, je voudrais me mettre à l'abri.

Toujours la main autour de son bras, il s'approcha d'elle

- vous ne voulez pas plus tôt vous baigner avec moi proposa-t-il une idée derrière la tête.

- Non merci et puis je n'ai pas de maillot bain.

- ce n'est pas grave un corps aussi magnifique que le vôtre pas besoin de tissu.

Le cœur battant, la peur au ventre, elle prier pour que l'un des gardes intervienne tournant la tête vers le palais, il lui semblait très loin.

- lâchez-moi s'il vous plaît implora belle tremblante.

LA ROSE DES SABLES TOME 1Lisez cette histoire GRATUITEMENT !